updated 11/12/2016 17:00

Info MadeInLens : La DNCG aurait demandé des précisions au RC Lens

RC Lens blasonAu lendemain de la conférence de presse officialisant la reprise du club par la société Solférino, le RC Lens avait rendez-vous devant la DNCG. Cette première audition devant le gendarme financier du football français visait à présenter la reprise du club Sang et Or par le consortium basé au Luxembourg, le budget et les besoins en recrutement pour la saison à venir ainsi que le plan de développement permettant de réaliser des économies.

Sanctionné d'une rétrogradation à titre conservatoire en février dernier, le RC Lens se devait d'apporter les garanties nécessaires afin de faire annuler cette décision en faisant valider un nouveau budget et une nouvelle gouvernance, et surtout parvenir à lever l'interdiction de recrutement à titre onéreux qui frappe le RC Lens depuis l'été 2015. Un vaste projet qui nécessite une préparation méthodique en raison d'une audience qui s'annonce décisive pour l'avenir du club.

 

A la sortie de l'audience, mardi dernier, Gervais Martel a assuré que le passage devant l'instance s'était "bien passé". Nouvel homme fort du club artésien, Ignacio Aguillo a emboîté le pas de l'emblématique président lensois auprès de nos confrères de l'AFP en précisant qu'il n'avait « pas beaucoup d'expérience (pour ce genre d'audition) mais les gens étaient plutôt gentils et c'était positif, maintenant on attend la décision. On avait travaillé avec les dirigeants sur le budget à présenter à la DNCG, donc on était familiarisés, maintenant tout s'est fait un peu en vitesse. Il faut assurer le budget pour la saison prochaine. Sera-t-il en hausse? En baisse ? On verra ». 

Depuis, plus aucune nouvelle du côté du club artésien. Or, d'autres clubs, à l'instar d'Evian TG, dont l'audience a eu lieu après celle du RC Lens, ont déjà communiqué la décision de la DNCG. Alors, faut-il craindre une décision "négative" de la part du gendarme financier du football français ? Le club dispose-t-il déjà de la décision de la DNCG ? La volonté est-elle de temporiser afin de préparer la communication officielle ? Pas forcément, puisque la DNCG ne rend pas ces décisions selon l'ordre de passage. A ce stade du dossier, et selon nos informations, la DNCG aurait demandé une garantie complémentaire aux dirigeants du RC Lens.

En effet, si l'existence des fonds n'est pas remise en cause, l'évidence des fonds ayant été apportée devant le tribunal de commerce de Paris, la DNCG s'intéresse au montage financier et plus précisément à la provenance des fonds de la société Solférino. La création de cette dernière en janvier 2016, au moment où l'Atlético Madrid a déjà essayé de rentrer dans le capital du club artésien, pose question sur la réelle motivation de ses cinq investisseurs. En outre, les statuts de la société Solférino ont été déposés au mois d'avril, soit quelques jours après le dépôt de bilan de RCL Holding et le lancement de la procédure de prépack cession. Enfin, il est intéressant de noter que la société Solférino est basée au Luxembourg, alors qu'Ignacio Aguillo et Gilles Frétigne passent la majeure partie de leur temps à Londres. Sur ce point, les exonérations fiscales et les facilités de création de société au Luxembourg par rapport à l'Angleterre pourraient suffire à justifier ce choix, mais aussi à expliquer la demande de garantie faite par la DNCG, toujours méfiante lorsque les fonds proviennent de pays connus pour leurs montages financiers complexes

La question qui se pose est plutôt de savoir si la société Solférino ne se résume pas à une société tierce voire "fantôme" servant de passerelle afin d'injecter dans les caisses du RC Lens des fonds en provenance du club espagnol. Si Ignacio Aguillo a bien précisé investir à titre personnel, il pourrait être amené à prouver que les deniers investis dans Solférino ne proviennent pas d'un enrichissement personnel en lien avec ses activités au sein de l'Atlético Madrid. En résumé, les investisseurs de la société Solférino seraient, dans un tel cas de figure, missionnés et financés par le club espagnol afin d'investir dans le RC Lens, le tout avec des fonds avancés par le finaliste de la Ligue des Champions. Un doute difficile à balayer quand on sait que l'Atletico Madrid devrait rapidement posséder 35% des parts du RC Lens et que les représentants du club espagnol sont majoritaires au sein de la société Solférino. 

Le délai de notification de la DNCG serait donc le fruit de cette demande de garantie complémentaire. Pour autant, rien n'empêche le RC Lens de communiquer pour affirmer qu'il ne dispose pas encore de la décision du gendarme financier voire que l'instance désire un "élément complémentaire" afin de valider le projet présenté en première audience. Alors qu'Ignacio Aguillo entend ramener de la transparence dans la communication officielle du club lensois, la gestion de ce dossier, après le refus d'information à propos des cinq investisseurs de la société Solférino, représente déjà le deuxième exemple qui vient contrecarrer cette belle promesse. Mais peu d'inquiétude à avoir, les dirigeants de l'Atlético Madrid et de Solférino ne se seraient pas autant avancés sans la certitude d'avoir mis en place la stratégie idoine permettant de franchir cet obstacle, mais à condition de présenter la garantie demandée par la DNCG.

Verdict dans les heures et jours à venir...

 

Romain Pechon à Lens 

Commentaires (2)

  • En effet en matière de transparence on est servis ...et la DNCG aussi !
    Les composants de Solférino veulent rester anonymes et continuer à "travailler dans la discrétion" et l'Atlético est sensé apporter le montant de 35% des parts ... alors que les socios ne sont pas trop d'accord et que le Conseil d'Administration ne se prononcera pas avant la fin juin pour entériner ou non la promesse d'Aguillo.
    Bref, on ne peut pas dire que l'organisme de contrôle a beaucoup d'élémenrts concrets à se mettre sous la dents, encore moins de justificatifs certifiés. Seul point tangible, Solfrino injecte 5M€, mais il est établi que Mammadov a apporté 20 millions en 2013 ... c'est à dire juste assez pour boucher le déficit du club à la fin du même exercice !
    Faudra-t-il encore débarquer des richard Olivier pour que la DNCG continue à fermer le yeux ?

    Raccouci URL:
  • Ce qu'il serait peut être intéressant de savoir , c'est de connaitre le fonctionnement dans les autres grands pays du foot , à savoir si ailleurs il y a aussi des DNCG??

    Raccouci URL:
Veuillez vous connecter pour commenter

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.