updated 04/12/2016 06:48

Chamois Niortais - RC Lens : « Le RC Lens est un beau club mais les problèmes financiers et de gouvernance sont en train de le miner »

Chamois NiortaisDemain, le RC Lens se déplace à Niort, l’équipe de MadeInLens en profite pour remettre sur le devant de la scène une chronique historique de notre site : les interviews « Vue d’en Face ». L’objectif est toujours le même, faire découvrir le prochain adversaire des Sang et Or par les biais des confidences d’un supporter adverse. 

En ce vendredi, Romain Pechon, rédacteur en chef de MadeInLens, vous offre le point de vue de Fabien, supporter du club niortais et membre du principal groupe de supporter du club, à propos du match Niort-Lens de ce vendredi soir, à suivre en live dès 19h45 sur notre site.  

A travers cette interview, ce dernier revient sur l'environnement et la trajectoire du club, la saison en cours marquée par le départ de Régis Brouard et donne son avis sur les turpitudes duclub artésien.

RÉGIS BROUARD N'A JAMAIS VRAIMENT RÉUSSI À IMPOSER SON STYLE DE JEU SUR LE TERRAIN, ENCHAÎNANT LES SCHÉMAS TACTIQUES ET LES DÉSILLUSIONS

Salut Fabien, merci de te prêter au jeu de l’interview. Alors premièrement peux-tu nous en dire un peu plus sur toi et nous expliquer comment tu en es venu à supporter Niort, ce n’est pas banal quand même. Niort, à part la MACIF, il y a quoi ?

Moi c'est Fabien j'habite dans la Vienne et je suis supporter de Niort depuis une quinzaine d'années. J'en suis venu à supporter ce club par mon père, qui à partir de mes  neuf, dix ans à commencer à m'emmener au stade René Gaillard voir jouer les Chamois. Après ça, la passion pour ce club est venue au fur et à mesure et est aujourd'hui toujours intacte. Après Niort ce n'est pas que la MACIF ! Il y a aussi la MAIF, MAAF, etc... Mais c'est aussi la ville qui abrite le seul club professionnel de la ligue du centre-ouest (depuis environ 20 ans).

On sent la fierté chez toi d'être le seul club pro du centre-ouest, c'est bien. La dernière fois que Lens était en Ligue 2, Niort était un outsider sympa, ça jouait bien. Puis, Régis Brouard a été nommé à la tête du club. C’est réducteur si je dis que la descente aux enfers des Chamois rime avec l’arrivée de l’ex-entraîneur de Quevilly ?

Oui, car au final c'est plus l'influence de trois facteurs sur les deux dernières saisons. Alors tout d'abord oui l'arrivée de Regis Brouard (ancien joueur de Niort au passage dans les années 90) fait partie de ses facteurs. Le club sortait de cinq saisons avec à la tête de l'équipe première Pascal Gastien qui a réalisé d'excellents résultats, il avait réussi à imposer sa patte sur le style de jeu de l'équipe. Même si, l'équipe était parfois en difficulté la volonté était de produire du jeu. Cela a donc marqué l'effectif et l'arrivée de Brouard a été synonyme d'un changement dans cet état d'esprit. Au final durant son passage à Niort (à part à la fin de sa première saison) Régis Brouard n'a jamais vraiment réussi à imposer son style de jeu sur le terrain, enchaînant les schémas tactiques et les désillusions. Sur la fin on le sentait même totalement à court d'idées pour relancer l'équipe et il était clair que son discours au sein du vestiaire ne passait plus.

En deux ans, l'effectif s'est également considérablement affaibli. 

C'est le deuxième point, ça correspond au départ de nombreux cadres sur les deux dernières saisons (Sala, Pallois, Lafourcade, Glombard en 2014 et Malcuit, Barbet, Martin, Bernard, Diaw en 2015). Tous ces départs ont handicapé l'équipe qui a fortement perdu en qualité malgré de belles plus-values sur certains transferts. Alors certes les caisses se sont remplis, mais malheureusement et j'en viens sur mon troisième point le recrutement n'a pas toujours été à la hauteur. La politique des dirigeants Niortais était de vouloir plus ou moins imiter Monaco, recruter de jeunes joueurs dans des divisions inférieures (pour la plupart), les faire progresser et les revendre après. Cela c'est plutôt bien passé malgré un démarrage compliqué en 2014/2015. Mais pour la saison en cours, l'exercice s'est révélé beaucoup plus difficile, trop de jeunes, pas assez de cadres (malgré le recrutement de Choplin qui au passage fait une saison moyenne) et les autres cadres déjà présents qui ne sont pas au niveau de ce que l'on pourrait attendre d'eux (à part Delecroix, Bong et Lahaye qui nous évite de couler à pique). Seule satisfaction en début de saison dans les recrues Selemani (venant de Marseille-Consolat) qui a réalisé une bonne première partie de saison avant de s'éteindre complètement et de ce mettre à l'image du groupe, c'est-à-dire dans le dur. Alors on pourrait ajouter à ça quelques blessures comment celle de Koné en tout début de saison, absent quelques mois et revenu hors de forme avec pas mal de kilos en trop.

