updated 05/12/2016 05:34

US Créteil - RC Lens : « Jordan Ikoko est un bon joueur, j’étais très content de le voir rejoindre Créteil »

US CreteilDemain, le RC Lens se déplace à Créteil, l’équipe de MadeInLens en profite pour réactiver une chronique historique de notre site : les interviews « Vue d’en Face ». L’objectif est toujours le même, faire découvrir le prochain adversaire des Sang et Or par les biais des confidences d’un supporter adverse. 

En ce jeudi, Romain Pechon, rédacteur en chef de MadeInLens, vous offre le point de vue de Vincent, supporter du club cristolien et habitué du stade Dominique-Duvauchelle, à propos du match Créteil-Lens de ce vendredi soir, à suivre en live dès 19h45 sur notre site.  

A travers cette interview, Vincent revient sur la rivalité locale qui oppose Créteil au Red Star et au Paris FC, réalise un état des lieux lucide et objectif de son club et nous dresse un portrait élogieux de Jordan Ikoko. 

 

« C'est frustrant en présaison quand on voit L'Equipe faire une page sur le Paris FC et le Red Star, alors que Créteil n'a le droit qu'à un petit billet. »

Salut Vincent, merci de te prêter au jeu de l'interview. Alors premièrement peux-tu nous en dire un peu plus sur toi et nous expliquer comment tu en es venu à supporter Créteil ?

Alors pour commencer, je m'appelle Vincent, j'habite dans le Val-de-Marne et c'est donc tout naturellement que je supporte Créteil, l'équipe professionnelle la plus proche de chez moi.

Cette saison, Créteil doit faire face à la concurrence de deux autres clubs franciliens, le Red Star et le Paris FC. Cela rajoute-t-il un sel particulier, une émulation supplémentaire ? La quête de la suprématie locale est-elle importante à tes yeux ?

C'est toujours important de gagner un derby, la suprématie du territoire est en jeu, ça pimente la saison (le prix des places aussi). Battre les rivaux reste un objectif, du moins à domicile.

Parmi le Red Star et le Paris FC, avec lequel l'animosité est la plus importante ? L’attention médiatique que suscite un club comme le Red Star est-elle source de jalousie ?

Il n'y a pas vraiment d'animosité entre clubs, entre les supporters ça peut chauffer le temps d'un match, mais pas plus. Il est clair que c'est frustrant en présaison quand on voit l'Equipe faire une page sur le Paris FC et le Red Star, alors que Créteil n'a le droit qu'à un petit billet. De même, en début de saison, on parlait plus du PFC et du Red Star, pourtant Créteil était cinquième et devant ses deux concurrents.  

Comment expliques-tu ce manque d'intérêt de la part des médias, aussi bien locaux que nationaux, à propos des Lusitanos ?

L’histoire peut-être ? Le Red Star a une grande histoire et un stade mythique, même s'il n'est pas adapté à la L2. Le PFC joue à Charlety, ils étaient en L1 à la création du PSG. Alors que Créteil n'est jamais allé en L1.

Créteil vit sa troisième saison consécutive en Ligue 2. La région parisienne se cherche depuis de nombreuses années un deuxième club capable de venir jouer les premiers rôles en Ligue 1. Penses-tu que Créteil a le potentiel pour être ce club ?

En matière d’infrastructures, Créteil a la chance d'avoir un stade (ndlr. le Stade Dominique-Duvauchelle) de 15 000 places (ndlr. 12 500) taillé pour la Ligue 1. En ce qui concerne le sportif, depuis cette saison la politique est tournée sur la mise en place d'une académie destinée à dénicher les plus grands espoirs de la région parisienne. Une région qui comme on le sait est un très grand vivier de joueurs. Mais, le problème demeure les finances et l'attractivité du club. Créteil, ça ne fait pas rêver et puis nous n'avons pas un gros budget. Si un jour le club est amené à monter en Ligue 1, je ne pense pas que l’on tiendra longtemps. Le reste est que le club fasse l’ascenseur car il n’est pas taillé pour la Ligue 1. Le risque est de vivre un épisode similaire à celui vécu par Arles-Avignon.

