updated 06/12/2016 12:56

Gervais Martel est-il encore légitime en tant que président du RC Lens ?

Gervais Martel RC Lens 18Dans le cadre de son émission, MiLCast, ce mercredi dès 19h00, l'équipe de MadeInLens débattra sur le sujet suivant : Chahuté en tribunes, inquiété par la justice, Gervais Martel est-il encore légitime en tant que président du RC Lens ? 

Lundi, pour le retour des Red Tigers après un mois d'absence (pour cause de sanction et d'abstinence désirée), Gervais Martel a dû essuyer bon nombre de chants et de banderoles à son encontre. Le message du kop lensois était assez clair, Gervais Martel n'est plus, à leurs yeux, l'homme de la situation pour assurer la fonction de président du club artésien. Ces chants contestataires à l'encontre du président lensois ne sont pas nouveaux. En février 2015, Gervais Martel avait déjà essuyé une fronde de la part de "son" public. Mais, loin de son antre, cette revendication ne dépassait guère le stade des communiqués. Contre Evian, le mouvement contestataire a pris une tout autre ampleur, prouvant que la rupture entre les deux camps était réelle et consommée. A une époque, Gervais Martel déclarait qu'il quitterait le club le jour où les supporters réclameraient son départ. Cette idée n'est clairement plus à l'ordre du jour. 

Autre élément qui vient fragiliser la position de Gervais Martel, l'audition de Gervais Martel devant le tribunal correctionnel d'Arras. En effet, Gervais Martel comparaît dans le cadre du procès pour abus de biens sociaux et corruption passive, dans une affaire liée à un prêt de 4 M€ reçu de la part de Philippe Beauchamps et Jean-François Dutilleul en 2010 en échange d'attributions de marchés dans la rénovation du stade Bollaert-Delelis. Si la décision a été mise en délibéré et sera rendue publique le 31 mars prochain, le procureur de la République a requis 4 mois de prison avec sursis et 20 000 euros d'amende contre le président du RC Lens. Une peine suffisante pour écorner un peu plus l'image de l'emblématique président du RC Lens. Le problème est que dans son sillage, c'est l'image du club en question qui est également touchée. En cas de condamnation, Gervais Martel sera-t-il toujours légitime pour exercer la fonction de président du club artésien ? Certes, cette affaire de justice est une affaire "privée", mais elle demeure étroitement liée au RC Lens. Le premier concerné concédant même que le prêt en question devait permettre d'asseoir sa position au sein de l'actionnaire du club. 

 

Afin de nourrir nos débats, nous aimerions connaître votre opinion sur ce sujet. Tout d'abord en votant sur le sondage ci-dessous, puis en exprimant plus longuement votre opinion en commentaire. 

Rendez-vous, ce mercredi dès 19h00 dans MiLCast, pour connaître l'opinion de nos consultants sur cet épineux sujet ! 

Commentaires (14)

  • En réponse à: RPG Gamer

    J'ai répondu dans ce sujet ;)

    Raccouci URL:
  • La question est "est il encore légitime", ben la réponse est "oui".
    Tant qu'il n'a pas été démis de ses fonctions, ce qui arrivera s'il est coupable de malversations envers le club, ou qu'il n'a pas démissionné, il est légitime.
    Ce n'est pas la soi disant fronde des supporters (2000 ultras qui passent le match à régler leurs comptes avec celui qui les a "punis" au lieu d'encourager l'équipe), ni l'avis de journalistes qui ragent de ne pas être accrédités pour la gaillette et profitent de leur tribune pour arranger l'information à leur sauce, qui doit décider du sort de Martel.
    Si tel était le cas, aucun club pro ne garderait un président plus d'un an, aucun quinquennat présidentiel ne durerait plus d'un an,
    Je ne dis pas que Martel doit rester président à vie, mais à l'heure actuelle j'imagine le "merdier" s'il venait à annoncer sa démission (ce qu'il ne fera pas du reste). J'imagine un directoire mené par Blanchard, avec Valcke à sa droite, Reggia corte à sa gauche, AK en face et Dore qui reviendrait par derrière. Ou mieux, un moustachu anglophone envoyé par HM qui viendrait vendre tous les acquits et joueurs avant de se retirer de la course ...

    Raccouci URL:
  • En réponse à: flame62

    Salut Flame
    La fronde ne vient pas que de 2000 supporters, car les supporters lensois sont de plus en plus divisés sur la question.
    Après, vu le contexte du club et personnel de Gervais Martel, la question peut se poser. Nous souhaitions seulement avoir l'avis des lecteurs. ;)

    Concernant l'avis des journalistes, j'ai répondu dans l'article sur les salaires. ;)

    Raccouci URL:
  • En réponse à: Thomas MiL

    L'entêtement à vouloir s'accrocher à la présidence du RCL (et surtout aux avantages financiers que gervais en retire depuis plus de 25 ans) ne confère aucune légitimité.
    Roger Rocher, claude Bez, bernard Tapie etc ... on su tirer les conclusions de leur erreurs, Blatter, Platini et quelques autres on du eux aussi s'incliner. A quel titre gervais Martel peut-il prétendre persévérer à diriger de façon régalienne un club qu'il est non seulement incapable de gérer, mais dont en plus il ne possède que 0,001% des parts ?

    Raccouci URL:
  • « La vie de Gervais est un long fleuve tranquille » …(film d’Etienne Chatiliez, 1988 … tiens, tiens, 1988 année où Martel a repris le Racing Club de Lens …)
    Dans le rôle de Marie-Thérèse, Gervais nous avait juré, il y a quelques mois, ne pas toucher 50.000 euros bruts mensuels, mais bien moins.
    Hier, en Correctionnelle à Arras, il jure gagner 40.000 euros nets par moins, payés par le Racing, donc par lui-même !
    Faut pas être expert à la DNCG pour savoir que 40.000 € nets équivaut à environ 50.000 € bruts !
    Le 24 juin 2015, GM nous disait, les yeux dans les yeux (à la Cahuzac) :« Je n’ai peut-être pas été bon mais sur tout ce que j’ai dit, je n’ai jamais menti une seule fois. »
    Depuis le syndrome de 2002, suivi de sa folie des grandeurs (3 Champion’s League tous les 5 ans), il nous mène en bateau pour assouvir ses démons.
    C’est là aussi que l’on voit aussi les limites de la Ligue (LFP) dirigée, depuis trop d’années, par un autre « planeur » à moustaches, les limites aussi des politiques … politiciens.
    Comment « notre » Gervais a-t-il pu berner la DNCG et faire signer des chèques (ou virements) de plusieurs millions à un oligarque ploutocrate, aujourd’hui déchu : mais qu’a-t-il pu lui faire boire ? Pas du Pétrus certes, Canal+ nous avait montré que « MerdAlorf » encaissait bien ce divin breuvage.
    Remember : les présidents Leclerc (OM), Bez (Bordeaux), Rocher (St-Etienne), Borelli (PSG), etc…, tous, ils en ont tous croqué et ont tous fini par tomber.
    Allez, Gervais, merci pour la période 1988-2002, « prins et’pinsion » (prend ta retraite, en ch’ti), ne fume pas de trop, ne bois de trop, ne flamme pas de trop.
    Et si t’es enfin sage, Gervais, le KOP te gardera une place en « Marek ».
    Comme disait Danone : « Gervais, j’en veux .. PLUS ! »
    D'un supporter et abonné depuis ... 1958 qui en a pourtant déjà vus !

    Raccouci URL:
Charger plus
Veuillez vous connecter pour commenter

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.