updated 09/12/2016 16:16

Alaeddine Yahia: « Retrouver la Ligue 1, continuer l'aventure, c'est mon but »

Alaeddine-Yahia-RC-LensPour le site lavoixdunord.fr, Alaeddine Yahia revient sur sa sélection en équipe de Tunisie et donne sa vision sur son avenir.

Sur le plan individuel, vous avez aussi retrouvé l'équipe de Tunisie...
«On m'a rappelé pour le barrage aller contre le Cameroun(0-0) après trois ans d'absence, ce n'était pas rien! J'allais jouer face à l'un des meilleurs attaquants du monde(Eto'o). Le moment venu, j'ai fait le boulot. D'ailleurs, on m'a élu homme du match. J'aurais pu marquer mais, en face, il y avait Charles Itandje(un ancien du Racing) dans le but. Il était imbattable. D'ailleurs, on l'a appelé Dieu après le match!
C'était un bon match casse-pipes, mais je n'ai pas eu peur. Rien ne m'effraie. Je touche du bois, je n'ai pas eu de gros pépins. Depuis cinq ans et demi, je ne me suis pas arrêté souvent. Là, il a pourtant fallu que je fasse une pause en raison de ma blessure. Et du coup, j'ai vu le match retour de la Tunisie chez moi. On a pris 4-1. J'ai failli casser la télé!
La Tunisie n'ira pas au Mondial. Il faut en tirer les leçons. Sans raser le bâtiment, il sera nécessaire de couper quelques mauvaises herbes.» 

Comment voyez-vous votre avenir?
«Retrouver la Ligue 1, continuer l'aventure, c'est mon but. Mais je ne suis pas un dinosaure. Je m'arrêterai bien un jour! Tant que j'aimerai le football, je ne me fixerai pas de limites. Je suis en fin de contrat en juin. Pour autant, dans ma tête, je ne retiens qu'une date: le 13 mai. Et j'espère que ce jour-là, Lens sera de nouveau en Ligue 1.
Si j'étais un con, ou un mec qui ne pense qu'à sa gueule, je ne serais pas là depuis treize ans! Les jeunes, ils m'écoutent. Parfois, un peu moins. J'ai alors envie de leur tirer les oreilles! Ce sont mes petits frères. S'il fallait aller à la guerre pour eux, j'irais, même avec un couteau de cuisine!» 

Un mot de la Ligue 1. Qu'en pensez-vous?
«Heureusement que Paris et Monaco sont là! On parle souvent des Qataris pour dire qu'ils vont écraser le championnat, qu'ils énervent leur monde avec leur argent. Mais je n'oublie pas qu'avant de reprendre le Paris SG, ils avaient fait monter les enchères des droits TV avec beIN. Sans eux, c'eût été l'hécatombe!
On critique souvent le football français alors qu'il est d'un bon niveau. Falcao, par exemple, avait marqué 27buts en Espagne. Aujourd'hui, avec Monaco, il est encore loin de ça. Ce n'est pas une promenade de santé pour lui!»

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.