updated 09/12/2016 16:16

RC Lens - FC Metz : les notes MadeInLens

MadeInLens-les-notesÀ l'occasion de la 15e journée de Ligue 1, le RC Lens recevait le FC Metz et s'est imposé de belle manière (2-0) Les deux buts lensois ont été inscrits en seconde mi-temps par Alharbi El Jadeyaoui et Benjamin Bourigeaud.

Au classement, le Racing est provisoirement 17e en attendant la rencontre Evian-Guingamp de ce dimanche.

Ce dimanche, ce sont Christopher et Romain Pechon, rédacteurs pour MadeInLens, qui livrent leurs avis sur la prestation individuelle de chaque joueur lensois, du coaching d'Antoine Kombouaré et de la qualité du match réalisé par les Messins.

Rudy Riou :

- Note de Christopher : 5/10

Rien à faire pour le portier lensois qui n'a eu à capter qu'une frappe lointaine de Sergueï Krivets en seconde période.

- Note de Romain Pechon : 5/10

Après un match de folie contre Lorient, où il avait réalisé de multiples parades, le gardien lensois a été beaucoup mois sollicité ce soir. Il a réalisé l'arrêt qu'il fallait faire. En un mot, tranquille. 

Dimitri Cavaré :

- Note de Christopher : 5/10

Le latéral droit commet parfois des erreurs qui pourraient coûter cher, et ceci à cause de sautes de concentration. Sinon, il profite de sa vitesse et de sa puissance pour s'imposer.

- Note de Romain Pechon : 5/10

En grosse difficulté ses dernières semaines, le jeune latéral lensois s'est cantonné aux tâches défensives. Sans réel adversaire direct dans son couloir, il a fait le travail sans réellement avoir été mis en danger. 

Jean-Philippe Gbamin :

- Note de Christopher : 5/10

Peu mis en danger, difficile de lui mettre une meilleure note tant il n'a pas eu à s'employer. Il a fait le boulot en suppléant Loïck Landre, suspendu pour 7 rencontres, et va pouvoir se mettre en évidence jusqu'au retour du patron de l'arrière-garde nordiste.

- Note de Romain Pechon : 6/10

Il aura certes la lourde de tâche de suppléer Landre pendant 7 rencontres. Mais, comme à Lorient, le week-end dernier, Gbamin a su se mettre au diapason et livrer une prestation sérieuse. De plus en plus appliqué au placement, il s'est également permis quelques anticipations bien senties dans les pieds des attaquants adversaires. Métamorphosé depuis sa première cape en équipe de France Espoirs, il se fait beaucoup moins bouger dans les duels et semble avoir laissé de côté ses fautes de concentration, le tout en jouant à son vrai poste. Que demander de plus ?  

Ahmed Kantari :

- Note de Christopher : 5/10

Comme pour son coéquipier de la défense centrale, Ahmed Kantari n'a pas eu à s'employer face à Modibo Maïga ou Juan Manuel Falcon, même si celui-ici était tout proche d'égaliser. Il a parfois trop tendance à relancer long, ce qui ne fonctionne quasiment jamais.

- Note de Romain Pechon : 5/10

Solide, bien placé, présent au duel. Kantari a récité sa prestation habituelle sans réellement avoir été mis en danger par Maiga. L'entrée de Falcon lui a causé un peu plus de problèmes, en raison de la mobilité de l'attaquant colombien. 

Ludovic-Baal-RC-Lens-09Ludovic Baal :

- Note de Christopher : 7/10

Un match plein pour le latéral gauche. Il n'a jamais souffert lors de cette rencontre et a été l'instigateur de plusieurs bonnes occasions nordistes. Il aurait même pu marquer en première période.

- Note de Romain Pechon : 7/10

Un très très gros début de match pour Baal. Il a fait le piston dans son couloir gauche pendant la première demi-heure en se montrant dangereux en phase offensive, et intraitable en phase défensive. Par la suite, il est monté avec parcimonie, surtout en deuxième mi-temps, avant de distinguer de nouveau en fin de match en délivrant une merveille de centre à Bourigeaud. 

Jérôme Le Moigne :

- Note de Christopher : 5/10

Une bonne présence en milieu de terrain pour couper les trajectoires et colmater les brèches. Peu d'apport offensif mais ce n'est pas vraiment son rôle.

- Note de Romain Pechon : 5/10

Sans doute encore amoindri physiquement, il a eu énormément de mal à rentrer dans son match. Puis il a progressivement retrouvé son rayonnement habituel peu après la demi-heure de jeu. Au final, il a fait le boulot devant la défense, tout en se contentant de relancer de manière simple mais efficace. 

