updated 09/12/2016 05:38

Luc Dayan : « Si le RC Lens en avait proposé un plus petit budget, ce serait passé »

Luc-Dayan-RC-LensEntravé par la DNCG depuis cet été, le RC Lens peine à se défaire de l'interdiction de recrutement. Pour But! Lens, Luc Dayan pointe le principal problème : le budget monté et présenté par Gervais Martel, que l'ancien président lensois juge trop ambitieux et qui a entraîné les sanctions de la DNCG.

Quand la vente a été actée, il y avait un engagement de deux saisons. Sachant que nous ne sommes pas au terme de cette échéance, la vente du club peut-elle être remise en cause si l’argent n’arrive pas ?

« Le RCL a présenté un budget important à la DNCG. S’il en avait proposé un plus petit, moins volontariste, ce serait passé. Le club a fait des choix en termes de masse salariale, de transferts. Il a placé, seul, la barre très haut. A ce moment-là, avec son actionnaire, Gervais Martel était convaincu d’avoir les fonds. L’actionnaire a dû lui dire : “OK, on y va” car il y a eu la garantie bancaire et le versement des 10 millions d’euros. Je sais que cet argent est parti d’Azerbaïdjan. Certains ont cru que Gervais avait raconté n’importe quoi avec cette histoire d’IBAN. Mais le Crédit Agricole et d’autres acteurs ont vérifié : c’était vrai. L’argent est vraiment parti mais il est reparti en Azerbaïdjan suite à cette erreur. »

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.