updated 11/12/2016 17:00

OGC Nice - RC Lens : Lens perd encore mais peut avoir des regrets

OGC Nice RC Lens Jordan Amavi Eric BautheacCe samedi soir, dans le cadre de la 37e et avant-dernière journée du championnat de France de Ligue 1, le Racing Club de Lens se déplaçait à l'Allianz Riviera pour y rencontrer l'OGC Nice, un match sous haute tension pour des Niçois qui n'avaient pas encore assuré leur maintien parmi l'Elite. Malgré un bon match des Lensois, ils s'inclinent 2-1 face à des Niçois qui ont maintenant leur maintien assuré.

OGC Nice : Hassen - Palun, Bodmer, Digard, Amavi - Mendy, Rafetraniaina (Koziello 77e)- Pléa, Carlos Eduardo, Bauthéac (Maupay 88e) - Bosetti (Eysseric 67e).
Remplaçants : Delle, Puel, Boscagli, Honorat.

RC Lens : Belon - Moore, Gbamin, Le Moigne, Lecoeuche (Boulenger 88e) - Cyprien (B. Sylla 83e), Valdivia, El Jadeyaoui - Chavarria, Touzghar (Madiani 60e), A. Coulibaly.
Remplaçants : Atrous, A. Ba, Boulenger.

 

Une première mi-temps à l'image de la saison lensoise

Pour cette avant-dernière rencontre de la saison, Antoine Kombouaré a décidé d'aligner une défense inédite, en titularisant Quentin Lecoeuche pour la première fois, et en plaçant Pierrick Valdivia en défense centrale. Malgré cela, les Sang et Or entrent bien dans le match et se montrent solide défensivement, comme rarement cette saison. Les Niçois tentent bien des incursions, mais n'inquiètent pas Valentin Belon. Mais Lens va se mettre à jouer en contre et se montrer réaliste. A la 14e minute, Quentin Lecoeuche lance Adamo Coulibaly sur le côté gauche, l'attaquant centre dans la surface, Pablo Chavarria attire toute la défense au premier poteau et Yoann Touzghar n'a plus qu'à pousser le ballon dans le but (0-1). Les Sang et Or marquent sur leur première véritable occasion, réalisme total alors que Nice domine dans la possession.

On pense même Lens proche du 2-0 après une superbe frappe de Jérôme Le Moigne aux 30 mètres qu'Hassen parvient à claquer en corner (24e). Les Niçois sont dans le dur, mais nous savons que cette saison les Lensois sont très naïfs défensivement. Illustration à la 27e minute : à la suite d'un coup-franc tiré par Bosetti, Carlos Eduardo met le ballon sur la barre de Belon, puis rebondit une seconde fois. La défense lensoise se dégage mal, Jean-Philippe Gbamin remettant le ballon plein axe, et Amavi ne se prive pas pour égaliser d'une frappe puissante (1-1 27e). Par la suite les débats seront équilibrés, mais une erreur de Gbamin permet à Bauthéac de se créer une superbe occasion mais, surpris de récupérer le ballon, il ne cadre pas sa frappe (35e). Plus grand chose à se mettre sous la dent dans ce premier acte : le score de parité semble somme toute logique, même si les lensois ont montré de bonnes choses.

Lens peut avoir des regrets

Le match reprend sur un bon rythme, Niçois et Lensois se découvrent, et Belon sauve la maison artésienne à la 50e minute. Après une belle combinaison, Carlos Eduardo se retrouve seul face au gardien lensois qui, d'un arrêt réflexe, capte le ballon. Lens sort doucement la tête de l'eau et va se créer deux très belles occasions. La première à la suite d'un coup-franc tiré par Alharbi El Jadeyaoui, Adamo Coulibaly croise trop sa tête qui passe juste à côté des buts (62e). La seconde est un remake du but inscrit lors du derby face au LOSC : Taylor Moore lance Pablo Chavarria qui se débarasse de son défenseur et se retrouve seul face au gardien niçois, malheureusement il croise trop sa frappe (64e).

Et bien évidemment, quand on rate des occasions, on le paie cash par la suite. Après plusieurs corners et une défense lensoise qui a du mal à se dégager, la sanction arrive à la 77e minute. Après un nouveau corner, Didier Digard monte plus haut que Belon et catapulte le ballon au fond des filets (2-1). Ce but est presque logique compte tenu de la deuxième période à l'avantage de l'OGC Nice. Malgré tout, Lens repart à l'avant et a deux fois l'occasion de revenir à la marque, mais Pierrick Valdivia (87e) puis Adamo Coulibaly (88e) sont malchanceux. Le match se termine donc sur une énième défaite lensoise, mais ils peuvent nourrir des regrets après un bon match dans l'ensemble mais du déchet et des erreurs qui ont coûté cher.

Après sa victoire, l'OGC Nice se sauve et assure donc son maintien en Ligue 1. Côté lensois, on peut avoir des regrets mais la naïveté défensive et la maladresse offensive ne permettent pas d'espérer autre chose qu'une défaite. La dernière journée face au FC Nantes au Stade de la Licorne fera donc office d'adieu à la Ligue 1, en espérant voir de bonnes choses et un bon résultat pour finir.

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.