updated 11/12/2016 17:00

François Hollande sollicité dans la gestion du dossier lensois

Nicolas-Bays-Lievin-deputeDans une interview accordé à But! Lens, Nicolas Bays, député de Liévin, est intervenu durant l'été pour faire avancer le dossier du RC Lens en contactant des amis haut placés.

Etant données les menaces qui pesaient sur le RC Lens, Nicolas Bays a personnellement alerté la ministre de la Jeunesse et des Sports, Najat Vallaud-Belkacem et le secrétaire d’Etat aux Sports, Thierry Braillard, avant de contacter directement François Hollande : « J’ai aussi contacté le président de la République, François Hollande, et le Premier Ministre, Manuel Valls, pour les alerter sur les conséquences que pouvait avoir la non-montée du RCL en Ligue 1. Je leur ai envoyé des SMS. Je sais que les deux sont attachés au RC Lens, à son enracinement dans le territoire, aux valeurs qu’il véhicule. Le Racing n’est pas qu’un club de foot. C’est aussi un moyen d’oublier la crise. On se libère au stade, on y rêve ! En ce moment, la vie n’est facile pour personne mais elle est encore plus difficile pour les habitants de notre région. Le Racing est un Graal qu’il faut protéger. Il permet le vivre ensemble. Il s’adresse à tous, autant aux plus populaires d’entre nous qu’aux chefs d’entreprise. Le Racing apporte à tout le monde. »

Et il faut croire que le député a trouvé une oreille attentive du côté de l'Elysée : « Quand l’annonce de la montée en L1 a été officialisée, je l’ai remercié par SMS et il m’a répondu qu’il était heureux de ce dénouement. Manuel Valls, lui, m’a dit : « J’aime ce club, l’avis du CNOSF va dans le bon sens » »

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.