updated 07/12/2016 15:17

Nîmes - RC Lens : les notes MadeInLens

MadeInLens les notesÀ l'occasion de la 35e journée de Ligue 2, le RC Lens se déplaçait sur la pelouse de Nîmes.

Au classement, le Racing Club de Lens s'est incliné sur le score de 4-2, prenant une bonne trempe et étant bien ralenti dans son sprint vers la montée.

Ce dimanche, ce sont Thomas Vandaële et Pumador, rédacteurs pour MadeInLens, qui livrent leurs avis sur la prestation individuelle de chaque joueur lensois, sur le coaching d'Antoine Kombouaré et la qualité du match réalisé par les Nîmois.

Jérémy Vachoux :

- Note de Thomas Vandaële : 5/10

 Difficile d'exister dans un match où il a été totalement abandonné par sa défense. Pendant 45 minutes, il a réussi à repousser le moment d'aller foutre la tête sur l'échafaud, mais lui aussi a fini par craquer. Il ne peut rien sur le premier but, rien sur le penalty, rien sur le dernier non plus, mais il est clairement impliqué dans le but du break avec une sortie un peu hasardeuse sur le coup-france lointain. Mais il reste pour moi le meilleur Lensois et me fait déjà regretter son départ en fin de saison...
- Note de Pumador : 4.5/10
 Un match bien compliqué pour le gardien lensois qui a encaissé pour la première fois 4 buts dans une rencontre.  Il s'est raté sur sa sortie au poing sur le dernier but nîmois, mais hormis cela, pas grand chose à lui reprocher sur les trois autres.
Jordan Ikoko :
- Note de Thomas Vandaële : 4,5/10
Un début de match intéressant où il a multiplié les déboulés vers l'avant, combinant bien avec Chavarria avant sa sortie. Il a laissé beaucoup d'énergie dans ses montées, au point de totalement disparaitre en seconde période.
- Note de Pumador : 5/10
 Il est une fois de plus monté au créneau devant pour apporter son soutien offensif, là où le RC Lens était clairement en difficulté. Défensivement, il a brillé par quelques interventions décisives, mais il a laissé trop d'espace à un Cissokho qui était une menace permanente pour les arrières lensois.
Loïck Landre :
- Note de Thomas Vandaële : 6/10 jusqu'à la mi-temps puis 3/10
 Depuis quelques matchs, il se rapprochait du niveau qui fut le sien, prenant des responsabilités, s'imposant comme le cadre qu'il devait être... Puis vint le match face à Nîmes ! Il a relativement bien commencé le match, mais on a vite senti que son entente avec Ba allait vite se retrouver dépasser par la vitesse et l'envie des Nîmois. Au retour des vestiaires, il n'a jamais su freiner les ardeurs gardoises.
- Note de Pumador : 3.5/10
 Comme le souligne Thomas, il était dans son match lors de la première mi-temps, puis totalement dépassé en seconde. Un placement approximatif, son duo avec Abdoul Ba a explosé, et on sentait que chacun devait faire à sa sauce, et comme il le pouvait.
Abdoul Ba :
- Note de Thomas Vandaële : 3/10
Il a longtemps caché ses manques par la présence de son compère, avant que celui-ci ne se mette à son niveau. Du coup, on a eu 45 minutes pour voir que notre défense centrale du soir était un véritable boudin fécal. 
- Note de Pumador : 3.5/10 
 Dans la même spirale cauchemardesque que Loick Landre, le géant lensois a également souffert en seconde période. Il a malgré cela tenté de relancer le jeu par le biais de longs ballons pas trop mauvais dirons nous.
Kenny Lala :
 - Note de Thomas Vandaële : 2/10
 Le plus régulier des Sang & Or hier soir : nul du début à la fin ! Dès le début du match, Lala n'était clairement pas dedans et s'est vite écroulé, provoquant même un pénalty des plus débiles quand Lens commençait à sortir la tête de l'eau.
- Note de Pumador : 2.5/10
 Pourtant en pleine bourre dans les premières minutes de jeu, par une percée devant, conclue par une frappe de Cyprien, le latéral gauche a vraiment pris l'eau. Totalement dépassé dans son couloir gauche, il s'est fait bouffer en vitesse constamment. Il concède un pénalty évitable qui a scellé le sort de ce match. Certainement l'un des moins bons matchs de Kenny Lala sous le maillot lensois.
