updated 11/12/2016 17:00

Jérémy Vachoux, une doublure de luxe bientôt titulaire au RC Lens ?

Jeremy Vachoux RC Lens 04Dans l’ombre de Valentin Belon et de Joris Delle, Jérémy Vachoux a débuté la saison dans les buts de l’équipe réserve du RC Lens, vivant ainsi à distance la mise en concurrence soudaine et surprenante des deux autres protagonistes un soir de Valenciennes-Lens. Brillant, Valentin Belon marque des points et enchaîne trois titularisations de rang. Fautif sur le premier but encaissé à Evian, il retrouve alors le banc de touche pour la réception de Laval. Piqué au vif, Joris Delle revient alors à son meilleur niveau et enchaîne les excellents matchs. Pour preuve, il sera élu joueur du mois de décembre par les lecteurs du site MaLigue2.fr.

Deux mois plus tard, qui aurait pu imaginer que Jérémy Vachoux allait faire exploser en vol la hiérarchie établie par Antoine Kombouaré, se posant même comme un sérieux candidat à une place de titulaire dans le onze lensois ? Pas grand monde. Et pourtant, quand on y regarde de plus près, cette évolution n’est pas si surprenante que cela.

 

Une discrète ascension puis l’explosion

Solide en CFA, Jérémy Vachoux s’est également montré convaincant aux entraînements. Antoine Kombouaré décide alors de le récompenser en l’appelant de plus en plus régulièrement dans le groupe pour les matchs de l’équipe première. Si le turn-over instauré entre Valentin Belon et Jérémy Vachoux a surpris et rendu dubitatif beaucoup de monde, il a finalement été positif pour le gardien formé à l’AS Saint-Etienne. Après plusieurs matchs sur le banc de touche, Vachoux fait le saut dans le grand bain à la mi-temps du match opposant le RC Lens au Havre, suppléant Joris Delle blessé à la hanche en cours de match. Le natif de Thonon-les-Bains croque alors à pleines dents la chance qui lui est offerte. S’il concède le but du break, il impressionne par son autorité et sa vivacité sur sa ligne.

Antoine Kombouaré lui réitère, sans l’ombre d’un doute, sa confiance pour les quatre matchs suivants. Valentin Belon, doublure en début de saison, prend place sur le banc de touche, sans que personne ne pense à réclamer sa titularisation, éclipsé par la montée en puissance de Jérémy Vachoux. Rassurant dans les airs contre Brest, son jeu au pied a rassuré contre Tours, surtout son explosivité impressionne le rendant particulièrement efficaces et impressionnantes ses sorties dans les pieds adverses. A l’exception du but encaissé contre Valenciennes, où il couvre mal son premier poteau, l’intérim de Jérémy Vachoux dans les buts lensois frôle la perfection.

 

Et maintenant ?

Avec seulement deux buts encaissés en cinq matchs, son bilan amène à se poser la question quant à une titularisation définitive dans les buts artésiens. En outre, Jérémy Vachoux dégage de la confiance, du charisme et beaucoup de sérénité comme le prouve son arrêt décisif dans les ultimes secondes du match à Sochaux. Pour autant, doit-il pousser sur le banc l’expérimenté Joris Delle ? Je ne le pense pas. Certes, Jérémy Vachoux sort d’un mois convaincant, mais Joris Delle a également montré de belles choses. Alors oui, l’ancien Niçois manque cruellement de régularité et ne s’est pas imposé comme un numéro un indiscutable, comme l’avait fait en son temps Alphonse Aréola. S'il est dépourvu de solutions en attaque, Antoine Kombouaré doit faire face à un véritable casse-tête au poste si prépondérant que celui du gardien de but. 

Pour autant, le mettre de nouveau en concurrence à ce stade de la saison peut s’avérer contre-productif, et ce pour l’ensemble des protagonistes. Dans le cas de figure où Jérémy Vachoux est maintenu dans les cages artésiennes, malgré le retour de Joris Delle, rien ne dit qu’il évoluera dans les mêmes dispositions mentales et psychologiques qu’aujourd’hui. Lors de son intérim, Vachoux a joué sans pression, si ce n’est celle de prouver au plus haut niveau l’étendue de tout son talent. Mais, comment va-t-il réagir à la mise en concurrence avec un Joris Delle prêt à reprendre sa place à la première erreur du numéro 30 ? Aujourd’hui, nous n’avons clairement pas le recul nécessaire pour être certain que l’ancien Stéphanois parviendra à aborder ceci de la meilleure des manières qui soit. Et en cas d’échec, cela pourrait marquer un coup d’arrêt à sa belle progression.

Enfin, comment Joris Delle va digérer une deuxième mise en concurrence cette saison, lui qui avait assez mal vécu la première ? Antoine Kombouaré ne prendrait-il pas le risque de perdre définitivement son numéro 1 ? N’est-il pas irrationnel de tout miser sur un gardien qui n’a qu’un mois de haut niveau dans les jambes ? Face à toutes ses interrogations, il est sans doute plus prudent de jouer la carte de la sécurité, en maintenant Joris Delle dans les buts artésiens. Mais, tout en gardant à l’esprit qu’en cas de contre-performance de l’ancien messin, Antoine Kombouaré aura toujours un joker dans sa manche : Jérémy Vachoux. Cette potentielle évolution la hiérarchie sera alors plus facile à faire accepter aux principaux concernés, puisqu’elle s’appuiera sur des critères sportifs concrets et tangibles. Car, aujourd’hui, si la question de la titularisation de Jérémy Vachoux mérite d’être posée, elle ne doit pas nous faire oublier que peu d’arguments peuvent justifier une relégation de Joris Delle dans la hiérarchie des gardiens de but.

 

Pour autant, il ne faut pas écarter définitivement la candidature de Jérémy Vachoux. Ce dernier a plus que jamais répondu aux attentes de son entraîneur, le tout avec une défense pepétuellement remaniée. Si le timing actuel n’est pas opportun, le temps sera venu à l’issue de la saison de refaire le point sur la hiérarchie des gardiens de but du RC Lens. De mettre Joris Delle et Jérémy Vachoux sur la même ligne de départ. Quant à Valentin Belon, il pourrait être le grand perdant d'un duel qui centralise désormais toutes les attentions. A moins que Joris Delle quitte le navire et laisse les deux jeunes loups se tirer la bourre. 

Que le meilleur gagne ! 

Commentaires (1)

  • Pour ma part je trouve que Belon a été écarté sans ménagement et sans raison tangible, oui il est passé au travers contre Evian sur le 1er But mais Vachoux n'a t il pas fait la meme chose contre VA ? Il a pourtant été conservé au poste contrairement à Belon qui l'a payé cash malgré des prestations de qualités. Je pense que ce jeux de chaise musicale n'est pas productif et humainement dangereux, surtout à ce poste. Pour finir Vachoux est, je pense, meilleur que Dell, mais pas que Belon...

    Raccouci URL:
Veuillez vous connecter pour commenter

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.