updated 09/12/2016 05:38

RC Lens - Olympique Lyonnais : Des Lensois malchanceux, maladroits, inefficaces face au leader lyonnais

RC Lens Olympique Lyonnais Lyon Jean Philippe Gbamin Rudy RiouCe samedi, pour le compte de la 21ème journée de Ligue 1, le RC Lens recevait le leader lyonnais deux semaines après l'élimination en Coupe de France. Les Lyonnais, en pleine bourre depuis quelques mois, avaient l'occasion de mettre la pression sur leurs poursuivants et ne l'ont pas raté. Sans se montrer impressionnants, ils ont profité des erreurs lensoises pour marquer par deux fois et ont, ensuite, assez facilement contenu les offensives de Nordistes trop maladroits.

Loïck Landre, blessé quelques minutes avant le coup d'envoi, avait obligé Antoine Kombouaré à revoir ses plans et Jean-Philippe Gbamin avait retrouvé sa place aux côtés d'Ahmed Kantari, capitaine d'un soir. Côté lyonnais, si Hubert Fournier devait composer avec l'absence de plusieurs joueurs, l'équipe alignée avait tout de même fière allure avec un duo d'attaque digne des plus belles écuries européennes.

RC Lens : Riou - Sylla, Gbamin, Kantari, Boulenger - Bourigeaud, Valdivia, El Jadeyaoui - Chavarria, A. Coulibaly, Nomenjanahary.

Remplaçants : Belon, Ba, Cyprien, Lecoeuche, Guillaume, Madiani

Lyon : Lopes - Jallet, Rose, Umtiti, Dabo - Gonalons - Ferri, Tolisso - Ghezzal - Lacazette, Fekir.

Remplaçants : Gorgelin, Mboumbouni, Mvuemba, Malbranque, Danic, Gourcuff, Bahlouli

Une belle entame lensoise pas récompensée

Les Lensois débutent la rencontre avec de belles intentions : exerçant un pressing haut, ils conservent bien le ballon et tentent de construire. Dès la 3ème occasion, les Sang et Or se créent une énorme occasion par Adamo Coulibaly bien lancé par Benjamin Boulenger dans le dos de Christophe Jallet. Mais l'attaquant lensois n'enroule pas assez sa frappe alors que Pablo Chavarria arrivait dans l'axe.

Présents au duel, les Nordistes poursuivent sur leur lancée. Les Lyonnais perdent beaucoup de ballons et ne se montrent pas dangereux jusqu'à la 21ème minute et ce but "gag". Fekir centre depuis le côté droit, le ballon est dévié par Ahmed Kantari et termine sur le talon de Jean-Philippe Gbamin qui surprend Riou qui ne peut capter le ballon.

Quelques minutes plus tard, les Lyonnais enfoncent le clou : sur un long centre de Jallet à destination de Lacazette, Boubacar Sylla touche le ballon de la main. Cela ne semble pas volontaire mais le penalty est indiscutable et transformé par le meilleur buteur du championnat.

0-2 à la 25ème minute, les Lensois ne méritaient certainement pas un tel score mais ils payent cash deux erreurs en offrant deux buts aux Lyonnais qui n'en demandaient pas tant, eux qui avaient eu bien du mal à apporter le danger devant le but de Riou jusque là.

Les hommes d'Antoine Kombouaré ne se découragent pas et continuent d'aller de l'avant mais pêchent dans la finition comme dans le temps additionnel de la première période où Chavarria intercepte une passe en retrait de Jallet pour son gardien. Lopes se jette dans les pieds de l'Argentin et permet à ses coéquipiers de rentrer aux vestiaires avec cet avantage de deux buts.

L'inefficacité lensoise face à l'expérience lyonnaise

Après la pause, les Lyonnais maîtrisent le jeu et les Lensois semblent impuissants. Antoine Kombouaré tente alors un coup avec la sortie de Boubacar Sylla et l'entrée en jeu de Baptiste Guillaume. Les changements tardent à porter leurs fruits et les Lensois ont bien du mal à se montrés dangereux. Réorganisée en 3-5-2, la formation lensoise semble un peu coupée en deux. Les milieux peinent à se trouver et les attaquants sont un peu esseulés.

A la 66ème minute, le coach lensois lance le jeune Aristote Madiani dans le grand bain et ses hommes vont tenter d'inscrire ce petit but qui permettrait de tenter de revenir au score dans un dernier quart d'heure de folie. Les occasions défilent : à la 67ème, Chavarria se retrouve seul face à Lopes mais l'intervention du gardien lyonnais est impériale. S'en suivront deux énormes occasions pour les Lensois : un cafouillage devant la cage lyonnaise puis une reprise au seconde poteau de Madiani entre les jambes de Lopes. Malchance ou maladresse ? Toujours est-il que les Sang et Or n'arriveront pas à expédier le ballon au fond des filets.

Les Lyonnais s'imposent 2-0 et confortent leur première place sans avoir été véritablement dangereux. Frustrant. Les Lensois ont une nouvelle fois montré du coeur et un jeu de qualité mais leur inefficacité tant offensive que défensive ne pouvait leur laisser espérer un meilleur résultat ce soir.

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.