updated 09/12/2016 05:38

Louis Nicollin et l'exemple du RC Lens en 2007-2008

Montpellier MHSC Louis NicollinPour L'Equipe, le truculent président de Montpellier aborde la question des conséquences d'une relégation sur un club de Ligue 1 et Louis Nicollin évoque notamment celle du RC Lens en 2007-2008, alors que le groupe Sang et Or semblait davantage bâti pour jouer la qualification en Ligue des Champions que le maintien.

En quarante ans d'existence, votre club a connu trois relégations en L2 (1982, 2000 et 2004). Comment les avez vous vécues ?

« Lors de la première, on venait de découvrir la L 1 et elle était presque inévitable. Les erreurs commises ont beaucoup servi pour la suite. Celle de 2000 a été la plus douloureuse, car je ne nous voyais pas descendre cette année-là. Quant à celle de 2004, elle s'était dessinée très vite dans la saison, donc je n'avais pas trop souffert. Ce qui est vraiment dur à vivre, c'est de descendre sur le dernier match. Surtout quand, en plus, on ne s'y attend pas du tout au départ de la saison, comme Lens, en 2008. Là, pour Gervais (Martel), cela a été particulièrement affreux. Et quand je vois ce qu'il endure aujourd'hui… Le foot, ça fait bander, mais on peut y laisser sa chemise ! »

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.