updated 09/12/2016 16:16

Jérôme Le Moigne : « J’ai vécu trois belles années au RC Lens »

Jerome Le Moigne RC Lens 01Parti du RC Lens au GFC Ajaccio lors du mercato estival, Jérôme Le Moigne a quitté le confort de la Gaillette pour les infrastructures plus sommaires du club corse. Après la relégation des Sang et Or la saison passée, l'ancien Lensois espère surtout ne pas revivre la même mésaventure avec sa nouvelle équipe, qui lutte pour le maintien en Ligue 2.

Pour notre site partenaire MaLigue2, l'ex capitaine du RC Lens revient sur son arrivée en Corse et souligne les différences majeures entre les deux clubs.

Bonjour Jérôme, malgré votre présence en Ligue 1, la L2 ne vous oublie pas. Comment se passe votre adaptation du côté des promus ?

« Superbement bien. C’est dû également aux personnes que je connaissais déjà au club. Par exemple certains joueurs ou le directeur sportif. Je suis arrivé mi-juillet, j’ai pu faire toute la préparation d’avant-saison avec le groupe, puis j’ai enchaîné sur les matchs amicaux. Cela m’a permis de me fondre dans le moule de ce club, qui possède une forte identité. »

Question identité, c’était déjà pas mal à Sedan puis à Lens. Ajaccio est donc un club qui vous correspond ?

« Chaque club a son identité propre, sa ferveur. Lens, c’est incomparable. Mais là, il existe une réelle ferveur aussi, une grosse identité. C’est un club qui a passé les échelons inférieurs assez vite. Un club qui essaye de se professionnaliser. Il y a eu la construction d’une nouvelle tribune, d’un nouveau terrain d’entraînement, d’une nouvelle salle de musculation. Le club évolue tout en gardant son identité. Il ne se prend pas pour un autre. Il sait rester sur ses bases tout en affichant ses valeurs, comme un gros caractère ! »

Passer de Bollaert à Ange-Casanova, mais surtout de la Gaillette à Baléone, c’est un sacré changement non ?

« Je le savais en signant ici. Je connaissais le confort de la Gaillette. Mais j’ai 32 ans. Je viens d’effectuer 3 ans au RC Lens où j’ai vécu 3 belles années. Nous avons joué en Ligue 1, j’ai pu évoluer dans Bollaert. Cela a été énorme. Mais nous arrivions à la fin d’un cycle. Le Gazélec s’est manifesté avec son objectif de maintien. Il existait un véritable challenge à rejoindre cette entité. Et puis cela me correspond. C’est un club qui me ressemble, avec de l’humilité, de grandes valeurs. »

N’empêche que, comme l’an dernier, vous vous aventuriez dans une saison « galère », à vous battre match après match pour le maintien…

« Mais je ne sais pas si j’ai les qualités pour évoluer en Ligue 1 dans un club qui ne joue pas le maintien. Au contraire, ces objectifs, comme joueur, sont très excitants à atteindre. Il existe une excitation de réussir. Qui plus est avec le plus petit budget, le qualificatif de petit poucet. Certes, nous ne contestons pas cette étiquette. Sur le pré, en revanche, on prouve que l’on peut faire mal. »

Retrouvez l'ensemble de l'interview de Jérôme Le Moigne sur notre site partenaire MaLigue2

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé
Veuillez vous connecter pour commenter

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.