updated 09/12/2016 16:16

Gervais Martel jugé pour des prêts suspects le 1er mars

Gervais Martel RC Lens 16Gervais Martel devra répondre de ses actes. Le mardi 1er mars, le président du RC Lens est convoqué au tribunal de grande instance d’Arras. Il s’expliquera sur un prêt de 4 M€ reçu de la part de Philippe Beauchamps et Jean-François Dutilleul.

En 2010, les deux hommes, respectivement président du directoire du groupe BTP Ramery et le patron du directoire de Rabot-Dutilleul, ont avancé des fonds à l’emblématique numéro un Sang et Or. En 2012, ils avaient été mis en examen suite à plusieurs investigations. La PJ de Lille avait notamment découvert un contrat de prêt établi entre Gervais Martel et les deux directeurs. Dans celui-ci, il était clairement précisé que le président lensois pouvait utiliser la moitié de l’argent afin de renforcer sa position comme actionnaire du RCL et le reste à des fins personnelles. En échange ? Une promesse écrite d’attribution de marchés pour la rénovation du stade Bollaert-Delelis.

Après déjà deux renvois (octobre 2014 et juin 2015), cette affaire, dans laquelle les trois hommes sont poursuivis pour abus de biens sociaux et corruption passive, est attendue avec impatience. Le patron des Sang et Or, qui pourrait bientôt céder son siège à Grégory Maquet, risque très gros.

Pour corruption passive, il encourt 5 ans d’emprisonnement et 75 000 euros d’amende. Pour abus de biens sociaux, le montant de l’amende peut grimper à 375 000 euros. En complément, le tribunal pourrait prononcer à son encontre une interdiction de gestion.

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé
Veuillez vous connecter pour commenter

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.