Gervais Martel est-il encore légitime en tant que président du RC Lens ?

Gervais Martel RC Lens 18Dans le cadre de son émission, MiLCast, ce mercredi dès 19h00, l'équipe de MadeInLens débattra sur le sujet suivant : Chahuté en tribunes, inquiété par la justice, Gervais Martel est-il encore légitime en tant que président du RC Lens ? 

Lundi, pour le retour des Red Tigers après un mois d'absence (pour cause de sanction et d'abstinence désirée), Gervais Martel a dû essuyer bon nombre de chants et de banderoles à son encontre. Le message du kop lensois était assez clair, Gervais Martel n'est plus, à leurs yeux, l'homme de la situation pour assurer la fonction de président du club artésien. Ces chants contestataires à l'encontre du président lensois ne sont pas nouveaux. En février 2015, Gervais Martel avait déjà essuyé une fronde de la part de "son" public. Mais, loin de son antre, cette revendication ne dépassait guère le stade des communiqués. Contre Evian, le mouvement contestataire a pris une tout autre ampleur, prouvant que la rupture entre les deux camps était réelle et consommée. A une époque, Gervais Martel déclarait qu'il quitterait le club le jour où les supporters réclameraient son départ. Cette idée n'est clairement plus à l'ordre du jour. 

Autre élément qui vient fragiliser la position de Gervais Martel, l'audition de Gervais Martel devant le tribunal correctionnel d'Arras. En effet, Gervais Martel comparaît dans le cadre du procès pour abus de biens sociaux et corruption passive, dans une affaire liée à un prêt de 4 M€ reçu de la part de Philippe Beauchamps et Jean-François Dutilleul en 2010 en échange d'attributions de marchés dans la rénovation du stade Bollaert-Delelis. Si la décision a été mise en délibéré et sera rendue publique le 31 mars prochain, le procureur de la République a requis 4 mois de prison avec sursis et 20 000 euros d'amende contre le président du RC Lens. Une peine suffisante pour écorner un peu plus l'image de l'emblématique président du RC Lens. Le problème est que dans son sillage, c'est l'image du club en question qui est également touchée. En cas de condamnation, Gervais Martel sera-t-il toujours légitime pour exercer la fonction de président du club artésien ? Certes, cette affaire de justice est une affaire "privée", mais elle demeure étroitement liée au RC Lens. Le premier concerné concédant même que le prêt en question devait permettre d'asseoir sa position au sein de l'actionnaire du club. 

 

Afin de nourrir nos débats, nous aimerions connaître votre opinion sur ce sujet. Tout d'abord en votant sur le sondage ci-dessous, puis en exprimant plus longuement votre opinion en commentaire. 

Rendez-vous, ce mercredi dès 19h00 dans MiLCast, pour connaître l'opinion de nos consultants sur cet épineux sujet ! 

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. 

/script>