updated 11/12/2016 07:24

FC Metz - RC Lens : une nouvelle prestation insipide de Sang et Or en Ligue 2

FC Metz RC Lens defaiteMathématiquement, les Sang et Or ne sont pas encore en Ligue 2 mais c’est tout comme. Avec 11 points de retard sur Evian, premier non-relégable, les joueurs d’Antoine Kombouaré ont désormais les deux pieds en deuxième division. Face à Metz ce samedi, les Lensois n’ont pas existé, battus dans tous les domaines par des Lorrains qui en voulaient davantage pour s’imposer assez tranquillement et fort logiquement.

Metz ouvre logiquement la marque.

Dès l’entame du match et organisé dans un 442 qui a déjà démontré son inefficacité contre Lorient le week-end dernier, les Sang et Or se font littéralement bouffer par des Messins offensifs, plus précis et volontaires dans le jeu. Les Lensois sont en retard au pressing, trop loin pour gêner les transmissions des Messins...

Et ces derniers ne tardent pas à concrétiser leur domination.A la 11e minute, Sassi entre sans souci dans la surface lensoise, n'est pas attaqué et peut frapper. C'est contré par Jean-Philippe Gbamin. Le ballon revient sur Florent Malouda, seul au deuxième poteau, qui reprend acrobatiquement et fusille Rudy Riou. Le FC Metz ouvre le score et c'est largement mérité.

La suite de la première période s’avère ennuyeuse, avec quelques occasions messines. Les Sang et Or n’obtiennent qu’un seul tir, arrivent rarement devant les buts. Le milieu lensois est transparent, n’ayant aucune influence ou presque dans la construction du jeu. En attaque, seuls Pablo Chavarria et Yoann Tougzhar se bougent un peu, essaient d’apporter du danger mais sans y parvenir vraiment.

La mi-temps est sifflée sur le score de 1-0 et le score est gentil pour les Lensois, vu que les Messins ratent un but immanquable juste avant la pause : à un mètre du but, alors que Rudy Riou est couché, Sassi se jette sur le ballon et parvient à la mettre à côté… Incroyable…

Metz domine et gère tranquillement.

La seconde période reprend comme la première : Metz attaque, Lens contre un peu et sans danger. Sur le côté gauche de la défense, Benjamin Boulenger souffre le martyre contre Bouna Sarr. C’est d’ailleurs le latéral gauche lensois qui commet la faute sur le pénalty… alors que le Sang et Or semblait avoir bien anticipé sur le crochet du Messin. L’arbitre siffle pénalty, Sarr le marque et tue le suspens… s’il y en avait encore.

La suite de la seconde période est un long calvaire. On notera la bonne occasion d’Aristote Madiani (72’), détournée par M’Fa en corner. Les Messins gèrent tranquillement et, gentiment, les Sang et Or leur offrent le 3e but. Très généreux cette saison avec les adversaires, Jean-Philippe Gbamin assure mal une passe en retrait. Modibo Maïga devance Loïck Landre et Rudy Riou avant de glisser le ballon dans le but. A 3-0, le match est plié (il l’était déjà à 1-0 vu la prestation des Lensois). Profitant d'une erreur de Bussmann, le but d’Aristote Madiani permet de sauver l’honneur et, surtout, encouragera le jeune Lensois pour les prochain match, mais il est anedoctique.

Ce n’est pas encore officiel mais c’est tout comme : le RC Lens est en Ligue 2.

Contre Lorient, la prestation était soporifique et, ce soir, c’était pire encore face à un adversaire qui s’est battu, avait envie de gagner et a facilement dominé de piètres Sang et Or. Depuis la défaite contre Bordeaux, le groupe lensois a lâché prise et ça se voit clairement. La fin de saison sera un calvaire que les supporters espèrent désormais voir finir rapidement…

Thomas

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.