updated 09/12/2016 05:38

Antoine Kombouaré demande du temps pour les problèmes offensifs du RC Lens

Antoine Kombouare RC Lens 19Défensivement, le RC Lens tient la route depuis le début de saison et Antoine Kombouaré semble avoir trouvé sa ligne défensive. Mais offensivement, les Sang et Or font sérieusement pitié ces derniers matchs, ayant du mal à apporter le danger dans la moitié de terrain adverses, se procurant peu d'occasions et ne les convertissant que rarement puisque seul Mathias Autret a marqué en Ligue 2 pour le moment.

L'entraîneur lensois ne s'en inquiète pas outre mesure et, surtout, demande du temps pour régler ces problèmes offensifs.

« On est en train de construire les bases de notre jeu avec une équipe capable de répondre défensivement et de concéder peu de situations. Il faut continuer à travailler dans ce sens pour être très solide. Si on veut faire un bon championnat, avec les résultats qu’il faut, il faudra être hermétique. La meilleure façon de gagner, c’est d’abord d’être solide. Il suffit d’un bon déclic pour résoudre en partie nos soucis offensifs. C’est un chantier qui va demander du temps. On continue de progresser dans cette phase de préparation. C’est bien mais il faut faire plus ! Il faudra un mois, un mois et demi pour avoir une idée de la valeur du groupe et du travail que les joueurs ont pu accomplir en août. Mais on joue une compétition et il faut des résultats ! »

Source : RCLens.fr

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé
Veuillez vous connecter pour commenter

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.