updated 03/12/2016 17:00

Entre prendre et oublier...

RC Lens Tours FC match nulParce qu’il est habituel de me traiter de pessimiste, autant en rajouter une couche non ? Alors qu’avons-nous de beau à dire sur un Racing qui ne perd décidément plus. Déjà, bravo. Et c'est sincère, les joueurs (beaucoup) se donnent sans tricher et sont récompensés. Oui, ça fait deux ans quasiment jour pour jour que le RC Lens n’avait plus connu une série aussi faste : 7 matchs sans défaite, 3 victoires, 4 nuls… On ne parle toujours pas « jeu* » à Bollaert mais peu importe. On lève l’extrémité des coins de la bouche vers le haut. Cette équipe parvient même, en 90 minutes, à retourner la grève de Bollaert en un clapping. A rendre jaloux un politique !

On continue ? Avant la fin de cette 17e journée de Ligue 2, les Sang et Or pointent au 10e rang, avec un petit point de retard sur le 4e, mais 7 sur le podium. Et alors ? En bon supporter qui ne regarde que son équipe, on croit dur comme fer à la montée. En occultant que les autres avancent… et à un meilleur rythme. Passons, oublions, comme pour tout le reste.

Donc tout va bien ce mardi 1er décembre. Tout semble beau, rose, le soleil brille en Artois (au-dessus d’épais nuages). Oui, il y a du mieux. Incontestablement, ce Lens se bat. Ce Lens montre certaines valeurs. Mais c’est tout, et entre nous, bien trop peu.

Rappelons-nous que ce lundi, une faible équipe nîmoise s’est amenée sur la pelouse de Bollaert. Des Crocos pas vraiment mordants. Bien moins que d’habitude. Une lanterne rouge qui s’est procurée 7 occasions franches. Une lanterne rouge qui a fait briller Joris Delle. Comment ? Le gardien lensois homme du match ? Ça fait tâche même si ça gagne. Mais ça gagne, alors bon. Et au foot, me direz-vous, c’est le principal. Vous avez raison !

Point stat numéro 2 : Bollaert attend de voir son équipe marquer plus d’un but depuis le 12 avril 2014. Fin du point stat numéro 2.

Spectacle, spectacle, spectacle. Le jour où l’on écrira que l’on a pris notre pied grâce aux 11 joueurs mis sur le pré par AK au détriment de cette Marek, on aura franchi un fossé jusqu’au redressement d’une entité centenaire (et non historique, Lens, à part son public, n’a gagné que 2 trophées en 109 ans).

Point stat numéro 3 : FAUX ! 3 trophées en comptant la Coupe à Toto !

Donc oui, face à Nîmes, il fallait regarder hors du rectangle vert. Une grève, des chants, un mouvement de foule, une grille qui casse (un rituel), une ovation, un clapping. Y a pas. Tu mets un Lens-Nîmes à Montpied, ça a beaucoup moins de gueule. Dommage, car ça montrerait tout le travail restant à accomplir. Et puis ça éviterait aux joueurs d’avoir le Touzgharomètre** au maximum.

On parle victoire, mais l’élimination en Coupe de France est passée comme une lettre à la poste. « Tu comprends, on joue le podium (sic). » On musèle la presse (#JeSuisJoël). La DNCG a de nouveau accepté la demande de Gervais Martel et reporte l’audition de 15 jours. « Putain, F*** la DNCG, toujours nous mettre des roues dans les bâtons (sic). » Spécial dédicace à la Non Chance !

 

*Jeu : Activité d'ordre physique ou mental, non imposée, ne visant à aucune fin utilitaire, et à laquelle on s'adonne pour se divertir, en tirer un plaisir (Larousse).

**Touzgharomètre : Unité de mesure qui a vu le jour le 9 mai 2014. L’une des surfaces de réparation de Bollaert en porte la trace.

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé
Veuillez vous connecter pour commenter

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.