 

« Créteil ça ne fait pas rêver. Qui aurait envie d'aller voir un match de L2 à Duvauchelle ? »

Sportivement, Créteil semble donc avoir mis en place un projet cohérent, laissons le temps faire son œuvre. Par contre, Créteil a un des plus mauvais taux de remplissage de la Ligue 2, le tout avec une affluence moyenne proche des 3 000 spectateurs. De l'extérieur, Duvauchelle semble assez froid, avec cette piste d’athlétisme qui met une grande distance entre les joueurs et les supporters. Le soutien populaire apparaît assez limité en comparaison d’un club comme Lens. Cela correspond-il à la réalité ? Et si c'est le cas, quelle est ton explication ?

Comme dit précédemment, Créteil ça ne fait pas rêver. Qui aurait envie d'aller voir un match de L2 à Duvauchelle ? Après, on est dans la région parisienne, les gens ont également du mal à se libérer le vendredi soir. C’est la banlieue, la population qui vient au stade est majoritairement jeune, la capacité est assez importante, c’est ce qui explique pourquoi le taux de remplissage n’est pas fameux. A l’écran, c’est vrai que Duvauchelle n’est pas le stade le plus chaleureux de France. On a énormément de mal à remplir une seule tribune. Mais, l’ambiance est différente une fois dans le stade. Quand il y a un but, on a le sentiment à la TV que les gens sont justes contents. Dans les tribunes, on ressent mieux l’explosion de joie après chaque but. L’ambiance, certes légère, est mise par deux groupes de supporters qui rassemblent un peu moins de 200 personnes. Le problème vient du fait qu’ils sont loin du terrain et aussi à l’opposé des caméras, c’est ce qui explique ce ressenti à l’écran.

US Creteil Thierry Froger

Revenons-en au sportif. Après un bon début de saison, Créteil est rentré dans le rang et pointe aujourd'hui à la 16e place. Quelles sont les raisons de cette chute ?

La raison est simple, cette équipe a totalement perdu confiance. Il y a désormais une vraie fragilité mentale. Le club reste sur onze matchs sans victoire (un nul et dix revers). 

Créteil fait partie des nombreux clubs de Ligue 2 qui ont changé d'entraîneur en cours de route. Thierry Froger qui avait déjà eux des soucis personnels en début de saison a été démis de ses fonctions en décembre. As-tu été surpris par cette décision ? Penses-tu que ce choix était opportun ? Cela a-t-il participé à fragiliser le groupe ? 

Je savais que ça allait arriver, je suis très déçu par cette décision. Je pense qu’il aurait fallu lui laisser encore deux ou trois matchs. Aujourd’hui, dans le football, quand les mauvais résultats arrivent, c’est toujours de la faute de l’entraîneur. C’est le fusible parfait et la plupart du temps le premier à sauter. Or, on a vu sur les trois derniers matchs que Thierry Froger n’était pas le cœur du problème. 

Justement, tu viens de le dire, avec Laurent Roussey à sa tête, Créteil reste sur trois revers de rang, dont une claque subit contre Bourg-en-Bresse (5-1). Dirais-tu que l’équipe a touché le fond vendredi dernier et qu’elle ne peut que rebondir dans les semaines à venir ? 

Il est clair que sur ce match face à Bourg-en-Bresse, l’équipe a frôlé le ridicule. La manière avec laquelle on a craqué après le deuxième but des Burgiens n’est pas normale. Derrière, on ne prend que des buts casquettes. L’équipe semblait totalement amorphe, elle ne dégageait plus aucune force. Aussi bien offensivement que défensivement, c’était pitoyable.

Bon, on a bien compris que Créteil n’est pas en grande forme. Malgré tout, quelles sont les forces et faiblesses de cette équipe cristolienne ? A Lens, on a souvent eu affaire à Andriatsima, qui de l’extérieur apparaît comme une valeur sûre de l’effectif francilien.