Je me rappelle que lors de la saison 2013/2014, quand Niort était à la lutte pour la montée tu disais que c'était trop tôt. Finalement, tu ne regrettes pas aujourd'hui, tu n'as pas le sentiment que le club est passé à côté de son destin ?

Je suis partagé à ce sujet, car toi comme moi nous savons très bien que si un club comme Niort monte en L1, il y a de fortes chances pour qu'il fasse l'ascenseur. Nombre de fois Lens, Metz, Le Havre, Strasbourg, Troyes, Grenoble et j'en oublie ont tenté l'expérience et se sont cassé les dents alors qu'ils étaient des clubs beaucoup plus structurés que le nôtre et en plus de ça bénéficiait d'infrastructures de qualité. Ces clubs-là ont parfois chuté jusqu'en national voire même plus bas pour des problèmes de finances. Et puis si les dirigeants Niortais avaient choisi un autre entraîneur que Régis Brouard les deux dernières années auraient peut-être été différentes.

Justement, quel est le projet de Niort ? Vos dirigeants racontent quelle histoire ? Pas celle d'un club qui joue la montée. Plus celle d'un club qui mise sur une identité de jeu séduisante. Tout ça, on l'a compris. Mais, il reste quoi du coup pour faire venir les gens au stade ?

Le projet pour le moment, comme je le disais il est axé sur le recrutement de jeunes pour les vendre à plus ou moins moyen terme, être solide financièrement et acquérir rapidement des infrastructures de qualité (en priorité un nouveau stade). Depuis 2 ans les dirigeants affirment officiellement en début de saison jouer la première partie de tableau une 7ème place était même l'objectif en juillet dernier. Au niveau style de jeu les dirigeants se sont clairement trompé en nommant Régis Brouard, le spectacle proposé est devenu extrêmement mauvais et pour preuve en deux saisons l'affluence moyenne a baissé de 1500 spectateurs pour un club comme Niort cela représente une baisse de 30%, c'est énorme. Et malheureusement à part pour les supporters les plus acharnés je peux comprendre qu'il est devenu difficile de trouver la motivation pour venir au stade ces temps-ci. Mais le public doit bien comprendre que le club est dans une situation critique et qu'il doit venir en masse pour pousser l'équipe à arracher son maintien.

Tout à l'heure tu parlais du contexte régional. Le manque de rivalité locale n'est-il pas une contrainte pour un club comme Niort ?

Sur le plan local ce n'est pas vraiment un problème, car ce qu'il faut bien comprendre c'est que le centre-ouest n'est plus forcément une grande région de football et c'est par ce constat que la majorité des suiveurs cs concentre plus sur des équipes de renommée comme Nantes et Bordeaux qui représentent une concurrence extrêmement compliquée à contourner pour un club comme Niort. Du moins pour susciter un réel engouement local. De plus comme la région, la ville de Niort n'est vraiment pas une ville de football, la majorité des spectateurs viennent plutôt de ses environs.

OUI, PAUL (DELECROIX) FAIT DES MIRACLES, SANS LUI LE CLUB SERAIT ENCORE PLUS BAS AU CLASSEMENT

Bon, sinon ça se passe comment à René Gaillard, tu parviens à rester éveiller quand tu vas au match ?

Etant un ultra c'est le minimum que je puisse faire tout en encourageant l'équipe, mais comme tout bon supporter voir son équipe dans cet état, c'est frustrant et ça fait mal au cœur. Puis honnêtement si les ultras ne restaient pas éveillés qui le ferait ?

Les vips et officiels ? Non, je rigole bien sûr. Il y a de nombreux groupes ultras à Niort ? A Lens, les supporters font partie prenante du club. Et les décisions de la direction à leur encontre font parler. Ça se passe comment à Niort entre la direction et les groupes de supporters ?

Le seul groupe ultra actuel à Niort est celui auquel j'appartiens "Niort 1925", nous sommes un petit groupe qui compte une trentaine de membres, donc forcément notre parole ne pèse pas lourd dans les prises de décisions du club. Après je ne suis pas forcément le membre le mieux placé pour répondre à cette question, mais je sais qu'il y a de temps en temps des réunions entre la direction du club et les membres du bureau du groupe. Donc je pense que notre avis est écouté, après savoir s'il est pris en considération c'est une autre histoire.

Chamois Niortais Regis BrouardRevenons un peu au sportif, Niort fait partie des nombreux clubs de Ligue 2 qui ont changé d'entraîneur au cours de la saison. Tu as été surpris par cette décision ? Tu valides ce choix et quel impact cela a-t-il eu sur l'équipe ?

