updated 05/12/2016 05:34

RC Lens - Valenciennes : et si on assumait le statut de favori ?

26 RC Lens Valenciennes VAFCDerby au rabais en Ligue 2 ce lundi soir avec le déplacement des voisins Valenciennois sur la pelouse du Racing Club de Lens. Au rabais car sans véritable antagonisme, mis à part le différend sur le prêt du Stade du Hainaut la saison précédente, et sans montée en température durant la semaine à l’approche d’une rencontre contre nos meilleurs ennemis. Seule subsiste la quête de la suprématie régionale dans ce championnat de Ligue 2. Hormis ça, c’est surtout une occasion pour Lens de revenir à égalité de point avec le 3e et pour le VAFC de s’éloigner un peu de la zone rouge.

MadeInLens vous présente la rencontre.

Côté Valenciennois :

Avec 7 points pris sur ses 5 premiers matchs de 2016, l’équipe entraînée par Faruk Hadzibegic a tenté de se reprendre et réussit pour l’instance à se maintenir au-dessus de la ligne de flottaison qui n’est cependant que 2 points plus bas. Depuis l’éviction de David Le Frapper, l’entraîneur bosnien n’a certes pas réussi de miracles dans le jeu, mais a entamé une profonde mutation dans l’esprit et le comportement de ses joueurs. L’équipe qui n’avait pas trop mal démarré la saison mais qui n’a ensuite fait que dégringoler au classement était le symbole criant de ses équipes souvent trop jeunes dans notre championnat. En totale manque de confiance sous le règne de Le Frapper, l’équipe a multiplié les coups de sang avant d’être reprise en main par un entraîneur décrit par beaucoup comme bien plus courtois et respectueux que son prédécesseur. Aujourd’hui, Hadzibegic a redonné confiance à l’équipe et déclarait par exemple à la presse cette semaine : « J’ai confiance en notre équipe. Et je ne sens aucune infériorité par rapport à Lens. »

Symbole de ce regain de confiance, le jeune attaquant Pierre Slidja sera l’homme à surveiller du côté Valenciennois. Auteur de 5 buts cette saison, l’ancien joueur d’Amiens progresse énormément et pourrait prendre une nouvelle dimension dans le onze sous les ordres de Faruk Hadzibegic. Cette saison, il a joué 22 matchs dont 16 comme titulaire, a inscrit 5 buts et délivré 1 passe décisive.

Une fois n’est pas coutume, avant ce match les projecteurs sont braqués sur un secteur de jeu en particulier. Si le 11 nordiste a retrouvé de la solidité dans le jeu, face à Lens, les hommes du Hainaut devront faire sans autre véritable défenseur central de métier que Loïc Nestor. Baptiste Aloé et Yunis Abdelhamid suspendus, Saliou Ciss blessé, le technicien bosnien devrait certainement aligner le milieu N’tim, qui a déjà évolué à ce poste chez les jeunes.

En résumé, pour ce derby, Faruk Hadzibegic devrait aligner un 4-3-3 avec Perquis dans les buts, protégé par une défense centrale inédite N’tim – Nestor. Sur les côtés de la défense, Nery, l’ancien du 11, devrait occuper le couloir droit et Niakhaté le couloir gauche. Au milieu de terrain, Kaboré, Baradji et Enza-Yamissi devraient être titularisés. En attaque, Hadzibegic pourrait aligner un trident composé de Ndao à droite, Diarra à gauche, le tout en soutien de Slidja seul en pointe.

 

Côté Lensois :

En une semaine, Lens a montré trois visages. Défaits fantomatiques au Havre, mais faciles vainqueurs face à Brest, ils avaient l’occasion de faire le break sur le terrain de Tours. Et c’est à mon goût dans ce match qu’ils ont montré le visage le plus utile en Ligue 2. Solide pendant 90 minutes, réalistes pendant trente secondes pour une victoire aux forceps dans un match bien mal embarqué. Le niveau de jeu de cette division touchant les basfonds, il est difficile de quémander la manière lorsque les trois points sont au rendez-vous. A l’image de la saison 2013-2014 où Lens n’avait jamais écrasé le championnat si ce n’est lors d’un anecdotique Istres-Lens, les Sang et Or ne développent pas un jeu flamboyant, mais sont efficaces. Après un petit creux de 2 ou 3 matchs courant janvier, les Sang & Or ont bien redémarré février et le sprint final des « 13 finales » pour paraphraser Antoine Kombouaré et tenteront ce soir la passe de 3.

