updated 03/12/2016 17:00

En plein dans le MiL : le bilan de Pablo Chavarria

Pablo Chavarria RC Lens 19La saison 2014-2015 du RC Lens est achevée et c’est désormais l’heure des bilans.

Après Loïck Landre, Benjamin Bourigeaud, Wylan Cyprien et Yoann Touzghar, c’est avec Pablo Chavarria que nous allons poursuivre cette série de bilan.

Après une très bonne première saison en Ligue 2, où il avait inscrit 10 buts et délivré 2 passes décisives, l’Argentin des Sang et Or était attendu en Ligue 1 cette saison comme l’un des leaders offensifs artésiens. Blessé aux ischio-jambiers en décembre, Pablo Chavarria a manqué quelques semaines mais termine avec un total de 27 titularisations (pour 4 entrées en jeu) et 2 484 minutes de jeu.

Avec 7 buts, il termine à la deuxième place du classement des buteurs du RC Lens, juste derrière Yoann Touzghar et ses 8 réalisations. Surtout, l’attaquant s’est montré particulièrement décisif lors de ses entrées en jeu (3 buts marqués) et aura été le buteur lors des deux seules victoires des Sang et Or en 2015 contre Toulouse et le FC Nantes.

Ce samedi, sur MadeInLens, ce sont Romain et Thomas qui livrent leur bilan de la saison l’attaquant du RC Lens.

L'avis de Romain

Après une belle première saison en Ligue 2 ponctuée par 10 buts, Pablo Chavarria a débuté la saison 2014/2015 dans la peau d'un titulaire sur le flanc droit de l'attaque artésienne. Meilleur buteur lensois à la fin du mois d'août, l'Argentin a traversé une période délicate au coeur de l'automne. Aucun but au compteur et une blessure en décembre, autant d'éléments qui auraient pu entamer son crédit aux yeux de son entraîneur. Mais bien au contraire, Antoine Kombouaré en a fait un des hommes de base de son dispositif, avec 27 titularisations, et ce à juste titre au moment de faire le bilan. 

Cette saison a avant tout permis à Pablo Chavarria de prouver qu'il était bien plus à l'aise dans une position axiale. Ce qui devait être qu'une expérimentation à Marseille s'est transformé en véritable coup de maître. Actif au pressing, particulièrement à l'aise dos au but et décisif dans la surface de réparation adverse, l'Argentin apparaît transfiguré. Plus souvent utilisé dans ce rôle lors de la deuxième partie de saison, Chavarria en a pleinement profité pour inscrire la bagatelle de cinq buts. Il a également apporté une réelle plus-value en sortie de banc, comme le prouvent ses réalisations décisives contre Reims, Toulouse ou encore Saint-Etienne, trois matchs où il débuta la rencontre sur le banc de touche. Qu'il soit titulaire ou non, Chavarria parvient toujours à être décisif. 

Surtout, quand on évoque Pablo Chavarria, on pense à un joueur qui représente parfaitement le RC Lens. Guerrier, combattif, généreux et pleinement impliqué, l'Argentin n'a jamais baissé la tête au coeur de cette saison galère. Contrairement à d'autres, son niveau de jeu et son implication ont été constants tout au long de la saison. Animé par une envie de bien faire, il fut le symbole d'un RC Lens certes limité, mais qui avait à coeur de défendre son honneur. Alors que certains cadres ont explosé en vol au fil de la saison, Antoine Kombouaré a toujours pu compter sur "son Pablo", véritable soldat émérite au beau milieu du champ de ruines. 

Pablo Chavarria aura donc livré une saison plus qu'honorable sur le plan statistique. Avec sept buts au compteur, il termine deuxième meilleur du club derrière Yoann Touzghar. Avec quelques titularisations de plus dans l'axe, il aurait sans doute atteint ce symbolique palier des dix réalisations. Surtout, il a donné du baume au coeur à des supporteurs lensois qui ont vécu une douloureuse saison. Nullement déstabilisé par les remous entourant le club et les divergences au sein du groupe, il a toujours été pleinement concentré sur l'aspect sportif. Un modèle de professionnalisme qui n'est pas passé inaperçu, puisqu'il intéresse plusieurs formations de l'élite. Bon vent Pablo et merci pour tout. 

Note : 7/10 Mention : Bien

 

L'avis de Thomas

Pour sa seconde saison au RC Lens, Pablo Chavarria a encore réalisé une saison très correcte, apportant sa combattivité, son pressing, sa grinta argentine sur le front de l’attaque lensoise. Avec 7 buts marqués, il a montré qu’il pouvait être efficace devant les buts, se montrant également décisif lorsqu’il entrait en jeu puisque l’attaquant s’est révélé être un bon « supersub » avec trois buts inscrits lors de ses entrées en jeu.

Utilisé d’abord sur le côté droit, Pablo Chavarria s’est montré limité comme ailier, ne totalisant au final aucune passe décisive sur la saison. Surtout, son apport offensif a parfois été restreint dans la mesure où il revient beaucoup défendre et suppléer le latéral droit. Replacé par Antoine Kombouaré en attaquant axial à de nombreuses reprises, l’Argentin s’est montré souvent plus à son avantage. J’ai notamment en tête le match à Marseille, au stade Vélodrome, où il avait réalisé une excellente prestation à ce poste.

Pour moi, Pablo Chavarria a plutôt réalisé une bonne saison. Certes, il aurait pu se montrer plus efficace, plus passeur en tant qu’ailier, mais il a su compenser par quelques buts bien sentis.

Avec 7 buts, il termine deuxième meilleur buteur du club lensois et a certainement tapé dans l’œil de certains clubs pour ce mercato… malheureusement pour nous, supporters…

Note : 7/10 Mention : Bien

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.