updated 05/12/2016 14:28

Gervais Martel : « Bien débuter ce championnat »

Gervais-Martel-RC-Lens-3Invité de Christelle Rebière dans RTL Soir, Gervais Martel s'est exprimé sur différents points.

Les objectifs du RC Lens

« Il faudra bien débuter ce championnat, chose qui ne nous est pas arrivée depuis un moment. Nous avons de solides espoirs tout en sachant qu'il il y a beaucoup d'efforts à faire car il risque de nous manquer une ou deux semaines de préparation. Les joueurs sont arrivés sur le tard mais nous avons l'ambition de faire une grande saison et d'être dans le trio final. »

Heureux ?

« Bien-sûr, je me suis battu pendant un an pour revenir et j'ai hâte d'entrer dans le vif du sujet et de retrouver l'adrénaline des matchs. Je suis heureux que le championnat débute ce dimache. »

Hafiz Mammadov

« Je l'ai rencontré il y a un an, nous avons travaillé pour monter un dossier intéressant, notamment sur des échanges de jeunes joueurs. Mais il va aussi nous aider financièrement sans faire de folies, contrairement à ce qui a pu être annoncé, pour remonter au plus haut niveau. »

Finances

« Elles sont saines. Le RC Lens a eu la chance d'avoir un actionnaire comme le Crédit Agricole qui a joué le jeu jusqu'au bout et qui avait dit tout de suite après mon départ qu'il n'était pas là pour une durée indéterminée. La banque est partie la tête haute en remettant le club à l'équilibre. De notre côté, nous avons injecté de l'argent (17 millions d'euros) et on a les moyens de faire une ou deux bonnes saisons de Ligue 2 en espérant qu'il n'y en ait qu'une. Le club est sain, remis à flot, nous devons faire face à nos responsabilités. »

Salaires non payés en juin

« Cela n'avait rien à voir avec nous mais avec le Crédit Agricole. Ce retard est du à la phase de closing mais tout a été régularisé le 15 juillet. »

Le recrutement

« Nous n'avons pas recruté tant que ça au PSG, mais juste des joueurs formés là-bas. Je suis d'ailleurs très content d'accueillir le jeune Alphone Aréola. Nous avons cherchés vers d'autres horizons comme à Anderlecht, Debrecen ou Monaco. Il y a un effectif avec des jeunes de qualités, des nouveaux joueurs, le championnat sera long et il faudra trouver l'amalgame immédiatement. »

Ne pas se planter

« On fait des efforts pour ne pas tomber de la chaise et avons mis beaucoup d'atouts de notre côté. Antoine Kombouaré répète souvent un mot important : humilité. Nous devons avoir beaucoup de respect pour les équipes qu'on va rencontrer, notamment le CA Bastia qui va découvrir la Ligue 2 et c'est toujours compliqué de jouer ce genre d'équipes. Le club est solide, les supporters sont derrière nous et l'engouement peut prendre très vite ici. »

Des objectifs écrits d'Hafiz Mammadov ?

« Non les objectifs écrits ça n'existe plus depuis le CM2. Le seul objectif c'est de remonter ces couleurs Sang et Or en Ligue 1. M. Mammadov est déjà partenaire de l'Atletico Madrid, il sait que le football est un jeu et un sport collectif, on ne va pas claquer des doigts pour dire que ça va se réaliser. La masse salariale est encadrée et nous n'avons même pas fait appel. Nous devons jouer collectif, joueurs, staff, supporters et la région Nord-Pas-de-Calais mais il n'y a aucune inquiétude ni obligations écrites. »

De la souffrance durant cette année loin du RC Lens ?

« Oui c'est comme quitter une partie de sa famille. Je n'ai pas réussi à récolter l'argent l'année dernière donc j'ai remis ma démission. Tout s'est bien passé avec le Crédit Agricole qui a beaucoup travaillé pour trouver des solutions. Je continuais à venir à la Gaillette et à Bollaert, où je viens depuis que j'ai 5 ans, j'ai toujours soutenu le club. »

L'abonnement à 60€ en Trannin

« Lens est un club populaire, la région est touchée économiquement. Le Crédit Agricole avait fixé lui-même les tarifs des abonnements et avait pris la décision de fermer cette tribune historique qu'est la Trannin. Il était alors judicieux de faire quelque chose alors que les travaux de rénovation du stade Bollaert-Delelis débuteront en mai 2014. Certains supporters râlent car ils ont acheté leur abonnement plus cher auparavant mais nous avons la volonté de faire venir des gens avec peu de moyens, des familles notamment, et de remplir le stade. On a fait un effort pour avoir une ambiance fabuleuse, c'était normal de faire ça. »

L'hégémonie du PSG

« Cela ne me dérange pas. On pleure parce qu'on a des équipes qui ne gagnent jamais rien et là on est jaloux. Tout ça va permettre de remplir les stades et il y a de la concurrence qui se crée avec Monaco notamment. Il va y avoir un renouvau du football français avec l'Euro 2016 et la Ligue 1 aura une autre image à l'extérieur. Des surprises sont toujours possibles, c'est sur le terrain que ça se joue. »

Faire remonter une troisième fois le club ?

« Je l'ai fait remonter deux fois mais je l'ai également fait descendre deux fois pour être honnête. Le faire remonter c'est le minimum que je peux faire. J'ai du respect pour la Ligue 2, pour mes collègues qui ont des difficultés et qui sont disparus des écrans. Avec le Louvre-Lens, le public, un bassin de population de 500 000 personnes autours de Lens, au coeur de l'Europe, nous avons des atouts pour faire remonter ce club une troisième fois. »

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.