updated 10/12/2016 12:26

RC Lens - AC Ajaccio : provoquer la chance !

34 RC Lens AC AjaccioDeux échecs mentaux, c’est ce qui ressort de la double confrontation Lens-Ajaccio de la première partie de saison. En supériorité numérique en Coupe de la Ligue, les Lensois s’étaient fait sortir aux tirs-aux-buts. On aurait pu penser qu’ils retiendraient la leçon, mais en championnat, à 11 contre 9 les visiteurs s’étaient fait reprendre de justesse et avaient dû partager les points. Ce soir, les Lensois qui rêvent encore de montée devront à tout prix être solides mentalement pour l’emporter face à des Ajacciens qui n’ont plus rien à jouer s’ils veulent se rapprocher de leur rêve. Made In Lens vous présente cette rencontre comptant pour la 34e journée du championnat de France de Ligue 2.

Côté Ajaccien :

Du côté de l’Athletic Club Ajaccien, on a longtemps cru à une nouvelle saison galère. Avec une seule et unique victoire avant le mois de novembre, soit 13 journées de championnat, les Ajacciens ont eu du mal à prendre leur envol dans ce championnat. A l’image du Racing, c’est au mois de novembre que le sursaut est intervenu. Cessant dans un premier temps de perdre, les Acéistes ont laissé passer l’orage et ont attendu la seconde partie de championnat pour débuter l’opération maintien. Avec 19 points pris en 9 matchs entre janvier et février, les Rouge et Blanc n’ont pas attendu les faux-pas des candidats au sauvetage pour prendre leur destin en main et sont passés en deux mois de la 18e place à la 10e.

A la mi-avril, avec 40 points dans la besace, les hommes d’Olivier Pantaloni sont quasiment sauvés, bien que ce maintien ne soit pas encore effectif sur le plan mathématique. Pour tenter de l’emporter pour la seconde fois de la saison à l’extérieur (une seule victoire sur le terrain d’Evian), les Ajacciens s’appuieront certainement de nouveau sur l’ancien Lensois Julien Toudic, auteur de 8 buts en 27 apparitions cette saison. Du haut de ses 30 ans, celui qui n’était jamais parvenu à se rendre indispensable dans le système de jeu de Jean-Louis Garcia, c’est enfin relancé en L2 après une bonne saison en National du côté du CA Bastia. Face à Lens, il aura certainement à cœur de prouver qu’il aurait pu apporter bien plus aux Sang et Or.

Celui qui devrait être aligné seul en pointe par le coach Pantaloni, devrait profiter de la vivacité des ailiers Nouri et Madri pour être alimenté, alors que Cavalli devrait évoluer en meneur de jeu. A la récupération, le coach Corse devrait aligner Vincent et Abergel. Le problème pour le technicien Acéiste réside dans l’absence de deux de ses cadres en défense centrale, les habituels titulaires Diabaté et Lippini, respectivement blessé et suspendu. En défense centrale, c’est donc Cissé qui devrait évoluer aux côtés de Diallo, laissant Gonçalves et Marchetti sur les côtés. Dans les cages, c’est Mandanda qui devrait officier.

 

Côté Lensois :

Si elle ne fut pas la plus belle des victoires, celle arrachée en fin de match à Niort a été une démonstration d’abnégation. Le collectif, la force du Racing Club de Lens depuis la remontée engagée en novembre, a eu raison de Chamois Niortais qui auraient certainement mérité de ne pas perdre. On dit que c’est la force des grandes équipes de savoir mobiliser la réussite pour se sortir de situations calamiteuses. Assurément, le Racing Club de Lens semble rester une grande équipe de Ligue 2, tant cette situation s’est répétée cette saison. Sochaux, Nancy, Auxerre, Paris, le Red Star ou Niort, tous ont été victimes d’un hold-up à la Lensoise, durant lesquels les hommes de Kombouaré se sont armés de patience et de réussite pour faire le dos rond et finir par faire sauter le verrou adverse.

Wylan Cyprien RC Lens 05A plusieurs reprises, le braqueur se prénommait Cyprien, Wylan de son prénom. Titulaire indiscutable en position de milieu relayeur, au point de reléguer sur le banc le très prometteur Patrick Olsen, le demi (ouais je parle comme un vieux !) est aujourd’hui indéboulonable du système de Kombouaré, bien qu’il fut reléguer sur le banc en début de saison, au profit d’un milieu N’Daw – Valdivia pas franchement emballant. Depuis, AK l’a mis en confiance, lui attribuant le rôle de plaque tournante de l’équipe, plus haut qu’un rôle de récupérateur dans lequel il n’a jamais excellé. A l’heure de recevoir Ajaccio, Cyprien est plus que jamais l’homme décisif dont le Racing avait besoin, puisqu’il a inscrit lors de ses 29 apparitions 5 buts qui se sont soldés par 4 victoires sur le score de… 1 à 0 !

Pour la réception d’Ajacciens qui avaient posé beaucoup de problèmes aux Sang et Or lors des deux premières rencontres, Cyprien devrait de nouveau être titulaire aux côtés de Bourigeaud et Gbamin pour former un trio solide au milieu de terrain, véritable plus du 11 Sang et Or cette année. Derrière, on devrait retrouver du classique avec la paire Landre – Ba qui commence à trouver des repères, ainsi que Lala à gauche et Ikoko à droite. Vachoux devrait toujours être titulaire dans les cages Sang & Or. En attaque, moins de certitudes sur l’identité du numéro 9 qui devrait accompagner Autret et Chavarria. Si N’Diaye semble tenir la corde, n’excluons pas trop vite la solution Nanizayamo qui commence à retrouver la forme après une longue blessure.

 

La rencontre :

L’énorme déception du match aller avait conduit les supporters à une grève des chants pour le premier quart d’heure de la rencontre Lens-Nîmes. C’est dire la pression qui pèse aujourd’hui sur les épaules des Lensois, d’autant plus qu’une victoire est absolument indispensable pour rester dans la course à la troisième place. Si le Racing fait toujours figure d’ogre et dispose d’un calendrier plus abordable que ses concurrents directs, il ne devra pas faillir face à des Ajacciens qui n’ont plus rien à gagner, mais presque plus rien à perdre non plus…

 

Les compositions probables :

RC Lens : Vachoux – Ikoko, Landre, Ba, Lala – Cyprien, Gbamin, Bourigeaud – Chavarria, N'Diaye, Autret
Remplaçants : Delle, Scaramozzino ou Cvetinovic, Olsen, Nomenjanahary, Nanizayamo

AC Ajaccio : R. Mandanda - Gonçalves, Diallo, Cissé, Marchetti - Vincent, Abergel - Nouri, Cavalli, Madri - Toudic
Remplaçants : Sollacaro (g.), Frikèche, Vidémont, Borodine, Panyukov.

 

Racing Club de Lens – Athletic Club Ajaccien

34e journée du Championnat de France de Ligue 2
Vendredi 15 avril 2016, 20h00 – Stade Bollaert-Delelis
Arbitre : Yohann Rouinsard

A suivre en live-radio intégral sur MadeInLens.com, 100 % passion !

Commentaires (2)

Veuillez vous connecter pour commenter

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.