updated 11/12/2016 07:24

Didier Decoupigny : « Ras-le-bol de tout ce qui se passe »

12 LensoisEntre les ennuis extrasportifs avec Hafiz Mammadov et ses fonds qui n'arrivent pas et la décision du tribunal administratif de Besançon, Didier Decoupigny en a ras-le-bol et de voir l'image du RC Lens être salie en permanance par ces ennuis multiples et permanents. Et le président du 12 Lensois n'oublie pas le principal : le match de samedi face à Bastia que les Sang et Or vont disputer dans un climat très délicat.

« On n'avait pas besoin de ça en ce moment ! Le Racing a eu une démarche sportive pour monter en Ligue 1 et les Sochaliens ont gagné leur place en Ligue 2 même si ça les fait ch… Les dirigeants, pas les supporters de Sochaux avec lesquels on siège lors des assemblées au niveau national. Le recours c'est sans doute le droit de Sochaux, mais là ça tombe encore mal pour nous. Je me mets à la place de l'actionnaire principal qui, stylo en main, est prêt à faire le chèque pour le premier tiers de la somme promise… Il doit se dire : Mais que se passe-t-il encore au Racing Club de Lens ? Comment lui expliquer ?

C'est à nouveau un moment terrible, on en a ras-le-bol de tout ce qui se passe. Si c’était à l’OM ou au PSG, ça se passerait autrement !!! Si on n'a pas la somme de Mammadov, on saura d’où ça vient, ça servira d'alibi. On a l’impression que l’on veut noyer le club encore plus. Après, côté supporters, on se demande où est l’image de la grande famille du Racing Club de Lens. On se montre solidaires et l’image est encore écornée. Heureusement que les jeunes offrent du spectacle sur le terrain et que l'on a un technicien plus proche du magicien que de l'entraîneur ! Il reste que les supporters m’appellent pour connaître la teneur de la décision et de l’appel de la Fédération française de football. Ils souhaitent que le club communique pour savoir si le match Lens-Bastia à Amiens est maintenu ce week-end et s’ils peuvent envisager d’aller ensuite à Saint-Etienne.

À chacun son rôle : les supporters supportent, les dirigeants dirigent et les joueurs jouent. Je me demande pourquoi la France entière a le Racing dans le collimateur. Les rapports avec la DNCG sont tels que l'on peut croire que ce qui arrive, aujourd'hui justement, n'est pas anodin. L’histoire aurait pu éclater dans cinq jours, dans dix jours, mais non : on dirait que cette période a été choisie exprès pour faire un nouveau croche-pied au RC Lens. »

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.