updated 10/12/2016 12:26

Dominique Bailly : « On est sur du verbal, il n'y a rien de signé » avec Hafiz Mammadov

Dominique Bailly senateur Nord RC LensCité parmi les partenaires locaux autour de Daniel Percheron, Dominique Bailly évoque la rencontre entre le président du Conseil régional et Hafiz Mammadov et la possible ouverture du capital du club lensois. Mais le maire d'Orchies reste prudent sur l'attitude de l'actionnaire majoritaire du RC Lens, dont les promesses n'ont souvent été que du vent ces dernières années.

« Je n'étais pas à Bakou. » «  Il y une interrogation dans tout ça. Celle d'une holding avec un actionnariat majoritaire d'Hafiz Mammadov. Moi, je n'ai aucune certitude sur son positionnement aujourd'hui. On me dit qu'on a été le voir, qu'il serait d'accord pour... Depuis des mois, comme vous, j'entends cette petite musique, que ce soit sur ce projet ou sur un autre. C'est compliqué, si je prends l'image symbolique d'une chaîne qui représenterait le Racing Club de Lens, d'avoir un maillon dont on n'est pas sûr. On en est là encore aujourd'hui avant de se donner des perspectives d'avenir plus fortes. De ce que je peux avoir comme retours, on est sur du verbal, il n'y a rien de signé. Je ne pense pas qu'il y ait de contractualisation avec Hafiz Mammadov. Il y a donc encore cette part d'incertitude. » «  Tout le monde sait qu'à un moment donné, il faudra changer de gouvernance, le tout c'est de le faire avec des certitudes et des bases solides. »

Source : France 3

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé
Veuillez vous connecter pour commenter

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.