Jean-Philippe Gbamin :
- Note de Thomas Vandaële : 3/10
 Véritable métronome du Racing sur cette seconde partie de saison, ses récupérations et transmissions rapides dictent le jeu du RCL. Du coup, quand JPG n'est pas dans son assiette, c'est le Racing tout entier qui prend la sauce. Hier, il a laissé trop d'espace au milieu des Crocos pour avancer et ça s'est soldé par le résultat que l'on connait...
- Note de Pumador : 3/10
 Une bonne entrée dans le match, il a su poser le jeu et distribuer proprement. Mais malheureusement cela n'aura duré guère longtemps. Dépassé en seconde période notamment, il a tenté de bloquer les espaces du milieu de terrain nîmois comme il le pouvait, pour ne pas dire, à l'arrache.
Wylan Cyprien RC Lens 05Wylan Cyprien :
- Note de Thomas Vandaële : 5/10
 Dans le champ, il a été l'un des seuls Lensois à ne pas totalement sombrer. Auteur d'un nouveau but à l'heure de jeu, il a redonné espoir à son équipe agissant une nouvelle fois comme une vraie locomotive. Après, difficile pour lui de tirer une équipe à lui seuln surtout lorsqu'il se retrouve isolé sur l'aile une bonne partie du match. Elle sera difficile sa succession au milieu de terrain !
- Note de Pumador : 6/10
 Le seul joueur lensois en vue lors de ce match. Virevoltant au milieu de terrain, il a beaucoup bougé comme ça son habitude. Dans un secteur offensif quasi désertique, il n'hésite pas à monter et à sa tenter sa chance. Il se retrouve bien placé dans la surface et permet au RC Lens d'égalise au meilleur moment. Puis il est heureux "passeur décisif" sur le CSC en fin de rencontre. Pas grand chose à lui reprocher, le RC Lens a coulé, sauf Cyprien qui a su garder la tête hors de l'eau.
Benjamin Bourigeaud :
- Note de Thomas Vandaële : 4/10
 Une bonne première mi-temps avant de craquer au retour des vestaires. Le Calaisien a intercepté pas mal de ballons en première mi-temps, mais n'a pas toujours fait les bons choix quand il a fallu transmettre le cuir. Mais sa justesse à mettre le pied a permis au RCL de ne pas sombrer dès la première partie du match. On aurait aimé qu'il en soit ainsi en seconde période. Remplacé à l'heure de jeu par Jonathan Nanizayamo qui a redonné espoir aux Lensois en apportant du poids dos au but et a permis à Cyprien d'inscrire le gol de l'égalisation. Il n'aurait pas été une mauvaise idée de le mettre dès le début du match, sachant qu'on aurait du mal à garder le cuir devant.
- Note de Pumador : 4/10
Une bonne prestation en première période, beaucoup de mouvements et d'envie. Mais en seconde période, il a totalement disparu des radars, et c'est bien regrettable quand on sait ô combien il est important dans les transmissions de balles au milieu de terrain. Remplacé par Jonathan Nanizayamo, qui a une fois de plus montré que son physique aurait pu peser sur la défense nîmoise bien plus tôt dans la rencontre.
Pablo Chavarria :
- Note de Thomas Vandaële : NT/10
 Et si on avait assisté aux dernières foulées de l'argentin sous la tunique Artésienne ? J'en ai bien peur... Sorti sur blessure à la demi-heure de jeu, il n'avait jusque là pas eu grand chose à se mettre sous la dent. Remplacé par Patrick Olsen, entré avec d'excellentes intentions mais clairement coupable sur le premier but Gardois. Déconcentré en fin de première période, il perd un ballon facile et paye l'addition dans la foulée. Difficile après de se remettre dans le match.
- Note de Pumador : NT/10 
 Difficile de noter l'Argentin, sorti (trop) prématurément sur blessure dans ce match. Remplacé par Patrick Olsen (3/10), à son poste habituel, mais qui en aura certainement déçu plus d'un. Un manque de concentration et de panache, il n'a pas su prendre le jeu à son compte. Trop discret, son association avec Cyprien n'a pas vraiment fonctionné.
