updated 09/12/2016 16:16

Gervais Martel : la conférence de presse du 28 février en live sur MadeInLens

Gervais Martel RC Lens 07Gervais Martel l'avait annoncé pour la première semaine de janvier : il aura tenu finalement parole... dans la dernière semaine de février.

Après l'abandon du projet de rachat du RC Lens par Grégory Maquet qui s'est heurté au silence d'Hafiz Mammadov, des heures délicates s'annoncent pour le club Sang et Or et le président lensois prend la parole ce dimanche à 17h00 depuis l'auditorium de la Gaillette.

Avec Laurent Mazure, notre correspondant à la Gaillette, MadeInLens vous propose de suivre cette conférence de presse en direct.

17h06 : Gervais Martel a quelques minutes de retard...

17h10 : Gervais Martel s'installe. Ca va pouvoir commencer.

 

« Je n’ai pas communiqué en janvier car M. Maquet l’a fait à ma place et a donné toute la vérité. Au mois de décembre, Hafiz Mammadov a souhaité qu’on prenne contact avec l'Atletico Madrid. A 30 minutes du passage devant la DNCG, nous avons eu un coup de fil confirmant l'interdiction de recrutement de l'Atletico. Devant la DNCG, on a expliqué qu’on mettait en place une collaboration technique, sportive et financière du RC Lens. Mais il n'était pas question d'une reprise du RC Lens, comme j’ai pu le lire. »

« M. Maquet a pris la décision de se retirer provisoirement du dossier »

M. Maquet a pris la décision de se retirer provisoirement du dossier. Il faut savoir que je suis allé à Bakou, avec des dirigeants. J’ai rencontré Hafiz Mammadov, avec qui je n’ai aucun problème. Je suis en très bon termes avec lui. Le fait est que je bosse depuis un an et demi tout seul sur un dossier compliqué. J’ai défendu le dossier de Grégory Maquet à Hafiz Mammadov, mais aussi le fait que depuis un an et demi, on se débrouille tout seul. La dernière offre me semblait correcte. Grégory Maquet a décidé de se retirer hier et j’en ai pris acte. »

« Des solutions, on en a »

Aujourd’hui, on en est où ? Des solutions, on en a. C'est agaçant d'entendre les mêmes choses depuis un an et demi. Sur la trésorerie, on est toujours là. Mes joueurs et salariés seront payés. On va avoir le problème du 15-20 mai. Pour pouvoir être présents sur une saison sportive, on doit donner des engagements nécessaires. On doit ramener un dossier concret. C’est-à-dire que soit Mammadov revient, mais ça fait un an et demi qu'il n'est pas là. Soit ce sont d’autres solutions juridiques, et vous imaginez que je ne suis pas resté les bras croisés. »

Sur l'aspect sportif : « Le RC Lens est essentiel. Il n'est pas essentiel de dire si on sera en L1 ou L2. On est en position possible pour monter. » « Ce n'est pas une période plus compliquée aujourd'hui qu'avant. On arrive dans le money-time (15-20 mai). Je suis extrêmement confiant. »

Sur le stade Bollaert-Delelis et les Red Tigers : « J'ai pris une décision sur les Tigers. Le comportement sur les matchs suivant a été irréprochable. »

Son cas personnel : « J'ai 40% de droit de vote, il n'en a pas été question. Moi ? C'est secondaire. »

Retour sur les problèmes financiers du RC Lens :

« Le 15 mai, on a réussi à convaincre la DNCG sur les 3 derniers passages. En assurant la pérennité financière. » « On est au bout du bout. Le 15-20 mai, on devra arriver avec nouvelle position au niveau de l'actionnariat. » « Ces solutions juridiques consistent à faire sortir Hafiz Mammadov du RC Lens. Elles se mettent en place. »

Plus fort que l'erreur d'IBAN, Gervais Martel évoque une difficulté pour obtenir un visa pour Bakou pour Grégory Maquet pour expliquer l'impossibilité de rencontrer Hafiz Mammadov...

