updated 05/12/2016 14:28

Antoine Kombouaré : « Une déception ce soir d'avoir perdu deux points »

Antoine Kombouare RC Lens 19Face à l'AC Ajaccio, le RC Lens ne s'est créé que peu d'occasions, marquant par miracle presque par Jonathan Nanizayamo et montrant l'étendue de sa faiblesse durant la majeure partie de la rencontre. Et en plus, les Sang et Or se font égaliser en find e rencontre par une équipe corse réduite à 9 pendant une demi-heure sur un pénalty stupide et évitable...

Après les rencontres, les entraîneurs manient souvent la langue de bois mais, là, Antoine Kombouaré fait fort, très fort même. Ou alors, l'entraîneur lensois n'a pas assisté au même match... 

« C'était un match un peu bizarre, surtout sur la fin. Je pense qu'on est venus ici avec de bonnes intentions. On a su maîtriser cette équipe d'Ajaccio en première mi-temps. Puis on a fait une bien meilleure deuxième mi-temps. Je pense qu'on a ouvert le score très logiquement. Mais après, on n'a pas été capables d'inscrire ce deuxième but qui nous aurait mis à l'abri. C'est donc une déception ce soir, d'avoir perdu deux points. Vous menez au score, vous vous retrouvez à onze contre neuf... et mes joueurs se sont arrêtés de jouer. On a quand même une belle situation par N'Diaye, à bout portant, et qui réussit à frapper à côté du but. Après, il n'y a rien à dire... On a laissé passer l'occasion de prendre les trois points de la victoire. »

Source : RCLens.fr

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé
Veuillez vous connecter pour commenter

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.