updated 09/12/2016 05:38

Jacques Lambert : « On sait depuis des mois que le risque est maximal »

Euro 2016Alors que les attaques terroristes en région parisienne ont notamment visé le stade de France, les interrogations sur la sécurité pendant l'Euro 2016 en France, et au stade Bollaert-Delelis, viennent naturellement. Mais pour Jacques Lambert, le président du comité d'organisation de l'épreuve, souligne que ce risque a été pris en compte et que le niveau de sécurité sera relevé encore.

Que vont changer les attaques terroristes de vendredi à Paris au système de sécurité qui sera à l’œuvre durant l’Euro, en juin et juillet prochains ?

« Le risque terroriste, depuis la rédaction du dossier de candidature, est considéré comme un risque clé. On sait depuis des mois que le risque est maximal. Ce que les attentats de janvier avaient montré, c’est que ce risque devenait plus aigu mais ça ne changeait pas les fondamentaux. Tout le travail accompli avec le ministère de l’intérieur restait valable. Après janvier, nous avions juste procédé à une réévaluation du niveau de risque. La tragédie terrifiante de vendredi va avoir le même effet. Les risques (hooliganisme, risques naturels, terroristes) ne sont pas stables. Le travail de fond, c’est d’évaluer en permanence leur niveau. On va en tirer les leçons des derniers événements sur les plans préventif et opérationnel. »

Source : La Voix du Nord

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé
Veuillez vous connecter pour commenter

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.