« Hafiz Mammadov se dit que Gervais Martel se débrouille pas mal, mais qu'il peut revenir. Je n'y crois pas. » « J'ai expliqué noir sur blanc à HM notre position. On lui a envoyé une lettre en anglais. » (Gervais Martel confie plus haut l'avoir rencontré à Bakou..., ndlr) « Pourquoi Grégory Maquet n'a pas rencontré Hafiz Mammadov ? Avoir un visa pour Bakou, ce n'est plus aussi simple qu'avant. » « Je n'ai aucun souci avec Maquet, jamais. Ce sont de mauvaises informations. Comme avec Hafiz Mammadov. »

« Le RC Lens se trouve dans une situation financière exceptionnelle. »

« Un dépôt de bilan de la holding ? Cela peut être une idée. Ce n'est pas un risque pour la SASP. » « Le RC Lens ne peut pas mourir. C'est impossible. Le RC Lens se trouve dans une situation financière exceptionnelle. On n'a aucune dette. (Et l'emprunt Swiss Life gagé sur la Gaillette ? ndlr) » « Il n'y a pas eu de proposition, même pour 4 M€ cet hiver lors du mercato. On a une responsabilité sportive. »

« Pour le dépôt de bilan d'une holding ? Il faut déclencher ça un mois avant. Mais on sera prêts, ne vous inquiétez pas. »

Gervais Martel explique rapidement la difficulté désormais de prouver la carence de l'actionnaire pour le sortir du RC Lens, mais aussi son refus de voir le RC Lens déposer le bilan (il y a une différence entre la holding et la SASP à ne pas oublier)

« Hafiz Mammadov ? C'est un gars qui aime le club. »

« Hafiz Mammadov ? C'est un gars qui aime le club. » « Les gens qui disent qu'on a des problèmes avec Hafiz Mammadov, ils disent des conneries. » « Hafiz Mammadov connaît tous les chiffres. Il est parfaitement au courant de nos chiffres. » « Si Hafiz Mammadov pouvait mettre demain 10-20-30 M€, il le ferait. Il reste attaché au club. On en a parlé avec lui. » « J'ai fait le tour du monde pour le club. »

Sur la rencontre il y a quelques jours avec Gérard Mulliez pour un possible sponsoring : « Gérard Mulliez est mon ancien patron. Il m'arrive de le rencontrer. Il faut éviter de toujours trouver des justifications à tout. »

Sur la DNCG : « La DNCG ? heureusement qu'on a fait le travail, qu'ils ont confiance en ce que je raconte. »

Merci à tous d'avoir suivi la conférence de Gervais Martel sur MadeInLens. N'hésitez à réagir via notre forum et les commentaires ci-dessous

Commentaires (1)

  • Martel « aucun problème avec Mammadov » ? Voila pourtant deux ans deux ans qu'ils veulent se virer l'un l'autre et ne s'en cachent pas !
    « Une situation exceptionnelle avec aucune dette » ? Le « déficit structurel » de 10 à 15 millions constaté chaque année s'est donc brutalement évaporé sans le moindre apport financier de quiconque ? Alors pourquoi est-on constamment à la recherche de fonds et dans quel intérêt grégory Maquet parle-t-il d'une situation financière catastrophique ?

    En clair si les relations avec Mammadov ainsi que les finances du club sont excellentes, pourquoi parler de dépôt de bilan de la holding afin de trouver un nouvel actionnaire prêt à renflouer le Racing ?
    Deux jours avant d'être débarqué par le Crédit Agricole alors qu'il nous bassinait avec son trader londonnien, gervais Martel affirmait aussi que « les finances du club ne se sont jamais portées aussi bien, je suis extrèmement confiant ». Décidément rien n'a changé sous le soleil lensois et on continue de prendre les supporters pour des lapins de six semaines !

    Raccouci URL:
Veuillez vous connecter pour commenter

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.