updated 09/12/2016 05:38

Sylvain Robert : « 10 000 personnes dans la fan zone » pendant l'Euro 2016 à Lens

Sylvain Robert Lens maire 03Comme nous vous le proposons régulièrement sur MadeInLens, notre rubrique « La Parole à » vous propose des interviews de personnalités qui nous apportent leur point de vue sur le Racing Club de Lens ou le football en général.

A quelques semaines de l’Euro 2016 où le stade Bollaert-Delelis recevra plusieurs rencontres, dont un alléchant derby entre l’Angleterre et le Pays de Galles, MadeInLens a souhaité rencontrer Sylvain Robert pour évoquer l’événement qui marquera la fin du printemps dans le Bassin Minier au cours de la première partie de l'interview réalisée.

Le maire de Lens s’est exprimé sur ce grand moment qu’est la fête européenne du football. Sortez donc vos agendas : il y a des rendez-vous à noter !

« Maintenant que nous avons les affiches, nous avons pu travailler avec le responsable du service des sports. Nous l’avons nommé chef du projet Euro 2016. Depuis 18 mois, ils travaillent sur le sujet. L’équipe est composée de trois personnes. Il y aura une « fans zone » et différentes animations dans les quartiers. »

Au sujet de la fan Zone de Lens

« Ce sera une zone, devant la mairie de Lens, où il sera possible de voir certains matches, mais pas la totalité. La jauge de Lens permettra l’accueil de 7 à 10 000 personnes. 10 000 personnes seront accueillies quand il y aura un match au stade Bollaert Delelis. Nous allons ouvrir cette zone également pour toutes les rencontres de l’équipe de France. Nous suivrons également les Bleus en fonction de leur parcours. »

Dans le département, y aura-t-il beaucoup de fans zone ?

« Une seule dans le département du Pas-de-Calais. Il faut bien comprendre que cet espace sera sécurisé, avec des palpations, un espace fermé avec un écran géant de 80 m². Il y aura deux écrans de ce type : l’un à Lens et l’autre à Lille et c’est tout. Pour les autres villes, il y aura des possibilités de proposer les rencontres dans des salles, mais avec des contraintes énormes. »

La sécurisation de cet espace apparaît comme une priorité absolue…

« Avant d’entrer dans cet espace, il y aura un filtrage à côté des magasins de vêtements Blondeau et Cool Cat, une palpation et un comptage pour respecter la jauge. On sait très bien qu’il y aura du mouvement, des allées et venues. Il faut tenir compte de cette donnée. Nous savons que, lors de la venue des Anglais, nous aurons du monde. Toutefois, 10 000 personnes, c’est énorme ! Depuis que nous avons défini cette fan zone, certains médias, non détenteurs de droits, tentent de trouver la parade. I-Télé a réservé un appartement sur la place pour faire des images. Tous les médias qui ne peuvent pas filmer les rencontres cherchent d’autres images pour rester dans le coup. »

Y aura-t-il d’autres animations ?

« Il y aura le Trophy tour qui fera que le trophée de l’Euro sera à Lens pendant trois jours. Ce sera un train qui fera halte à Lens avec des expositions. Ce Trophy tour se déroulera 62 jours avant le début de l’Euro, les 8, 9 et 10 avril. Il y aura également des animations dans les quartiers, des tournois de foot avec une équipe pour chacune des villes de l’agglo, Le vainqueur ira à Toulouse pour la finale nationale. Il y aura également des baby-foot géants, des rencontres de ceci-foot et des places à gagner. Tout le monde sait que les places de l’Euro étaient chères et rares. Cette fête permettra de réunir tous ceux qui aiment le foot et qui veulent participer à la fête ! »

Y a-t-il des réservations venues de l’étranger pour cet Euro ?

« Ce n’est pas notre métier. Toutefois, toutes les informations que nous avons sont bonnes. Depuis le tirage au sort, cela se remplit. Le match Angleterre - Pays de Galles est très attendu. Les Gallois sont qualifiés pour la première fois. Ils auront un public fidèle et présent. Ils sont les petits de la compétition, ils ne s’attendent pas à gagner, mais ils veulent faire la fête !  Sportivement, nous, élus, ne pouvons rien. Par contre, nous espérons des retombées. En 2007, nous n’avions ni le Louvre ni le classement du Bassin Minier à l’UNESCO, ni l’anneau de la mémoire de Lorette. Nous avons des atouts pour nous faire connaître au-delà de nos frontières. A nous de faire revenir ces personnes chez nous, après tout notre travail. La venue des Anglais est une bonne chose. Nous n’arrivons pas à les capter au Louvre. Nous avons d’autres outils aujourd’hui, les sites de mémoire… »

En 1998, la Coupe du Monde à Lens avait été marquée par l’agression du gendarme Nivelle. Avez-vous des craintes sur certaines rencontres à Lens ?

« Nous rencontrons les services de l’Etat régulièrement. Nous avons tiré les leçons de cet épisode malheureux. Nous étudions les différents cas de figures. On espère que tout sera prêt pour le début de la compétition. Nous avons essayé de tout anticiper. Mais faut-il rappeler que la rencontre Allemagne - Yougoslavie n’était pas jugée à risque. Les services spécialisés avaient estimé qu’Angleterre - Colombie était plus difficile. Nous verrons comment se comportent les Anglais. Leur match à Lens sera le second match. Nous aurons donc un peu de recul par rapport aux problèmes éventuels. Notre problèmes avec les Anglais vient du fait qu’ils viendront certainement en nombre et que tous n’auront pas de billets… Ce ne devrait pas être le cas pour République Tchèque – Turquie. »

La fan zone n’est-elle pas trop proche du stade Bollaert-Delelis ?

« La proximité permettra aux personnes qui viennent sans billet de trouver un endroit où regarder la rencontre. La proximité est également une exigence de l’UEFA. Nous avions pensé à des sites hors Lens comme le val de Souchez à Liévin ou aux Glissoires à Avion. L’UEFA ne voulait pas en entendre parler. Cette fan zone permettra aux supporters de regarder les rencontres qui précèderont ou suivront la rencontre à Lens. Ce sera également une chance pour le commerce lensois. »

L’UEFA n’est-elle pas trop pénible avec ses réglementations ?

« Une chose est certaine, l’UEFA est …..Suisse ! C’est une machine commerciale. Il est heureux que l’on parle encore un peu de sport de temps en temps ! Notre démarche n’est pas de donner les clés de la ville à l’UEFA. »

Propos recueillis par Pascal Guislain pour MadeInLens.com

MadeInLens vous donne rendez-vous ce mercredi midi pour une seconde partie de l’interview de Sylvain Robert, consacrée cette fois-ci au RC Lens.

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé
Veuillez vous connecter pour commenter

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.