Dans cette prise de décision c'est le surtout le timing qui m'a surpris, il fallait faire quelque chose c'est sûr. Je pense que Régis Brouard avait perdu son vestiaire depuis quelque temps déjà et l'équipe ne montrait plus de signe de combativité. Mais j'aurais imaginé que la décision aurait dû être prise un mois plus tôt. Donc je valide ce choix et je valide aussi la prise de l'intérim par Carl Tourrenne et Jean-Philippe Faure respectivement entraîneur des U19 et de la réserve des Chamois. Ce sont surtout des anciens de la maison, Tourenne a été formé à Niort, mais n'y a joué que lors de ces deux dernières années de carrière et Faure a évolué sous nos couleurs durant de longues années (de 1993 à 1999) je leur fais confiance. L'impact après leur nomination a eu un aspect positif lors de leurs deux premiers matchs (nul à Auxerre, victoire contre le Paris FC), malheureusement depuis j'ai l'impression que l'équipe est retombée dans ces travers puisque nous venons d'enchaîner deux défaites à l'extérieur de suite à Ajaccio et à Metz.

Bon, on est d'accord, Niort vit une saison de merde. Malgré tout, quelles sont les forces et les faiblesses de ton équipe. Peut-on dire que Paul Delecroix qui intéresse des clubs de L1 est le principal atout des Chamois ?

Oui, Paul fait des miracles, sans lui le club serait encore plus bas au classement, dans les autres forces on peut compter sur les joueurs qui sont là depuis déjà quelque temps Tristan Lahaye, Frédéric Bong. Mais aussi de bon jeune comme Sambia, Selemani, Batisse...Surtout des postes défensifs en somme. Mais, c'est trop peu cette équipe manque tout simplement de talent, surtout des talents offensifs. On ne va pas se le cacher, notre attaque est dans le dur et manque d'efficacité depuis le début de la saison.

C'est une petite curiosité personnelle, mais il devient quoi Kévin Rocheteau, il avait montré de bonnes dispositions en 2013/2014 ?

Depuis quelques saisons il est victime de pas mal de pépins de physique et n'arrive pas à revenir durablement et montrer pleinement ses capacités sur un terrain.

LENS EST UN BEAU CLUB (...) MAIS LES PROBLÈMES FINANCIERS ET LES PROBLÈMES DE GOUVERNANCE DU CLUB SONT EN TRAIN DE LE MINER ET C'EST BIEN DOMMAGE.

Parlons un peu de Lens, quel est ton regard sur le club de manière générale et comment juges-tu la saison du club ?

Je suis Lens de loin, mais c'est un beau club, qui est respecté dans le football Français et qui possède un super public (j'aimerais bien voir la même chose à Niort...). Malheureusement les problèmes financiers et les problèmes de gouvernance du club sont en train de le miner et c'est bien dommage. Par rapport aux performances de Lens cette année, je trouve que vous faites une bonne saison, car ce n'est jamais facile de récupérer du traumatisme psychologique d'une descente en Ligue 2. Malgré un départ compliqué, vous avez réussi à faire des séries de victoires ce qui vous a permis de lancer votre championnat. De plus vous êtes encore en course dans la lutte pour la montée, même si ce sera compliqué pour vous.

Gervais Martel RC Lens 18Justement, les nombreuses difficultés du club et les conflits que cela peut entraîner devant les instances du football français n'ont pas nuit l'image positive que tu pouvais avoir du club ?

Pour moi, il est injuste de juger tout un club, juste à cause de potentielles magouilles de dirigeants. Après qu'il ait été aidé par les instances du football ne m'a en fait pas vraiment étonné, vu que c'était à peu près l'idée que je m'étais fait des différentes décisions de ces dernières à l'égard du club. Gervais Martel est encore influent dans le football français et ça se sent. Mais sur son image globale, je pense que cela n'a pas trop changé.

Je remarque malgré tout un certain fatalisme face aux largesses dont à profiter le RC Lens. C'est naturel. Quel est ton pronostic pour le match ?

Ce fatalisme est surtout dû à l'éternel copinage que l'on peut trouver dans le football Français, mais c'est un autre débat... Mon pronostic ? La survie avant tout, j'espère une victoire de Niort ! Pour enfin casser la série de matchs nuls que vous avez chez nous !

Il ne reste plus qu'une poignée de matches avant la fin de saison. On va continuer à lire dans la boule de cristal (laisse les tiennes tranquilles) Lens va-t-il parvenir à décrocher la montée ? Quant à Niort, le club va-t-il se maintenir ?

Je pense que Lens ne va pas monter et ne doit pas chercher à monter, c'est trop tôt. Monter et faire l'ascenseur une deuxième fois peut souvent être fatale à club (Metz et Troyes ont de sales souvenirs de ce genre d'expérience). Pour Niort j'espère le maintien, mais je ne me prononcerais pas pour la sentence finale.

Enfin, dernière question. Les Chamois, c'est quoi ce nom ? Ce n’est pas trop dur à vivre ? Quand tu dis à tes potes que tu es Chamois, ce n’est pas trop difficile à assumer ?

Ce surnom est lié aux raisons de la fondation de club, le club a été fondé en 1925 par Charles Boinot, qui était le fils du propriétaire d'une chamoiserie. Pour moi ce surnom fait partie de l'histoire et du patrimoine du club, c'est une fierté et en plus de ça un signe distinctif par rapport aux autres clubs, équipes.

 

Merci à Fabien pour sa contribution et le temps accordé à la bonne réalisation de cette interview. Vous pouvez le suivre sur Twitter pour discuter de football mais aussi de cyclisme. 

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé
Veuillez vous connecter pour commenter

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.