updated 09/12/2016 16:16

RC Lens - LOSC : les notes MadeInLens

MadeInLens-les-notesÀ l'occasion de la 16e journée de Ligue 1, le RC Lens recevait le LOSC, pour de grandes retrouvailles et un derby du Nord délocalisé au Stade de France, en raison des travaux au Stade Bollaert. Après une ouverture du score lilloise par Idrissa Gueye, les lensois ont encore puisé dans leurs ressources mentales pour arracher le nul dans les dernières minutes, par Adamo Coulibaly. 

Au classement, le RC Lens se classe toujours 18è, et reste à 3 points de son adversaire du soir, 15è.

Ce lundi, ce sont Romain Pechon et Rhum', rédacteurs pour MadeInLens, qui livrent leurs avis sur la prestation individuelle de chaque joueur lensois, du coaching d'Antoine Kombouaré et de la qualité du match réalisé par les Lillois.

Rudy Riou :

- Note de Romain Pechon : 5/10

Un match tranquille pour le portier lensois. Il a cédé sur la seule vraie occasion du LOSC. Mais, il n'y pouvait rien tant l'enchaînement lillois était limpide.

- Note de Rhum' : 6/10

Le pauvre gardien lensois, n’aura pas eu grand-chose à faire sur ce match. Impeccable dans les airs, il ne peut rien sur le but lillois.

Boubacar Sylla :

- Note de Romain Pechon : 3/10

Titulaire surprise à droite de la défense artésienne, il a eu énormément de mal à rentrer dans son match. Hésitant balle au pied, il a envoyé une mine en tribune alors qu'il était en position favorable pour centrer. En difficulté défensivement, il a pu compter sur le soutien de Bourigeaud, devant lui. Mais, ses placements hasardeux ont souvent obligé Gbamin à coulisser dans son dos. Pas au niveau. Remplacé par Aristote Madiani, trop peu en vue pour pouvoir être jugé.

- Note de Rhum': 4.5/10

Titulaire au poste de latéral droit, le jeune lensois a apporté son poids offensivement. Défensivement en revanche, il n'a pas semblé à l'aise, suppléée souvent par Bourigeaud. Justement, le but lillois vient de son côté, pour un joueur dont ce n’est pas le poste préférentiel.

Jean-Philippe Gbamin :

- Note de Romain Pechon : 5/10

Gbamin justement. Pour son troisième match d'interim, il a une nouvelle fois rendu une copie très propre. Concentré, il a parfaitement lu le jeu long lillois. Appliqué, il a réussi plusieurs interventions suivies d'une volonté de bien relancer. Il monte en puissance et pourrait pourquoi pas gagner ses galons de titulaire.

- Note de Rhum' : 7/10

Un bon match du défenseur lensois, très propre dans les duels, il fait le boulot pour revenir sur des accélérations d’Origi. Il est une bonne solution de secours en défense centrale.

Ahmed Kantari :

- Note de Romain Pechon : 4/10

Un jeu long défaillant. Il a régulièrement envoyé ses relances en touche. Ce n'est pas nouveau. Défensivement, il a été ciblé par les Lillois en début de match. Un mauvais signe. Souvent à la limite, il a défendu avec le coeur, mais il a trop souvent donné le sentiment de pouvoir craquer à tout moment. Loin d'être rassurant.

- Note de Rhum' : 5/10

Toujours en place, au bon moment. Certes il n'est pas un grand technicien et cherche plus à dégager qu'à construire, mais sa doublette avec Gbamin a bien cerné défensivement le duo Roux-Origi, peu en vue.

Ludovic Baal :

- Note de Romain Pechon : 6/10

Le boss, le taulier. Il a encore touché énormément de ballons. Solide dans son couloir, il n'a jamais été pris à défaut. Tranquille défensivement, il s'est alors adonné à son passe-temps favori, apporter le surnombre dans le couloir. Ses centres n'ont malheureusement pas été récompensés.

- Note de Rhum': 7/10

Toujours offensif, le latéral gauche a proposé ses qualités à ses partenaires de devant. Présent aussi défensivement, il fait le job.

