updated 06/12/2016 06:23

RC Lens - Metz : oublier les problèmes le temps d'un match

15-RC-Lens-FC-MetzIl y a des matchs comme ça qui sont presque anecdotiques au regard de tout ce qui se trame en coulisse. Des matchs qui étaient, une quinzaine d'années auparavant, des affiches incontournables de l'élite française. Aujourd'hui, pour le compte de la 15e journée du championnat de Ligue 1, le Racing Club de Lens reçoit le Football Club de Metz, loin de son antre éternelle de Bollaert-Delelis où la visite ministérielle n'est pas passée inaperçue cette semaine. En effet, au lendemain d'une énième audition reportée devant la DNCG, le Ministre des Sports Patrick Kanner, le Président de la région Nord-Pas-De-Calais Daniel Percheron ou encore Gervais Martel, ont tour à tour évoqué la situation du RCL. Entre une situation incompréhensible et un avenir qui s'assombrit chaque jour, on en oublierait presque le football. 

Après une nouvelle défaite, plus amère qu'à l'accoutumée, face au FC Lorient, Lens reçoit un promu qui fonctionne plutôt bien. Un RCL-FCM, 15 ans en arrière, c'était une affiche incontournable du Championnat de France, du temps de la D1. Aujourd'hui, ces clubs sont descendus plus bas que leurs rangs d'antan et tentent de retrouver une image plus glorieuse que ces dernières années. C'est sur cet air nostalgique, mais surtout avec de l'espoir d'un côté, de la peur de l'autre, que s'ouvre un match que l'on espère salvateur pour le RC Lens. Analyse de la rencontre : 

 Côté Messin : 

Le club d'Albert Cartier s'appuie sur une dynamique magnifique, marqué d'un retour du National à la Ligue 1 en 2 ans et sur un collectif qui fonctionne. Côté joueurs, le FC Metz s'appuie sur des hommes qui ont survolé la Ligue 2 l'an dernier, tels que Bussmann, Choplin (laissé au repos ce soir) ou Sarr et sur d'anciennes gloires tentant de revenir au premier plan, tels que Maïga, N'Daw ou et surtout Malouda. Ces trois hommes sont un pari qui a l'air de fonctionner, puisque Maïga retrouve petit à petit du niveau après deux années compliquées à West Ham, tandis que Malouda semblait lui totalement en fin de carrière. N'Daw, du haut de ses 30 ans, retrouve lui également un très bon niveau plus années après avoir brillé à Sochaux et surtout avant une succession de transferts ratés. 

Au niveau tactique, Albert Cartier prône un jeu rapide et s'appuie assez naturellement sur un 4-3-3 où Malouda retrouve une place plus basse dans le dispositif, ceci ayant fait ses preuves avec beaucoup d'anciens ailiers, comme Malbranque ou Rothen, redescendus en milieu axial. Sur les ailes, avec Sarr et Lejeune habituellement, ça va très vite. Enfin, derrière, le dernier rempart Carasso continue de faire le boulot. 

Cette année, le FC Metz c'est 5 victoires en championnat, 3 nuls et 6 défaites. Les Grenats performent à domicile, avec une 5e place et 14 points pris, mais peine littéralement à l'extérieur avec une 19e place et seulement 4 petits points pris. Autant dire qu'il y a la place pour les Lensois. D'autant plus que, malgré la vitesse du jeu déployé, les Messins peinent devant avec 15 buts marqués pour 18 encaissés et surtout pas de vrai buteur providentiel pour scorer contre le cours du jeu ou tout simplement marquer assez régulièrement pour s'établir en leader d'une équipe. Bref, le même constat offensif qu'au RC Lens.