Abdoul Ba RC Lens 03Jocelyn Blanchard disait de lui qu’il était « l’avenir du Racing Club de Lens », il en est en tout cas un élément important cette saison. Titulaire lors du premier match, placardisé puis revenu au gré des blessures et suspensions, Abdoul Ba a pendant longtemps été le Monsieur Clean-Sheet du Racing. Mais, puisque toutes les bonnes choses ont une fin, son irrégularité aura eu raison des statistiques, tout d’abord avec un premier but encaissé début janvier sur la pelouse du Red Star, et une première défaite agrémentée d’une expulsion au Havre. S’il est loin d’être académique ou même propre dans ses interventions, le géant mauritanien prend tout de même au fur et à mesure confiance en lui, s’imposant dans les choix de AK en défense centrale. Il apprend également à jouer avec ses défauts, compensant par exemple sa lenteur par de la dureté dans les contacts. S’il lui reste beaucoup de points sur lesquels progresser, il a déjà pas mal avancé par rapport à la saison dernière, notamment dans les interceptions et le jeu au sol. Alors oui, il peut être l’avenir du Racing s’il continue à montrer de l’envie et du goût pour le travail.

Pour la réception du VAFC, Antoine Kombouaré devrait reconduire son traditionnel 4-3-3. Titulaire lors des deux précédents matchs, Jérémy Vachoux devrait profiter de ses bonnes performances pour être reconduit dans les buts Lensois. En défense, ça devrait être du classique avec Ikoko dans le couloir droit, Lala dans le couloir gauche en lieu et place d’un Scaramozzino intéressant ces derniers temps, et une défense centrale de boucher-charcutier avec Dusan Cvetinovic et Abdoul Ba. Au milieu, Gbamin devrait évoluer en sentinelle devant la défense, derrière le duo Cyprien-Bourigeaud qui ont tous deux pu souffler par intermittence la semaine dernière. Devant, Pablo Chavarria devrait retrouver son couloir droit et Autret son couloir gauche, tous deux en soutien du jeune Simon Banza que l’on verrait bien scorer pour la premières fois face à Valenciennes.

 

La rencontre :

La 9e équipe à domicile contre… la 9e équipe à l’extérieur. Bien que ce classement domicile-extérieur soit trompeur sur la dynamique, Lens n’ayant commencé à prendre des points que fin septembre à la maison, les faits sont là. Valenciennes, qui reste sur 2 points pris en 4 matchs, a pris 14 points loin de ses terres, dont 12 sur ses 6 premiers déplacements de l’année avant de caler. Pour ce derby, Lensois et Valenciennois arriveront avec des objectifs bien différents, mais avec une même envie : celle d’emporter trois points plus symboliques qu’à l’accoutumée.

 

Les compositions probables :

RC Lens : Vachoux - Ikoko, Cvetinovic, Ba, Lala - Cyprien, Gbamin, Bourigeaud - Chavarria, Banza, Autret
Remplaçants : Belon, Scaramozzino, Valdivia, Olsen ou Madiani, Nomenjanahary.

Valenciennes : Perquis - Néry, N'tim, Nestor, Niakhaté - Kaboré, Baradji, Enza-Yamissi - Ndao, Slidja, Diarra
Remplaçants : Charruau, Tameze, Fulgini, Da Costa, Mbenza.

 

Racing Club de Lens – Valenciennes Anzin Football Club

26e journée du Championnat de France de Ligue 2
Lundi 15 février 2016, 20h30 – Stade Bollaert-Delelis
Arbitre : Yohann Rouinsard

A suivre en live-audio sur MadeInLens.com avec notre site partenaire MaLigue2.fr , 100 % passion !

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé
Veuillez vous connecter pour commenter

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.