Jérôme Le Moigne :

- Note de Romain Pechon : 4/10

Une prestation en demi-teinte. Il a soulagé le milieu lensois dans les airs, mais il a régulièrement eu un temps de retard au sol. L'entrée de Rodelin ne lui a pas facilité la tâche. Il a souffert face à l'impact physique de l'ancien nantais. Remplacé par Dimitri Cavaré qui a apporté de l'envie dans le couloir droit sans toutefois se montrer en réussite. Défensivement, il a eu du mal à rentrer dans son match.

- Note de Rhum' : 5/10

Parfois dépassé, son travail à la récupération reste toujours précieux, avec Pierrick Valdivia il a réussi à canaliser la création de jeu lillois. Remplacé par Cavaré, il a démontré des choses sur son côté droit.

Benjamin Bourigeaud :

- Note de Romain Pechon : 6/10

Le symbole de cette équipe lensoise. Volontaire, courageux et hargneux il a livré un match plein défensivement alors qu'il était incertain avant la rencontre. Son gros tacle aurait pu valoir une sanction, mais il démontre aussi sa volonté de tout donner pour ses couleurs. Moins en réussite à la construction, sa technique en mouvement a pourtant fait merveille. Très intéressant quand il est venu jouer dans ce couloir droit, combinant avec son latéral. Bref, un joueur qu'on adore et qui continue de progresser. Remplacé par Wylan Cyprien qui a semblé motivé mais bien trop maladroit pour faire la différence.

- Note de Rhum' : 6/10

 Moins entreprenant, il a semblé embourbé dans le milieu lensois, se projetant que peu vers l’avant. Remplacé par Wylan Cyprien à la 80è minute, trop inconstant pour faire la différence.

Pierrick Valdivia :

- Note de Romain Pechon : 4/10

Lent, emprunté, maladroit. Autant de qualificatifs pour juger la prestation de notre numéro 18. Après un sursaut contre Metz, il a rechuté de plus belles. Et pourtant, il est si intéressant qu'il transmet rapidement son ballon et qu'il propose des solutions dans les intervalles. Le problème est clairement physique.

- Note de Rhum' : 5/10

Avec Le Moigne, il a fait le job pour empêcher les lillois de développer leur jeu. Plus offensif que le capitaine lensois, il manque parfois de justesse technique pour apporter le danger devant.

Lalaïna Nomenjanahary :

- Note de Romain Pechon : 5/10

Positionné dans un rôle de numéro 10 pour la deuxième fois en deux matchs au Stade de France. Il a en réalité beaucoup dezoné sur le côté gauche retrouvant ses automatismes d'antan avec Baal. A l'aise dans les petits espaces, il a malheureusement une nouvelle fois pêché dans le dernier geste. Encourageant mais toujours aussi frustrant.

- Note de Rhum' : 7/10

L’atout offensif lensois lors de ce derby. Entreprenant, il a fait jouer sa vitesse, sa justesse technique, dédoublant notamment avec Ludovic Baal. Sa frappe en 1è mi-temps aurait mérité meilleur sort.

 Adamo Coulibaly :

- Note de Romain Pechon : 6/10

Le sauveur. Très actif en début de match, il a une nouvelle fois démontré une vraie envie. Trop maladroit techniquement, il a finalement perdu pas mal de ballons. Recentré en fin de match, il a retrouvé la surface de réparation pour mettre ce coup de tête vainqueur et libérateur. Pas totalement convaincant, mais tellement indispensable. Un vrai paradoxe.

- Note de Rhum' : 7/10

Ayant le même profil que Baptiste Guillaume, il se donne sans arrêt à la récupération, la création et à la finition. Disponible, il a eu 2-3 occasions avant de marquer dans les arrêts de jeu sur un centre de Lalaïna.

Baptiste Guillaume :

- Note de Romain Pechon : 6/10

De retour dans le onze de départ, il a d'abord commencé comme axial droit. En difficulté dans le domaine aérien en raison d'un timing défaillant, il a été bien plus à l'aise quand le Racing a posé le jeu. Dans la dernière partie du match, il a retrouvé son jardin, ce côté gauche où il semble si à l'aise. Il s'est alors montré à son avantage avec ce crochet qui fait tant de misères. Défensivement, il a été appliqué au pressing, gênant considérablement la relance lilloise.

- Note de Rhum' : 6/10

Difficile au duel, rapide balle au pied, l’attaquant belge a pesé sur la défense lilloise. Ses tentatives ne se sont pas relevées fructueuses, mais ce jeune homme promet.

