updated 09/12/2016 16:16

Guillaume Kaznowski : « Peut-être un problème de confiance entre Mammadov et le président Martel »

Guillaume-Kaznowski-manifestation-supporters-RC-Lens-1Le moins que l'on puisse dire, c'est que l'attitude d'Hafiz Mammadov surprend. Étrangement silencieux depuis quelques semaines hormis un bref communiqué sur le site internet de Sheffield Wednesday pour démentir la rumeur de son arrestation et annoncer du changement au sein du club Sang et Or. Malgré les quelques nouvelles données via Gervais Martel, Hafiz Mammadov brille surtout pas son absence tant physique que médiatique. 

Que pensent les supporters de l'attitude de celui qui était considéré comme le sauveur du club, il y a 1 an ? Guillaume Kaznowski, l'un des principaux organisateurs de la manifestation de ce samedi, nous répond.

MadeInLens : Guillaume, le silence total Hafiz Mammadov vous surprend-il ?

Guillaume : « Ce silence nous surprend d'autant plus qu'il y a cette histoire des 10 millions et qu'entre temps on apprend qu'il investit des millions en Angleterre avec ce club de Sheffield. On a l'impression qu'il voit plus l'avenir avec eux qu'avec nous. Il y a peut-être aussi un problème de confiance entre lui et le président Martel, qu'il s'en est rendu compte et il refuse donc d'investir. Je ne vais pas inventer une histoire mais pour nous il semble clair qu'il y a un problème. Certes ce n'est qu'une supposition mais leur relation ne doit pas être bonne parce que, ce n'est pas normal que l'actionnaire majoritaire du club, alors qu'il s'était déplacé lui-même à la DNCG le 6 juin dernier devienne silencieux comme ça tout d'un coup. C'est surprenant quand même. »

Le club savait parfaitement depuis le 6 juin ce que voulait la DNCG, et notamment ces 10 millions d'euros. Là, on est déjà le 19 juillet, l'argent n'est toujours pas là, Hafiz Mammadov aux abonnés absents : est-ce que cela fait peur ?

« Il aurait dit qu'il était stupéfait par la décision, mais on a vu des dirigeants lensois partir plusieurs fois en Azerbaidjan il y a encore quelques jours et en urgence pour obtenir des documents ou pour accélérer le transfert de l'argent. Ca fait deux mois que le championnat est terminé : tout ceci aurait du être réglé bien avant ça. Maintenant on nous dit que le FC Bakou (club dont il est propriétaire en Azerbaïdjan) serait en dépôt de bilan. C'est à vérifier mais tout ça ne donne ni une bonne image de lui ni une bonne image du projet qu'il avait pour le RC Lens. »

Vous parliez de possibles problèmes entre Gervais Martel et Hafiz Mammadov, des choses doivent-elles changer au club selon vous ?

« D'énormes problèmes, oui je le pense. Moi je me pose la question. Il y a quelques jours, il y a eu cette article qui disait que Mammadov voulait faire du changement au club et je pense que c'est ça. Vous savez, quand le PSG ou l'AS Monaco ont été repris, il y a eu du changement au sein des membres de la direction du club. Au niveau économique, il veut peut-être instaurer une autre politique et rendre ce club plus professionnel qu'il ne l'est déjà. Mais au-delà de ce qui se passe au niveau financier et aux problèmes que rencontre le club actuellement, il faut que le club change de mode de fonctionnement à l'avenir. Même à la base, il y a des choses qui ne sont pas normales. Beaucoup de choses sont à améliorer comme, par exemple, le fait que l'on puisse assister plus souvent aux entraînements. Parce que là franchement, on ne reconnaît plus le RC Lens, on ne reconnaît plus notre club.»

 Propos recueillis par Doms pour MadeInLens

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.