updated 06/12/2016 17:10

Florian Marange allume Francis Gillot

Francis-Gillot-RC-LensAprès avoir quitté Bordeaux et rejoint Crystal Palace, le défenseur Florian Marange allume son ancien entraîneur, Francis Gillot dans L'Equipe. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que le défenseur était fort remonté contre l'ancien entraîneur du RC Lens...

Il ne reste pas un goût d’inachevé après votre départ de Bordeaux ?
Si je ne suis pas resté, c’est à cause du coach (Francis Gillot). Pourtant, là-bas, j’étais bien avec tout le monde, les joueurs, le président, les supporters. Avec lui, tout allait bien jusqu’en avril, et ça s’est dégradé. Je devais jouer à Marseille, et finalement il ne m’a pas pris dans le groupe. Ensuite, il prétextait des blessures pour expliquer mon absence chaque week-end. Il a commencé à me la faire à l’envers.
 
Pour quelles raisons ?
Il m’a dit qu’il n’aimait pas les Bordelais, qu’on avait une sale mentalité. D’ailleurs, regardez, il a envoyé Chalmé à Ajaccio, la saison dernière, il a laissé partir «Trech» (Trémoulinas) à Kiev, cet été. Le seul qu’il ne peut pas toucher, c’est Planus.
 
Il y avait autre chose, forcément.
Oui, il m’a expliqué que j’étais mauvais. Il m’avait fait jouer toute la saison et tout un coup j’étais devenu mauvais ? Je n’ai pas 20 ans, inutile de chercher des fausses excuses ou de me rabaisser. J’aurais préféré qu’il me dise clairement qu’il ne comptait pas sur moi la saison prochaine. Il est allé chercher ses joueurs dans ses anciens clubs, qu’il assume. Pour quelqu’un qui se veut franc et honnête…

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.