updated 09/12/2016 16:16

L'US Quevilly-Rouen accroche le RC Lens à son tableau de chasse

Coupe de France 7e tour US Quevilly RC LensL’US Quevilly-Rouen, spécialiste de la Coupe de France, a encore justifié son statut. Tout le monde s’en méfiait, Antoine Kombouaré en tête mais les Sang et Or sont tombés dans le piège d’une valeureuse équipe normande, qui a su profiter des erreurs de la défense lensoise pour se qualifier.

C’est sous une pluie battante que le RC Lens donne le coup d’envoi du match. Et quel début de match ! Insipides, transparents et certainement encore dans le vestiaire, les Sang et Or se font bouffer littéralement par l’équipe de QRM en confiance. Le pressing normand gêne considérablement les relances lensoises et les Normands allument les premières banderilles. A la 6e minute, Anthony Rogie se fait déséquilibrer par Guirane N’Daw dans la surface et obtient un pénalty. Mehdy Guézoui ne rate pas l’occasion de se mettre en valeur devant son club formateur et ouvre le score.

Plus que mérité, ce but provoque… non il ne provoque rien du tout dans l’équipe d’Antoine Kombouaré, qui s’agace de cette apathie générale. Les deux anciens Lensois se font plaisir et se mettent clairement en évidence. Après 10 minutes, Anthony Rogie allume une frappe de 25 mètres, sans grand danger.

Il faut attendre la fin du premier quart d’heure pour que Morris, le portier de QRM, effectue sa première intervention, sans grand danger toutefois. Mehdy Guézoui continue son festival, mais l’ancien Lensois se montre assez gourmand. A deux ou trois reprises, il préfère y aller seul, oubliant des coéquipiers en meilleure position, heureusement pour la défense lensoise.

A la rue offensivement, le RC Lens change son organisation dès la 24e minute. Antoine Kombouaré sort Lalaïna Nomenjanahary, fantomatique depuis le coup d’envoi, pour envoyer Mathias Autret sur le terrain. Et la différence ne tarde pas à se faire sentir.

Encore une but exceptionnel du RC Lens

Après la demi-heure de jeu, les Sang et Or se montrent plus pressants, se créent des occasions. Pablo Chavarria a plusieurs situations chaudes, puis c’est au tour de Dème N’Diaye de rater une énorme occasion. L’égalisation vient sur un but venu d’ailleurs, d’un retourné acrobatique de Benjamin Bourigeaud à la 39e minute, qui envoie le ballon dans les filets de Morris et soulage les Sang et Or. Après Mathias Autret et Kenny Lala contre Auxerre, les Sang et Or sont donc abonnés aux buts exceptionnels ! La fin de mi-temps est à l’avantage des Lensois, qui ne peuvent concrétiser et assommer les Normands.

Une seconde mi-temps ennuyeuse

Le retour des vestiaires est une copie du début de match, avec des Normands qui se montrent conquérants, toujours avec un Mehdy Guézoui en pleine forme. QRM presse bien, récupère de nombreux ballons, mais sans être réellement dangereux pour la défense lensoise. Offensivement, les Sang et Or peinent à se créer dangereux. Il faut attendre la 66e minute et un coup-franc pour que le portier normand soit inquiété par Pablo Chavarria, dont la reprise n’est pas cadrée.

Si la seconde période s’avère très avare en occasions, ce sont les Normands qui se montrent dangereux à plusieurs reprises. Et ce qui devait arriver arriva. Sur un long coup-franc d’Archimbaud, la défense lensoise se montre très passive et Joris Colinet en profite pour tromper Joris Delle et donner l’avantage aux Normands (81’). La fin du match n’apporte rien, les Lensois n’arrivant pas à amener du danger sur le but de QRM.

Une nouvelle fois, Quevilly justifie son statut de spécialiste de la Coupe de France en accrochant un nouveau « gros » club à son tableau de chasse. Un début de match lamentable a permis à QRM d’ouvrir facilement le score. Si le RC Lens a relevé la tête avec l’entrée en jeu de Mathias Autret et le but de Benjamin Bourigeaud, d’un superbe retourné acrobatique à a 39e minute, ce sont bien les Normands qui se qualifient, profitant d’une nouvelle bourde de la défense lensoise sur un long coup-franc.

Comme bien souvent, le RC Lens sort piteusement de la Coupe de France, sorti par une CFA. Au moins, le groupe d’Antoine Kombouaré aura évité les prolongations, mais a clairement mal préparé sa série de trois matchs en une semaine en Ligue 2.

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé
Veuillez vous connecter pour commenter

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.