updated 05/12/2016 05:34

Jean-Guy Wallemme : « Content que Gervais Martel revienne »

Jean-Guy-Wallemme-RC-LensAncien joueur et entraîneur du RC Lens, Jean-Guy Wallemme est maintenant en Belgique où il entraîne les Royal White Star de Bruxelles. Pour La Voix du Nord, il revient sur le retour de Gervais Martel et sa nomination dans son nouveau club.

 

 

 

 

Un mot sur cette nouvelle vie belge ?
« J’habite en périphérie de Bruxelles, une très belle ville mais aussi une capitale, avec tout ce que ça comporte de difficultés au quotidien. Je n’ai pas eu l’occasion d’y rester beaucoup puisqu’on est parti en stage dix jours à La Gaillette puis dans la région de Liège, une zone en altitude même si c’est relatif en Belgique. »

Vous découvrez votre groupe, les impressions ?
« C’est une équipe totalement renouvelée. Je suis parti en stage avec 38 joueurs, puis 30. Nous structurons le groupe pour affiner les repères, les principes de jeu. C’est un mélange de jeunes joueurs et de quelques cadres qui connaissent déjà le championnat belge. »

Quels sont vos objectifs sportifs ?
« Vous savez, avec autant de remaniements, l’objectif est d’abord de créer un vrai groupe. Après, l’humilité n’empêche pas l’ambition.»

Le club est-il ambitieux ?
« C’est un club qui est monté de divisions en divisions ces dernières années, il y a beaucoup de choses à structurer encore. On joue dans un stade amateur qui compte 2000 places. »

Loin de Bollært et de Geoffroy-Guichard que vous avez connus...
« J’ai aussi entraîné le RC Paris, l’US Roye et le FC Paris. L’important, c’est de faire partie prenante d’un projet.»

Votre regard, justement, sur le projet du RC Lens ?
« Je suis content que Gervais Martel revienne, il a tellement fait pour ce club. L’investisseur va l’accompagner pour mettre en place de belles choses. Et puis Antoine Kombouaré est un entraîneur expérimenté, que tout le monde connaît. Même s’il attendait peut-être un autre challenge, il va apporter les valeurs qu’il avait aussi en étant joueur. Un point de vue que je partage dans mon travail. »

Avez-vous été contacté en marge de ce nouveau projet ?
« Il y a eu des échanges téléphoniques mais tout n’était pas encore bien clair. Il fallait attendre la position de l’investisseur. »

Des regrets ?
« Sans dénigrer le club où je suis aujourd’hui, c’est vrai que j’aurais apprécié revenir au RC Lens. Je pense que la connaissance des hommes a de l’importance mais l’ambition est aujourd’hui d’insuffler de la nouveauté. J’ai une pensée pour Éric Sikora, mon ami, qui a fait une saison plus qu’honnête. Aujourd’hui, je sais qu’il va bien travailler avec les jeunes et aura d’autres opportunités, à Lens ou ailleurs. »

En tout cas, après un stage à La Gaillette, vous retrouvez encore le RC Lens ce soir en amical à Saint-Omer.
« C’était une demande de Lens qui cherchait un match supplémentaire dans son programme d’avant-saison. Notre stage s’est bouclé hier soir (vendredi soir) mais ça tombait bien pour nous, pour s’étalonner et faire tourner. Et puis, affronter le Racing ne se refuse pas, c’est un superbe adversaire et beaucoup de plaisir pour moi. »

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.