Le coaching d'Antoine Kombouaré :

- L'avis de Romain Pechon :

La grosse surprise au coup d'envoi fut de voir Sylla titulaire aux dépens de Cavaré. Si ce choix ne s'est pas avéré payant, il s'explique sans doute par une gêne physique du numéro 3 lensois. Pour le reste, Kombouaré a une nouvelle fois fait avec les moyens du bord. Le tout dans un 442 losange qui s'impose comme le schéma de référence. Le duo Coulibaly-Guillaume a bien fonctionné. Avec Pablo Chavarria, actuellement blessé, le coach artésien dispose de trois belles cartouches devant. Son coaching en match s'est avéré payant. Au-delà des hommes, c'est surtout le passage à un 442 à plat avec Nomenjanahary et Madiani sur les ailes qui a fait mouche. Les Lensois sont passés sur les côtés - le plus souvent à gauche - et c'est sur un de leurs centres qu'ils ont pu trouver la faille.

- L'avis de Rhum' :

Une nouvelle équipe remodelée, avec par exemple la surprise  Boubacar Sylla en latéral droit, et une attaque inédite composée de Baptiste Guillaume, Adamo Coulibaly et Lalïna Nomenjanahary. Au cours du match, AK a procédé à des changements logiques. Dans l’incapacité d’apporter de la fraicheur offensivement, le coach kanak a changé son milieu de terrain, avec les remplacements de Jérôme Le Moigne, Boubacar Sylla et Benjamin Bourigeaud pour Dimitri Cavaré , Aristote Madiani (dont c’était la première apparition en L1) et Wylan Cyprien. AK fait toujours avec les moyens du bord, cela s’est avéré payant avec ce match nul arraché dans les dernières minutes..La prestation du Lille OSC :

 

La prestation du LOSC :

- L'avis de Romain Pechon :

Le LOSC fait peine à voir. Pas convaincu malgré une place sur le podium l'an dernier, cette équipe ne fait que confirmer mes doutes. Indigents offensivement, les Lillois ont scoré sur leur seule vraie occasion de but. En l'absence de Basa, Rozenhal était aligné aux côtés de Kjaer. Bien pressés, les deux stoppeurs se sont le plus souvent séparés du ballon, n'aidant pas le jeu de construction de leur équipe. Sur les côtés, Corchia et surtout Souaré ne se sont pas montrés offensivement. Ils ont globalement bien tenu leur couloir respectif. Au milieu, Mavuba a été globalement invisible. Devant lui, Delaplace a bien démarré avant de clairement baissé de rythme. Gueye s'est distingué uniquement sur son but. Le reste du temps il a fait jouer son impact physique sans pour autant proposer quoi que ce soit dans le jeu. Entrée en jeu à la place d'un Martin, blessé, Rodelin a proposé des solutions dos au jeu. Son rôle de point d'appui a été utile. Roux est à l'origine du but lillois en proposant un point d'appui à Gueye. Trop irrégulier, Origi souffle le chaud et le froid. Capable d'exploits personnels, il en oublie trop souvent ses coéquipiers. Surtout son attitude dilettante, pose des questions sur sa réelle implication. Quant à Eneyama, il a cédé sur la belle tête de Coulibaly, avant ça il avait été solide notamment dans les airs.

- L'avis de Rhum' :

Un petit LOSC pour ce derby, un LOSC dans la continuité de ses derniers matchs, pauvre dans le jeu et qui cherche toujours des remèdes à ses maux offensifs. Pourtant, ils ont été réalistes sur leur  seule véritable offensive, ils ont ensuite semblé gérer l’avance, cherchant avant tout à se rassurer collectivement.
Il est vrai cependant qu'en plus de certains absents notoires, René Girard a du composer avec les sorties sur blessure de Béria et Martin. Des sorties qui ont déstabilisé leur système de jeu,mais qu’en aurait-il été si ces 2 joueurs clés étaient restés sur la pelouse ? Dans le dur, le LOSC reste une équipe qui joue l’Europe, c’est un autre standing que Lens. Le RDV est pris au Grand Stade en mai prochain.

Christopher, Romain Pechon et Rhum'

Image : LogoGraphik

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.