Individuellement, nous avons Kerbouriou, notre gardien de but, qui demeure une valeur sûre. En défense, Ilunga fait office de patron en raison de sa forte expérience. Au milieu, Loriot est un excellent joueur, sa blessure porte fortement préjudice au rendement de l’équipe. En attaque, on a bien sûr Andriatsima, sur qui on peut toujours compter. Clémence était censé apporter des buts, mais il s’est fait les croisés en début de saison. Il reste Jean-Michel Lesage, notre bon vieux briscard, qui est sous-utilisé alors qu’il a toujours de quoi apporter à l’équipe. Enfin, notre meilleur élément reste Florent Mollet, c’est lui qui sauve les meubles depuis plusieurs semaines. 

 

« Jordan Ikoko est un bon joueur et j’étais d’ailleurs très content de le voir rejoindre Créteil à l’époque.»

Venons-en à Lens, quel est ton regard sur le club et ses performances cette année ?

J’ai suivi votre club de loin, mais je sais que vous êtes actuellement sur une très bonne série, avec notamment 4 victoires de suite. J’ai été assez surpris de vous voir aussi bas en début de saison. Surtout que vous avez de très bons jeunes dans votre effectif.

Jordan Ikoko RC Lens 04En parlant de jeunes joueurs, Jordan Ikoko a joué à Créteil lors de la saison 2013/2014, quel souvenir a-t-il laissé ? Quel est ton avenir sur ce joueur qui s’est fait une place de choix dans l’effectif artésien ?

Ikoko a disputé la moitié des matchs (ndlr. 26 rencontres dont 17 en tant que titulaire) car il étant en concurrence avec un cadre de l’équipe. En tant que francilien, je suis également un spectateur avisé du Paris Saint-Germain, je savais dont ce qu’il valait quand il a été prêté à Créteil. Jordan Ikoko est un bon joueur et j’étais d’ailleurs très content de le voir rejoindre Créteil à l’époque. C’est d’ailleurs pour lui et pour Kombouaré que j’ai coché ce match le jour de la publication du calendrier.

Pierrick Valdivia a confié qu’il était très méfiant et que selon lui c’était un super match à jouer pour Créteil et que la motivation des joueurs serait décuplée, c’est également ton avis ?

Bien sûr, ça reste Lens en face c'est toujours excellent de battre Lens. Surtout, les joueurs voudront se racheter après la claque reçue contre Bourg-en-Bresse, ils sont dans l’obligation de réagir et de proposer autre chose.

Quel est ton pronostic pour le match ?

Je ne fais jamais de pronostic par principe de superstition.

Aucun problème. Par contre, tu serais en mesure de nous préciser tes prévisions pour la deuxième partie de saison des deux clubs ? Lens est-il, à tes yeux, un candidat sérieux à la montée ? Es-tu inquiet pour le maintien en Ligue 2 de Créteil ?

Lens est un club taillé pour la L1, il n’a rien à faire en Ligue 2. Cependant, je vois au moins deux clubs supérieurs à Lens, à savoir Dijon et Nancy. Je pense également que Metz va relever la tête et termine bien la saison. Je crains sincèrement pour vous que vous ne finissez quatrième. En ce qui concerne Créteil, ça devient réellement inquiétant. Ces dernières semaines, l’équipe a laissé passer sa chance sur les matchs contre les concurrents directs qui valent « 6 points ». Ces défaites font mal et il faut absolument réagir. Le temps presse et le match contre Sochaux dans trois semaines s’annonce déjà crucial.

 

Merci beaucoup à Vincent d'avoir pris le temps de répondre à nos questions. Vous pouvez le suivre sur Twitter lors des rencontres de l'US Créteil. Nous en profitons pour lui souhaiter à lui et aux joueurs cristoliens une excellente deuxième partie de saison.  

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé
Veuillez vous connecter pour commenter

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.