Côté Lensois : 

Les Sang et Or ont certainement vécu l'une des semaines les plus dures de leur histoire. Aujourd'hui, on ne parle plus d'une possible relégation sportive inexpliquée comme en 2008, mais d'un sort bien plus funeste. Le plus gros problème côté terrain, c'est que cette cohésion qui faisait la force du RC Lens depuis le début de saison risque d'en empatir la saison allant, la peur justifiée des joueurs comme moteur de la déroute. Comme l'a suggéré Chavarria en conférence de presse, ou comme entendu en off, la peur s'est installée chez les joueurs qui ne cessent d'évoquer ces problèmes et cherchent naturellement (on ne peut leur en vouloir) un plan B à leurs carrières.

Face à une équipe Messine à une belle 12e place, mais sur une mauvaise dynamique, Lens a une carte à jouer ! Le Lens-Metz de la saison passée avait lancé, au terme d'un spectaculaire 3-2, la saison lensoise après plusieurs mauvais résultats. Le match retour avait également été la preuve d'une solidité à toute épreuve avec 3 points pris contre le cours du jeu et grâce à une solidarité exemplaire. Cette saison les Sang et Or, supporters compris, espérent relancer leur saison face aux Grenats, avant de se déplacer au stade Louis II, théâtre de la déroute en Coupe de France, et surtout avant de recevoir l'ennemi juré Lillois.

Pour ce faire, Antoine Kombouaré pourra compter sur son gardien, Rudy Riou, auteur de l'un des meilleurs matchs de sa carrière face au FC Lorient, mais également sur le retour de Jérôme Le Moigne, remis de sa blessure. En défense et en l'absence de Landre (à laquelle il va falloir s'habituer), Gbamin devrait être récompensé de sa progression en défense centrale et ainsi être aligné au côté de Kantari, Cavaré et Landre gardant leurs habituelles places de titulaire. Le RCL devrait sans doute evolué avec un milieu à 3 composé de l'indéboulonnable Valdivia, du roc Le Moigne et certainement de Cyprien. Mais, c'est devant que Lens doit trouver les solutions pour enfin scorer ! Chavarria et Lalaina pourraient évoluer sur les côtés, notamment en l'absence de N'Diaye et laisser le physique de Guillaume parler en pointe. On attend de voir si ça fonctionne.

Le match :

Lens devra donc saisir la chance qui lui ai offerte de bien terminé l'année, mais ceci passe par une victoire face aux Grenats dans son antre de La Licorne (oui, ça fait toujours aussi bizarre de dire ça !). Si les solutions sont loins d'être là sur le plan financier, on a une confiance bien plus grande en AK pour apporter les solutions tactiques aux maux Lensois. Dans un match où la 19e équipe à domicile rencontre la 19e équipe à l'extérieur, difficile de dire si les équipes joueront libérées ou si nous assisterons à une énième purge ce soir... Le premier but aura d'ailleurs une importance capitale, puisque les Messins n'ont jamais gagné cette saison après avoir encaissé le premier pion ! Bref, s'ils veulent sortir la tête de l'eau, au moins le temps d'une soirée, les Sang et Or devront démarrer au quart de tour et tenter d'acculer les Grenats dans leur partie de terrain pour ne pas s'exposer à la vitesse de leurs attaquants.

 

 Les compositions probables : 

RC Lens : Riou - Cavaré, Gbamin ou A. Ba, Kantari, Baal - Valdivia ou Boruigeaud, Le Moigne, Cyprien - Chavarria, Touzghar ou Guillaume, Nomenjanahary.
Remplaçants : Belon, Gbamin ou A. Ba, Sylla, Bourigeaud ou Gbamin, El Jadeyaoui, A. Coulibaly, Guillaume ou Touzghar.
 
FC Metz : Carrasso - Métanire, Marchal, Milan, Bussmann - Lejeune, N'Daw, Kashi, Malouda - Krivets - Maïga.
Remplaçants : M'Fa, Palomino, Doukouré, Ngbakatao, Rocchi, Falcon, Sarr.
 
 
RC Lens - FC Metz
15ème journée du Championnat de Ligue 1
Samedi 29 novembre 2014 - 20h00
Stade de la Licorne - Amiens
Arbitre : Philippe KALT
 
À suivre en live texte en intégralité sur Madeinlens.com

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.