updated 10/12/2016 12:26

Gervais Martel et le problème des stades

Gervais-Martel-RC-Lens-17Lors de la conférence de presse de ce matin, le président Gervais Martel est revenu évidemment sur la décision de la DNCG de maintenir momentanément le RC Lens en L2, mais il est revenu également sur l'autre dossier chaud, la délocalisation des matchs des Sang et Or la saison prochaine. 

« Lorsque j'étais à la tête du RC Lens, il y a trois ans, j'avais prévu de faire un certain nombre de travaux avec un coût qui était alors de 98 millions d'euros. Ces travaux devaient être effectués au fur et à mesure, de manière à avoir l'Euro 2016. Derrière, je suis parti du club. [...] Avec toute mon équipe et Hafiz, nous avions un certain nombre de choses à régler en arrivant en juillet 2013 : l'équipe, le staff... On s'est inquiété de suite du problème des stades. On a donc écrit, début novembre, à l'ensemble des propriétaires des enceintes : Valenciennes, Lille mais aussi d'autres stades comme Calais ou Amiens. On a ensuite envoyé des courriers aux gens qui occupaient ces stades. Les clubs ont donc été avertis. Derrière, on a fait le boulot, on a travaillé, on a téléphoné, on a pris des rendez-vous afin d'expliquer notre problématique. On a abouti à une fin de non-recevoir de la part de Lille, et à des propositions « hybrides » de la part de Valenciennes et pour l'utilisation du Stadium. »

Le président Sang et Or confirme par ailleurs la tenue de 3 matchs au Stade de France la saison prochaine : « C'est réglé ! Il y aura trois matchs au Stade de France, face au PSG, Marseille et Lille. »

Source : rclens.fr

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.