Benjamin-Bourigeaud-RC-Lens-03Benjamin Bourigeaud :

- Note de Christopher : 8/10

Peut-être le meilleur Lensois sur la pelouse hier soir. Les statistiques parlent pour lui : une passe décisive et un but. Benjamin Bourigeaud s'affirme de plus en plus dans cette équipe et prend du galon. Il dispose d'une belle qualité de passes dans le jeu qui n'est malheureusement pas retranscrite sur les phases arrêtées.

- Note de Romain Pechon : 9/10

Le match quasi-parfait pour le jeune meneur de jeu lensois. Sur le plan statistique, il se signale en délivrant un bijou à El Jadeyaoui, avant de trouver la faille lui-même d'une sublime tête décroisée. En dehors de ça, il a touché la barre transversale en début de match à la suite d'une belle pénétration au coeur de la défense messine. Sur le plan défensif, il a une nouvelle fois été irréprochable. Constamment en train de presser, il ne laisse jamais son adversaire respirer, Malouda a vécu un véritable calvaire face au numéro 29 lensois. En outre, sa qualité technique, lui permet de se dégager de situation délicates, malgré un physique plus que banal. Enfin, son jeu de passe, court ou long, est un régal pour les yeux. Reçu, mention très bien !

Pierrick Valdivia :

- Note de Christopher : 4/10

Alors oui, il a réalisé une ou deux percées intéressantes en commençant par un petit pont ou un joli crochet et a frappé sur la barre mais, à part ça, il n'a rien apporté. Pire, ses quelques rushs se sont mal terminés, Pierrick Valdivia voulant trop en faire. Ses centres n'ont jamais été dangereux et ses coups-de-pied arrêtés catastrophiques. Il m'a agacé tout au long de la rencontre même si on ne peut pas lui enlever sa combativité.

- Note de Romain Pechon : 7/10

Poussif en début de match, les quelques fumigènes qui sont arrivés sur la pelouse semblent l'avoir réveillé. Quand il joue comme ça, on se dit qu'on n'est pas loin de retrouver le Valdivia qui nous a tant fait rêver lors de la saison 2012/2013. Il aura pu retrouver le chemin des buts sur une sublime frappe à l'entrée de la surface de réparation, rappelant ses meilleures heures sous le maillot Sang et Or. Il a moins usé de ce jeu latéral qui lui est souvent reproché, et n'a pas hésité à se projeter de l'avant en combinant avec Baal et Coulibaly sur le flanc gauche. Présent au pressing, il a récupéré plusieurs ballons dans les pieds adverses. Sorti sous l'ovation du public de la Licorne, il n'a jamais semblé aussi proche de son meilleur niveau. Remplacé par Touzghar, qui a participé à la fête, le jour de son anniversaire, sans pour autant avoir assez de temps de jeu pour se mettre en évidence. 

Alharbi El Jadeyaoui :

- Note de Christopher : 7/10

Un peu en-dessous de Benjamin Bourigeaud et Ludovic Baal mais sa note gonfle grâce à son joli but qui a libéré tout un peuple et ses coéquipiers. Sa vitesse et sa technique ont été intéressantes, il a été à l'origine de nombreuses occasions.

- Note de Romain Pechon : 7/10

Remuant sur tout le front de l'attaque lensoise en début de match, il a progressivement coulissé sur le flanc droit, laissant les clés du jeu à Bourigeaud. Son but vient récompenser un match intéressant, où il a su se mettre en évidence grâce à sa capacité d'accélération et son aisance technique dans les petits espaces. Sa complicité avec Bourigeaud crève les yeux et, quand ces deux-là se retrouvent proches l'un de l'autre, il se passe toujours quelque chose. Il mérite d'être installé dans le onze lensois. 

Pablo Chavarria :

- Note de Christopher : 7/10

Il n'a joué que 45 minutes certes mais il a été très intéressant. Son jeu de corps lui a permis de se mettre souvent en bonne position et, sans la maladresse de Benjamin Bourigeaud, Alharbi El Jadeyaoui ou Adamo Coulibaly, il aurait été passeur décisif. Bien plus utile dans l'axe, Pablo Chavarria retrouve un niveau de jeu qui va faire du bien au Racing. Remplacé sur blessure dès le début de la seconde période par Baptiste Guillaume qui ne s'est pas réellement mis en évidence.

- Note de Romain Pechon : 6/10

De nouveau aligné en pointe de l'attaque lensoise, il a confirmé que c'était à ce poste qu'il était le plus à l'aise. Alors qu'il avait affaire à un vrai client, en la personne de Milan, son jeu de corps dos au but a une nouvelle fois était précieux pour les Lensois. Auteur d'un sublime enchaînant sur la grosse occasion de Bourigeaud en première mi-temps, il aurait pu se muer en passeur décisif à trois reprises au final. Sa qualité technique représente un vrai atout pour Antoine Kombouaré. Surtout, il a un profil bien complet que Touzghar, car il est le premier défenseur que chaque entraîneur rêve d'avoir, ne rechignant jamais à la tâche, qu'il est ce point d'appui sur lequel l'équipe peut s'appuyer afin de faire remonter tout le bloc équipe, enfin car sa pointe de vitesse peut permettre à l'équipe d'évoluer en contre. Plus de doute possible, il est devenu le titulaire indiscutable à ce poste. Enfin, si son corps le laisse tranquille, puisqu'il a dû sortir sur blessure, remplacé par Guillaume, qui a une nouvelle fois prouvé que le côté gauche était son jardin. Il a été à l'origine de plusieurs rushs, mais il a manqué de précision au moment de la dernière passe. 

