updated 04/12/2016 06:48

En plein dans le MiL : le meilleur milieu du RC Lens de la phase aller

MadeInLens en plein dans le mil 02Jusqu'à la fin de semaine, l'équipe de MadeInLens vous livre son bilan de la première partie de saison du RC Lens. Ce samedi, pour le quatrième numéro, nous élisons le meilleur milieu de la phase aller.

Chassée l'incertitude du début de saison, depuis un mois, Antoine Kombouaré semble avoir trouvé son milieu de terrain. Exit Guirane N'Daw, intouchable un temps malgré des prestations calamiteuses. Le trio Valdivia-Cyprien-Bourigeaud se détache dans l'esprit du tacticien artésien. Patrick Olsen, séduisant à son arrivée, semble désormais cantonné à un rôle de joker de luxe. Une seule incertitude demeure : quel sera le positionnement de Jean-Philippe Gbamin dans les semaines à venir ?. D'abord utilisé au milieu de terrain, à son retour, il a glissé en défense centrale au mois de décembre. Est-il en mesure de venir bousculer la hiérarchie établie, ou bien sera-t-il installé en défense centrale ? En attendant, plusieurs candidats se détachent à l'élection du meilleur milieu de terrain de la phase aller. 

Thomas et Valaban, rédacteurs pour MadeInLens, livrent leur opinion sur le sujet et élisent leur meilleur milieu de terrain à mi-parcours

L'avis de Valaban:  

Nommer le meilleur joueur d'un secteur de jeu se révèle des plus délicats, d'autant plus lorsque l'effectif n'a eu de cesse d'être remanié. En effet, Antoine Kombouaré a éprouvé d'énormes difficultés à opter pour un onze de départ titulaire si bien que le milieu de terrain lensois a subi une série de liftings digne des plus grandes stars hollywoodiennes. Pour autant, le système de jeu a quant à lui peu changé, le coach Sang et Or optant le plus souvent pour un 4-3-3 traditionnel, ce trident modulable du milieu a été le plus souvent composé tout d'abord d'une sentinelle puissante dont la fonction première est de ratisser le ballon et de faire bloc aux attaques adverses puis de deux joueurs-pistons, box-to-box, capables de donner du liant, du rythme et de la technicité à l'équipe

Wylan Cyprien RC Lens 01Dans le poste de sentinelle devant la défense, l'entraîneur lensois a choisi (?) de recruter Guirane Ndaw (sans qu'il ait, il est vrai, pléthore de choix) soit un profil de joueur qu'il apprécie, capable d'impact physique, massif et dur au contact. Or, souvent emprunté, Guirane n'a jamais semblé en condition physique, se montrant la plupart du temps lent et défaillant techniquement. 

Est arrivé un profil moins apprécié du coach : le dandy danois, classe et subtil, Patrick Olsen. Alors qu'on aurait pu le trouver nonchalant, le jeune Danois a su, dans certains matchs, troquer son costume élégant de footballeur technique pour revêtir le bleu de chauffe et se montrer énergique et travailleur. Pas assez cependant au goût du coach. Trop sûr de son football, il aurait tendance à se regarder jouer, ralentissant ainsi un peu le jeu (jeu latéral et conservation abusive du cuir...). Replacé parfois plus haut, le Danois a manqué d'allant offensif et de percussion malgré son potentiel technique indéniable. Bonne recrue malgré le peu de confiance accordée. 

Alors que nous attendions logiquement Taylor Moore, est ensuite revenu un protégé du coach : J.P. Gbamin. Ce dernier a su rendre de très belles copies à ce poste de milieu-sentinelle, notamment lors du match contre l'AJA. Le hasard des blessures a voulu qu'il soit replacé dans une défense centrale où il semble prendre ses marques aux côtés d'Abdoul Ba. Insuffisant donc pour l'évaluer. 

C'est Pierrick Valdivia qui est devenu au gré des circonstances la rampe de lancement du RC Lens. Moins fort dans l'impact physique et la pénétration verticale que le jeune lensois, l'expérimenté milieu de terrain, anciennement pointe gauche du trident, n'a certes pas cette vivacité et cette aptitude à remonter des ballons récupérés. Mais sa qualité de passe, notamment de passe longue, son expérience et sa combattivité conviennent davantage à ce poste. Il paie dans ce bilan, pourtant assez positif, son irrégularité et son manque de percussion au poste de pendant gauche du milieu. 

