updated 05/12/2016 05:34

Les Sang et Or en déroute à Caen

Stade Malherbe Caen RC Lens supporters lensoisCe samedi soir, le Racing Club de Lens se déplaçait sur la pelouse du Stade Malherbe de Caen pour un match capital dans la course au maintien en Ligue 1. Et autant dire que ce match a été catastrophique en tous points pour les Sang et Or d'Antoine Kombouaré, une défaite 4-1 avec un virevoltant Emiliano Sala côté caennais, auteur d'un doublé ce soir. Il faut noter également la blessure de Yoann Touzghar, remplacé à la mi-temps par Baptiste Guillaume. Et enfin la révolte des supporters lensois dans les tribunes du Stade Michel-d'Ornano, ce qui a provoqué l'arrêt du match durant quelques minutes. Triste soirée donc, et un maintien qui s'éloigne de plus en plus.

RC Lens: Belon, Gbamin, Landre, Ba, Boulenger, Valdivia, Bourigeaud, El Jadeyaoui (Madiani 66e), Chavarria, Coulibaly, Touzghar (Guillaume 45e).
Remplaçants: Atrous, Kantari, Sylla, Cyprien, Le Moigne.
SM Caen : Vercoutre, Appiah, Saad, Da Silva, Imorou, Seube (Adeotti 66e), Kanté, Feret, Nangis, Sala, Bazile.
Remplaçants: Perquis, Raineau, Calvé, Benezet, Beaulieu, Lemar.

 

La déroute lensoise

Comme toujours cette saison, les joueurs lensois se montrent fébriles à l'entame de la rencontre. Antoine Kombouaré a beau le marteler à chaque conférence de presse, sa défense fait preuve de naïveté, notamment Abdoul Ba, titulaire en lieu et place d'Ahmed Kantari, coupable d'une faute sur Sala dans la surface de réparation, le penalty est transformé par Julien Féret (1-0, 7e). Par la suite les lensois vont enfin rentrer dans cette partie, sans toutefois se montrer montrer dangereux sur le but de Remy Vercoutre et face à la défense caennaise.

Mais le pire reste à venir pour les joueurs artésiens, à dix minutes du terme de la première période, El Jadeyaoui perd un ballon au milieu du terrain. Sala récupère, s'avance aux 25 mètres et catapulte la balle au fond des filets de Valentin Belon (2-0, 35e). Quasiment sur l'engagement, Jean-Philippe Gbamin rate un contrôle a priori facile, Hervé Bazile récupère et s'en va crucifier le pauvre Belon (3-0, 37e). La déroute est totale pour les Sang et Or et le millier de supporters présent dans les tribunes s'en prend aux dirigeants au travers de chants très hostiles.

Petite éclaircie dans le ciel lensois : à la 45ème minute, Tony Chapron siffle un penalty après une main d'un défenseur caennais dans la surface. El Jadeyaoui s'en charge et marque après une première parade de Vercoutre (3-1, 45e). Les deux équipes rentrent aux vestiaires sur le score de 3-1, malgré une possession de balle à l'avantage des lensois et un nombre de frappes plus conséquent, encore une fois Caen s'est montré plus réaliste, plus tueur.

Une révolte...dans les tribunes

Que dire de cette seconde période ? Un quatrième but marqué par Sala après une énième perte de balle au milieu du terrain (4-1, 75e), des joueurs lensois incapables de se révolter sur le terrain, mais des supporters Sang et Or très remontés. Remontés non pas envers les joueurs, qui font de leur mieux malgré tout et qui ce soir se sont écroulés, mais envers les dirigeants, coupables selon eux de la catastrophe qui se profile pour le club artésien. Au rythme des "Hafiz de p*te", "Martel démission !" et des "Vous avez tué notre Racing !", les fans lensois massés dans les tribunes ont obligé Tony Chapron à stopper le match quelques minutes, le temps que les forces de l'ordre calment les supporters et sécurisent le terrain.

Cette déroute lensoise a mis en lumière les problèmes Sang et Or :  la défense a complétement pris l'eau, et les joueurs ont été incapables de se rebeller pour revenir au score. Après la défaite 2-0 le week-end dernier face à Evian Thonon-Gaillard, le Racing Club de Lens est distancé dans la course au maintien, avec zéro point pris sur six sur l'ensemble des deux matchs. Les Lensois ont presque les deux pieds en Ligue 2, voire plus bas, et la fin de saison risque d'être très longue...

Eddy

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.