updated 06/12/2016 17:10

AS Saint-Etienne - RC Lens : un match fou et une efficacité retrouvée

Saint Etienne RC Lens Le Moigne Touzghar CavareCe vendredi soir, l'AS Saint-Etienne et le Racing Club de Lens ouvraient la 24ème journée du Championnat de France de Ligue 1. Deux équipes qui ont du mal à marquer cette saison, et qui ne produisent pas un grand spectacle. Et pourtant ce soir, quel match ! Des occasions, du beau jeu, des buts, du spectacle, et un grand match des deux côtés. Les Lensois ont été menés 2-0 avant de marquer trois buts en 17 minutes, avec le retour en grâce de l'attaquant Yoann Touzghar.

Saint-Etienne : Ruffier - Théophile-Catherine, Baysse, Perrin, Tabanou - Lemoine, Clément - Hamouma, N'Guemo (Saint Maximin 73e), Mollo - Van Wolfswinkel (Erding 53e)
Remplaçants : Moulin, Karamoko, Mandianga, Bamba.
RC Lens : Riou - Cavaré, Gbamin, Kantari, Boulanger - Cyprien, Le Moigne (c) (Chavarria 63e), Valdivia - Guillaume, Nomenjanahary (Bourigeaud 83e), A. Coulibaly (Touzghar 45e).
Remplaçants : Belon, Ba, Baal, Madiani. 

Lens toujours en manque de réussite

Avant ce match, les Sang et Or ont eu droit à une première alerte. Leur latéral gauche Benjamin Boulenger, se blesse à la cheville durant l'échauffement. On le pense out, et pourtant il va tenir sa place de titulaire, et être crédité d'un très bon match ce soir. L'équipe lensoise répond présente dès le début du match, mais tombe sur une équipe stéphanoise bien en place, qui va se créer une occasion dès la première minute, par l'intermédiaire de Ricky Von Wolfwinkel, qui frappe dans le petit filet du but de Rudy Riou. Par la suite, le match ne sera qu'une succession de maladresses des deux côtés, jusqu'à la 18e minute, et l'ouverture du score de l'AS Saint-Etienne, grâce à une énorme frappe de... Landry N'Guemo, qui s'est entraîné durant six mois avec le Racing avant de s'engager avec Saint-Etienne, faute d'un accord avec les dirigeants Sang et Or. Sur cette frappe, Rudy Riou n'y peut rien, mais la défense lensoise n'est pas exampte de tous reproches, elle retombe dans ses travers des matchs précédents, se montrant fébrile durant cette première période.

Malgré tout, cinq minutes auparavant, Lens aurait pu ouvrir le score, Pierrick Valdivia se retrouvant seul face au but de Ruffier, mais qui va frapper à côté et louper l'immanquable. Comme souvent cette saison, il y a toujours un problème de finition : les attaquants se montrent brouillons, la défense est dépassée. Et le 2-0 est proche, mais les Stéphanois sont également brouillons devant : Von Wolfswinkel frappe au-dessus, seul devant le but sur un corner bien tiré. Les deux équipes se séparent sur un avantage pour les locaux. On se dit alors que la seconde période ne sera qu'une promenade de santé pour Saint-Etienne.

Le coaching parfait de Kombouaré

La seconde période débute sur un changement côté lensois. Antoine Kombouaré relance son attaquant Yoann Touzghar, de retour après l'imbroglio autour de son envie de départ. Cette entrée va avoir le mérite de dynamiser l'attaque du RC Lens, mais la défense reste très fébrile. Et le fameux but casquette, si cher aux Lensois cette saison, va arriver à la 57e minute. Ahmed Kantari voit le ballon rebondir sur son dos, Rudy Riou sort et provoque un gros cafouillage dans la défense, le ballon finit par retomber dans les pieds de Mollo qui ne se fait pas prier pour inscrire un second but.

C'est à ce moment que Yoan Touzghar sort du bois. A la 61e minute, il s'inflitre dans le camp stéphanois et frappe aux 25 mètres. Au ras du poteau de Ruffier, elle fait mouche et Lens revient rapidement dans le match. Après ce but, le coaching gagnant de l'entraîneur passe par l'entrée de Pablo Chavarria en lieu et place du capitaine Jérôme Le Moigne. A la 69e minute, les Sang et Or vont avoir l'occasion de revenir au score dans le match, Théophile Catherine étant fautif d'une main dans la surface de réparation. Touzghar se charge de transformer le penalty et d'inscrire un doublé ô combien important. On se dit à ce moment que les Lensois ne s'arrêteront pas en si bon chemin, arrive alors la 77e minute, Cavaré se retrouve sur le côté de la surface de réparation, et centre parfaitement en retrait pour Pablo Chavarria qui ne se fait pas prier pour inscrire le troisième but lensois. Lens a refait son retard, et a pris l'avantage, on se dit que la victoire est possible, enfin !

Et pourtant, à la 83e minute, Erding se retrouve seul dans la surface et frappe dans la lucarne du but de Rudy Riou. 3-3. Lle score en restera là, après une fin de match tendue et sans occasions.

Encore une fois, un Saint-Etienne-Lens se termine sur un score fleuve et les deux équipes ont pu retrouver une efficacité offensive. Malgré tout côté lensois, la défense reste fébrile et a encore montré une grande naïveté. Mais même menés 2-0, les Sang et Or ont été capables de montrer une force mentale hors du commun, qui fait leur force cette saison. Malgré ce superbe match, le RC Lens ne glane pas les trois points, qu'ils ont pourtant tenus durant six minutes. Le prochain match face à un concurrent direct, Evian Thonon-Gaillard, sera certainement un tournant de la saison dans la course pour le maintien. Autant dire que sans la victoire au bout, rester en Ligue 1 sera très compliqué pour le Racing Club de Lens.

Eddy

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.