Adamo Coulibaly :

- Note de Christopher : 4/10

Quelle maladresse ! Comment peut-il rater cette énorme occasion juste avant la mi-temps alors que le but est vide ? Adamo Coulibaly retrouvait une place de titulaire suite à de longues semaines sur le banc, son manque de compétition fut évident. Malgré tout, il est à l'origine du second but sur un joli rush ponctué par une transmission bien sentie pour Ludovic Baal et s'est ensuite libéré alors que le pressing messin avait disparu.

- Note de Romain Pechon : 5/10

De retour dans le onze lensois après plusieurs matchs sur le banc de touche, Adamo a soufflé le chaud et le froid. Toujours aussi intéressant sur ce flanc gauche, son gros raté, alors que le but était grand ouvert devant lui, vient clairement ternir son match. Mais il est aussi à l'initiative sur le second but lensois. En un mot, utile. 

Antoine-Kombouare-RC-Lens-26Le coaching d'Antoine Kombouaré :

- Note de Christopher : 6/10

Il a encore une fois modifié son onze titulaire et ça a marché ! Benjamin Bourigeaud et Alharbi El Jadeyaoui ont été étincelants notamment. Ses changements n'ont pas apporté grand chose : il a même dû rager de devoir sortir prématurément un très bon Pablo Chavarria. En écoutant les propos d'Ahmed Kantari en après-match, on se rend compte que le Kanak a dû bouger ses hommes après le non-match à Lorient. Piqués au vif, ils ont répondus présent et ont réalisé un match plein.

- Note de Romain Pechon : 6/10

Le moins que l'on puisse, c'est qu'Antoine Kombouaré ne se repose jamais sur ses lauriers puisqu'il a une nouvelle fois modifié son onze de départ. Un bon moyen pour mobiliser tout le monde dans le groupe et cela se ressent. Puisque ce sont des habituels remplaçants, Bourigeaud et El Jadeyaoui qui ont été les meilleurs Lensois. Surtout, il démontre qu'il a toujours la main sur son groupe, qu'il a réussi à remobiliser après la contre-performance lorientaise, et ce malgré le climat délicat entourant le club depuis plusieurs semaines. Son coaching d'avant-match ne souffre donc d'aucune contestation. Il a clairement aligné la meilleure équipe possible. Durant la rencontre, il a dû rapidement griller une première cartouche avec la blessure de Chavarria. Ensuite, il n'a pas bouleversé ses plans, en se contentant de sortir Valdivia pour Touzghar alors que le score était fait. 

La prestation du FC Metz :

- L'avis de Christopher :

Une équipe qui paraît bien faible malgré son classement. J'avais prévenu en avant-match que les Messins étaient très fébriles à l'extérieur et ça s'est vérifié. Les hommes d'Albert Cartier n'ont jamais été en mesure d'inquiéter Rudy Riou et la défaite aurait dû être plus lourde sans le manque de réalisme des attaquants artésiens. Un ou deux joueurs sortent tout de même du lot : Romain Métanire sur le flanc droit de la défense mais aussi Sergueï Krivets, parfois maladroit mais qui semble être à l'aise techniquement. La défense centrale a failli, se faisant même prendre en pleine surface sur la frappe de Benjamin Bourigeaud sur la barre : Sylvain Marchal fait son âge... Florent Malouda n'a jamais pu se mettre dans le bon sens et les entrées et Yeni N'Gbakoto et Bouna Sarr ont été trop tardives.

- L'avis de Romain Pechon :

Il est loin le Metz du début de saison, qui ennuyait tous les adversaires et qui démontrait un réel enthousiasme. C'est au contraire une bien pâle équipe messine qui a affronté les Lensois. Incapable d'inquiéter Rudy Riou, les Messins ont été totalement dominés au milieu de terrain, où Kashi et Ndaw ont sombré. Derrière, Milan a livré un bon match en colmatant les brèches pendant une grosse partie du match. Devant, Krivets a beaucoup bougé, a tenté de se montrer le plus disponible possible et a toujours cherché à faire briller ses partenaires, mais il était bien seul. Quant à Florent Malouda, il a été totalement éteint pour l'homme du match, Benjamin Bourigeaud. La deuxième partie de saison s'annonce longue et compliquée pour le FC Metz. 

Christopher et Romain Pechon

Image : DavidB Art-Design

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.