updated 11/12/2016 17:00

Richard Déziré : « Très fier de ce qu'on a montré »

US-Avranches-Richard-DezireInterrogé en exclusivité par MadeInLens ce vendredi (Lire l'article : [Exclu MIL] Richard Déziré : « On s'attend à un match très difficile »), Richard Déziré, l'entraîneur d'Avranches, savait que ce serait difficile pour son équipe et, au micro d'Eurosport, il se montre fier de la prestation de ses joueurs, qui ont mené au score et fait trembler le RC Lens durant une bonne partie de la rencontre.

« Comme je l'ai dit, je craignais beaucoup cette équipe sur les coups de pied arrêtés. ca a malheureusement été le cas. Il nous a manqué dix petites minutes, dix longues minutes pour aller au bout. J'ai regretté certaines situations de contres qu'on n'a pas forcément bien négociées puisqu'il y avait quelques espaces. mais je suis très fier du parcours qu'on a pu faire lors de cette édition de la Coupe de France. On est sorti avec les honneurs mais, malheureusement, on ne retient que le vainqueur comme d'habitude. D'une manière générale, cela matérialise nos sept premiers mois. J'ai un groupe qui vit très bien, qui s'est arraché. C'était une belle fête dans un stade plein. On a un club qui fonctionne aussi très bien dans toutes ses composantes. ca reste du sport, avec la déception de l'élimination. et il va falloir rebondir. »

Les enseignements de la rencontre : « On a manqué un peu de mental. Il faudra en faire beaucoup plus preuve lors des joutes à venir en championnat. J'ai aussi beaucoup de jeunes joueurs, qui découvraient cette épreuve de la Coupe de France pour la première fois. C'est un 32e de finale. Je regrette pour le club car, une fois de plus, on échoue dans ce passage vers un 16e de finale qui est extraordinaire à vivre comme je l'ai vécu. On y reviendra mais on va essayer de faire une superbe deuxième partie de saison. »

Sur le but d'Avranches, arrivé peut-être un peu trop tôt pour les Normands : « On sait comment ça se passe à chaque fois. Antoine Kombouaré fait entrer ses forces vives aussi pour tenter d'inverser la tendance. Les ballons reviennent à répétition dans notre moitié de terrain et même dans notre surface. C'est le coup fatal. on le regrette mais, sur l'ensemble du match, je suis très fier de ce qu'on a montré. »

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.