Mathias Autret :
 - Note de Thomas Vandaële : 3/10
 Une bonne première demi-heure, puis plus rien. A la sortie de Pablo Chavarria, il s'est retrouvé orphelin de son compère argentin et du coup trop juste pour assurer tout le boulot offensif. Esseulé, il n'a rien pu faire pour inverser la situation et s'est montré très timide sur ses prises de balle. Remplacé en toute fin de match par Anthony Scaramozzino qui n'a pas eu le temps de peser sur le match.
- Note de Pumador : 3.5/10
 Un match en demi teinte pour l'ancien Lorientais, qui a pourtant essayé de faire la différence, tantôt dans son couloir gauche, tantôt à droite. Mais, faute d'avoir un soutien, il n'a que très rarement fait la différence, dans un match où la défense adversaire s'est montrée plutôt solide. Remplacé dans les dernières minutes par Anthony Scaramozzino, que l'on n'aura pas eu l'occasion de voir à l'oeuvre.
Dème N'Diaye :
- Note de Thomas Vandaële : 2/10
 Invisible de la première à la dernière minute, il a juste eu le temps de vendanger quelques occasions pour montrer qu'il était bien là. Il n'est pas fait pour jouer dans l'axe, maintenant c'est clair.
- Note de Pumador : 2/10
 Et encore une titularisation incompréhensible à la pointe de l'attaque, qui, pour la centième fois, n'est pas du tout son poste de prédilection. Beaucoup de mauvaises passes, des ballons perdus, il a été fantomatique à la pointe de l'attaque lensoise. Ah si, j'oubliais, il a eu une occasion, mais son tir était tellement dévissé que je ne suis même pas sûr qu'il soit bon de le mentionner.
Le coaching d'Antoine Kombouaré :
- Note de Thomas Vandaële : 2/10
 Même s'il prétendait l'inverse, AK n'aurait-il pas pris ce match à la légère ? Alors que le Racing a eu du mal à tenir le cuir devant pour faire remonter le bloc, lui pensait qu'ils tiendraient facilement le ballon et qu'il valait mieux miser sur un trident offensif rapide. C'est la même histoire en défense centrale où il a joué la facilité en reconduisant sa paire habituelle alors qu'en l'absence de grands gabarits nécessitant de titulariser Ba, il aurait été très utile de pouvoir compter sur l'agressivité de Cvetinovic pour casser les offensives Nîmoises. A l'image de certains joueurs, la fin de son bail semble sonner le glas de sa motivation...
- Note de Pumador : 3/10
 Quand on gagne trois fois d'affilées, difficile d'envisage de changer son onze de départ. Un choix compréhensif sur le papier, mais sur le terrain, les choix d'Antoine Kombouaré ne se sont pas avérés payants. Mettre un Nanizayamo qui aurait pesé sur un bloc défensif nîmois solide, et titulariser un Cvetinovic plus rageur en défense centrale, voilà quelques options auxquelles le coach lensois aurait pu plancher.
La prestation du Nîmes Olympique :
- L'avis de Thomas Vandaële :
Une superbe équipe, rien à dire ! Amputés de 8 points en début de saison, les Nîmois ont su faire les bons choix au bon moment, notamment avec l'arrivée de Blaquart, pour s'en sortir. Résultat : ils ont tapé tous les gros à domicile, sont la deuxième équipe de la seconde moitié d'exercice et sont d'ores et déjà des candidats sérieux à la montée pour la saison prochaine. 
- L'avis de Pumador :
 Bravo à cette équipe de Nîmes que beaucoup avaient enterrée en début de saison en partant avec 8 points de retard. En cette seconde partie de saison, ils ont été impressionnants, et ils ont montré que c'est une équipe solide dans tous les secteurs de jeu. C'est malheureusement une telle équipe que le RC Lens a rencontré vendredi, et quand ils sont comme ça, les nîmois sont difficiles à battre.
Image : LogoGraphik

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé
Veuillez vous connecter pour commenter

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.