updated 09/12/2016 16:16

Antoine Kombouaré : « On perd deux points ce soir »

Antoine Kombouare RC Lens 09Après le match nul 0-0 des Sang et Or à Sochaux, Antoine Kombouaré analyse à chaud la prestation du RC Lens. L'entraîneur des Sang et Or estime que son équipe a perdu deux points ce soir, ne cachant pas sa frustration du résultat et des occasions, manquées, regrettant notamment les coups de pied arrêtés où son équipe n'est pas dangereuse.

« Par notre mainmise sur le jeu et nos occasions, on perd deux points ce soir. Notre défense a été solide et notre milieu en place mais on a manqué de justesse offensivement. C'est la frustration qui domine ce soir car nos intentions étaient bonnes. Nous n'avons pas assez cadré ce soir et c'est décevant de ne pas marquer. Ça me fait une belle jambe aussi qu'on dise que l'on joue bien mais on est incapable de gagner. Il faut faire plus dans la justesse en termes de dernière pass. Plus on cadre, plus on a de chances de marquer. On doit être capable de marquer de partout. Wylan Cyprien est à 4 buts, mais mes défenseurs doivent aussi marquer sur coups de pied arrêtés. L'équipe prendra alors confiance. Le plus dur dans le foot est de marquer des buts. Avec la blessure rapide de Patrick Olsen, on se retrouve à 10. Il n'a pas voulu sortir. Moi je voulais qu'il sorte... On vient de se faire punir par VA qui joue le maintien comme Sochaux. On a eu le sentiment de faire un énorme match mais on prend 0 point. 

On avait le cul entre deux chaises : l'envie d'attaquer mais la peur de se faire prendre en contre. Il ne fallait pas trop se découvrir. Pourtant j'ai demandé au milieu d'être plus haut, à la défense de relancer plus vite. Après, c'est chaud. Sochaux a failli gagner en fin de match. Sochaux était fébrile : ils avaient peur de Lens. Le danger, quand vous êtes capables de prendre une équipe et de la mettre dans votre poche, c'est qu'on n'est pas à l'abri d'un long ballon, d'une mauvaise relance, d'une faute de main du gardien. J'ai peut-être trop insisté là-dessus. Les joueurs sont restés trop prudents par peur d'être punis. »

Source : France Bleu Belfort-Montbéliard (propos transcrits par Romain Pechon pour MadeInLens)

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé
Veuillez vous connecter pour commenter

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.