Il faut dire que notre sentinelle de fortune (car ce sont bien des choix par défaut du coach) peut désormais profiter de la forme de deux produits de la formation, box-to-box, rayonnants et décisifs en cette fin d'année et postulants à une place de vainqueur. 

D'une part, le retour en grâce de Benjamin Bourigeaud. Tout d'abord blessé suite à une incartade extra-sportive, puis écarté, le prometteur milieu de terrain lensois, enthousiaste, technique et pétillant est revenu illuminer un terne milieu de terrain. Parfois irrégulier sur un match, à l'origine de quelques pertes de balle dangereuses, on ne peut que reconnaître la vivacité et le talent de ce jeune fruit de la Gaillette capable de donner de la fluidité au jeu par son jeu de passe et son énergie. Très bon bilan pour peu de matchs joués. 

D'autre part, Wylan Cyprien qui finit cette année en trombe. Autre protégé du coach, le jeune produit de la Gaillette a longtemps fait preuve d'irrégularité. Si son début de saison a été très mitigé, cela est dû notamment aux ternes prestations de l'ensemble de l'effectif et de quelques parties de match nonchalantes. Cyprien est actuellement entreprenant et semble avoir pris une vraie envergure. Très en verve physiquement, capable de répéter les efforts, de harceler et de jouer intelligemment de ses aptitudes techniques, il rayonne depuis quelques matchs aux côtés de ses amis de la formation. Espérons que ce dernier gagne en régularité et franchisse définitivement ce palier qui confirmerait tous les espoirs placés en lui. 

Pour ces raisons, je décerne à Wylan Cyprien le titre de "meilleur milieu de cette première partie de saison".

 

L'avis de Thomas :

Mathias Autret RC Lens 04Pour le meilleur milieu de terrain du début de saison, je peux déjà éliminer Guirane N’Daw, qui peine à ressembler à un joueur de football lors de ses matchs. Je retire aussi Patrick Olsen qui, malgré une excellente technique, des roulettes très sympas, une compagne magnifique, une volée exceptionnelle à Brest qui frôle la barre, un but à Clermont  et un jeu que j’apprécie beaucoup, a trop peu joué pour être vraiment jugé. Et Jean-Philippe Gbamin qui, pour moi, reste davantage un défenseur même si, à Auxerre pour son retour à la compétition, il m’a énormément surpris par sa justesse.

Restent donc pour moi Pierrick Valdivia, Wylan Cyprien, Benjamin Bourigeaud, Mathias Autret et Lalaïna Nomenjanahary.

J’écarte rapidement ce dernier qui, s’il est bien revenu avant la trêve, a tout de même erré comme un fantôme sur une bonne partie du début de saison, loin de ses qualités de vitesse et de débordement qu’on espère voir.

Pierrick Valdivia, s’il arrêtait de s’occuper des coups de pied arrêtés, aurait largement ses chances car il montre bien plus sur ce début de saison, par rapport à la fin de saison passée. S’il a eu un peu de mal sur les premiers matchs, il a bien relevé son niveau depuis qu’il est replacé en sentinelle devant la défense.

Wylan Cyprien me fait également plaisir. Certes, il a vendangé une énorme occasion à Evian (seul devant le but vide, il envoie le ballon sur la barre…), mais il prend de plus en plus sa chance et ses deux buts en témoignent. Il prend de l’assurance et retrouve un niveau auquel on espère le voir évoluer depuis un bon moment déjà. Au milieu, il se révèle très complémentaire dans son association avec Pierrick Valdivia et Benjamin Bourigeaud.

Ce dernier a aussi retrouvé des couleurs, surtout après un début de saison plombé par des soucis extrasportifs. Il a retrouvé la confiance et a su saisir la chance qu’Antoine Kombouaré lui a redonnée. Son retourné contre Quevilly-Rouen, ses buts contre Niort et Bourg-en-Bresse Péronnas en attestent et j’espère qu’il restera sur sa lancée.

C’est donc Mathias Autret que je retiens comme meilleur milieu de terrain sur ce début de saison. Depuis de longues saisons, on attendait un joueur vif, technique, avec une bonne vision du jeu, à donner la passe, à transpercer les lignes et on l’a trouvé. Et en plus, il claque des buts exceptionnels (Red Star, Tours et Auxerre). Arrivé cet été au RC Lens, il n’a pas tardé à trouver ses marques et à s’imposer comme le leader technique du groupe Sang et Or et comme l’atout offensif majeur d’Antoine Kombouaré.

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé
Veuillez vous connecter pour commenter

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.