updated 03/12/2016 17:00

En plein dans le MiL : la saison du RC Lens (3/4)

MadeInLens en plein dans le mil 02En parallèle de nos bilans individuels de chaque joueur du RC Lens, l’équipe de MadeInLens revient sur la saison écoulée des Sang et Or que nous avons divisé en quatre parties.

Après avoir évoqué le début de saison particulièrement poussif des Artésiens,  le RC Lens a réalisé une fin d’automne exceptionnelle, passant de la 17e à la 7e place entre le mois d'octobre et la trêve hivernale. Ce vendredi, nous revenons sur la période entre janvier et la fin mars, où le club lensois connaît quelques difficultés sans être décroché de la course à la montée en Ligue 1.

Souvent traître et briseuse d’élan, cette trêve hivernale n’a finalement pas gêné les Sang et Or lors de la reprise en janvier, même si le rythme se ralentit un peu. Lors du déplacement périlleux au Red Star, le Racing souffre, est mené 1-0 et l’emporte en toute fin de rencontre après deux expulsions de joueurs audoniennes et grâce à une entrée tonitruante de Lalaïna Nomenjanahary. Lloyd Palun marque contre son camp dans les arrêts de jeu, poursuivant la série des buts « chanceux » du Racing cette saison. Bien lancée après la reprise, l’équipe d’Antoine Kombouaré semble sur les rails pour continuer sur sa lancée… mais le moteur connaît quelques ratés assez rapidement.

A Créteil, les Sang et Or se montrent de nouveau poussif et, une nouvelle fois, sont menés. Leur salut vient – encore – une fin de rencontre sur une reprise de volée – chandelle – d’Anthony Scaramozzino, que Yann Kerboriou et les Cristolliens voient s’élever dans le ciel, partir vers le parking mais retomber finalement sous la barre de l’USCL, permettant aux Lensois d’arracher un match nul 1-1 peu rassurant avant d’affronter le leader Dijon au stade Bollaert-Delelis et Le Havre en déplacement.

US Creteil RC Lens Anthony Scaramozzino

Contre les Bourguignons solides, le RC Lens poursuit sa série, étant rapidement mené au score avant d’égaliser par Wylan Cyprien. Dans un match âpre, les Dijonnais montrent leur supériorité cette saison, obtenant quelques bonnes occasions y compris en fin de rencontre alors que les Dijonnais sont réduits à 10. Mais les Sang et Or ne perdent pas et prennent finalement un bon point, plus rassurant avant un déplacement difficile au Havre.

Arrivé en Normandie avec des certitudes, l’équipe d’Antoine Kombouaré vole en éclat, bousculée par des Havrais déchaînés, ultra-dominateurs face à des Lensois en bien petite forme et qui se créent peu d’occasions. Dépassés dans tous les compartiments du jeu, les Sang et Or commettent de nombreuses fautes, ce qui vaudra à Abdoul Ba d’être expulsé en seconde mi-temps. Et surtout, dès la mi-temps, touché à la hanche, Joris Delle cède sa place à Jérémy Vachoux qui, pour ses première minutes en Ligue 2, démontrent de bonnes choses malgré la défaite logique. Ce match est également marqué par des incidents violents entre les forces de l’ordre et des supporters lensois avant la rencontre puis en tribune. La décision du RC Lens et de Gervais Martel d’interdire les Red Tigers de présence au stade Bollaert-Delelis pour le match suivant constitue l’un des derniers actes qui achève de retourner une bonne partie des supporters lensois contre la direction du club.

7e fin janvier, les Sang et Or se doivent de rebondir battent successivement Brest, dans un stade Bollaert-Delelis très calme et sans réelle ambiance, puis Tours en déplacement. Au terme d’un match complètement nul, Wylan Cyprien marque sur l’une des rares actions dangereuses des Sang et Or en fin de rencontre, profitant d’une sortie ratée du gardien et d’un centre repoussé. Avec deux victoires consécutives, le Racing se retrouve avec 40 points, proche de son maintien et, surtout du podium puisque le FC Metz n’a que trois points d’avance. On se dit alors que le derby contre Valenciennes, en grand difficulté cette saison, permettra de revenir à hauteur des Messins… mais c’est une défaite dans un stade Bollaert-Delelis encore très silencieux (les chants valenciennois se faisaient bien entendre…) qui cueille les Sang et Or. Le VAFC joue bien le coup, derrière la défense lensoise prise de vitesse en première période. En seconde mi-temps, le Racing court après le score, sans jamais parvenir à égaliser. Le Racing manque l’une de ses premières occasions de revenir à hauteur du podium, mais la ligne d’arrivée est encore loin et cela n’inquiète personne.

Contre Sochaux, les joueurs d’Antoine Kombouaré enchaînent sur un autre mal-classé… et on passe rapidement sur le match, tant c’était faible et joué sur une « pelouse » qui ressemblait fortement à celle du stade de la Licorne la saison passée... Seul Jérémy Vachoux, auteur d’une extraordinaire parade en fin de rencontre, marque des points auprès de son entraîneur et justifie sa présence sur le terrain, écartant définitivement Joris Delle de son poste de gardien titulaire à son retour de blessure. Février s’achève sur la réception d’Evian Thonon-Gaillard et une victoire logique des Sang et Or, qui restent en embuscade dans le groupe de poursuivants, à 5 points du Red Star.

Mars doit permettre au RC Lens de se rapprocher encore mais le moteur lensois connaît de nouveaux des ratés. A Laval, le Racing se prend les pieds dans le tapis et concède encore un match nul. L’ouverture du score rapide de Patrick Olsen ne suffit pas, le Racing peine toujours à concrétiser sa domicile et à alourdir le score. Repris dans le dernier quart d’heure, le RCL lâche encore des points précieux. Et ce sera encore le cas contre Clermont à domicile. Ballotés en première période, les Sang et Or ouvrent la marque mais subissent l’égalisation auvergnate dans la foulée, la faute à une grossière erreur de défense.

Le premier tournant du sprint final a lieu contre Nancy. Sur la pelouse lorraine, le Racing semble bien pâle, gêné par le pressing des Nancéiens, n’arrivant pas à aligner quelques passes offensivement et à se montrer dangereux en dehors d’une frappe sur la barre de Mathias Autret et de quelques situations en fin de rencontre. Nancy joue plus juste et, surtout, marque en seconde période, arrachant une victoire somme toute logique.

Malgré ce revers et les points bêtement perdus à domicile contre Valenciennes ou Clermont, le RC Lens reste 7e et garde sa position en embuscade dans la course à la montée, avec 6 points de retard sur le podium. Les Sang et Or, bien que pâles dans le jeu sur la plupart des rencontres, parviennent à l’emporter et perdent peu au final. A la fin mars, le sprint final n’est pas encore lancé et le Racing part de loin, de trop loin malheureusement, pour ne pas s’essouffler avant la fin de la saison.

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé
Veuillez vous connecter pour commenter

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.