updated 06/12/2016 17:10

OM - RC Lens : les notes MadeInLens

MadeInLens-les-notesÀ l'occasion de la 12e journée de Ligue 1, le RC Lens se déplaçait sur la pelouse de l'Olympique de Marseille.
Malgré une belle prestation, les Lensois se sont inclinés 1-2. Au classement, le Racing est 17e, un point devant la zone de relégation.
 
Ce lundi, ce sont Rémi et Morgan, rédacteurs pour MadeInLens, qui livrent leurs avis sur la prestation individuelle de chaque joueur lensois, du coaching d'Antoine Kombouaré et de la qualité du match réalisé par les Marseillais.

Valentin Belon :

- Note de Rémi : 6,5/10
 Il a empêché l'OM de creuser l'écart avant l'égalisation lensoise en s'illustrant à plusieurs reprises. On ne peut absolument rien lui repprocher sur les deux buts marseillais, mais il reste perfectible dans les duels. Il confirme, minute après minute, son énorme potention. De bon augure pour la suite.
 
- Note de Morgan : 7/10
Valentin-Belon-RC-Lens-02Quelques très belles parades, une prise de balle sûre, le jeune gardien, pour son deuxième match seulement en Ligue 1, a fait le boulot. On peut seulement lui reprocher d'être un peu juste sur des sorties aériennes, c'est le point sur lequel il peut progresser.

Dimitri Cavaré :

- Note de Rémi : 6,5/10
Une réelle satisfaction sur ce match, et c'est important de le souligner, surtout sur ce maudit côté droit ! Doté d'une accélération intéressante, il a tenté d'apporter le surnombre en attaque, notamment en deuxième période. Attention toutefois à ne pas oublier le replacement défensif, comme ce fut le cas sur la frappe de Ayew à la 28'.
 
- Note de Morgan : 6/10
Il a commencé par commettre quelques petites fautes mais a ensuite réalisé de très bonnes interventions défensives sur Thauvin notamment. Le jeune latéral droit s'affirme depuis quelques matchs.  

Loïck Landre :

- Note de Rémi : 6/10
Match solide pour le patron de la défense lensoise. Il a su se montrer à la hauteur face à Gignac et se montre très interressant dans les relances.
 
- Note de Morgan : 6/10
Bon match pour le défenseur lensois qui a souvent pris le dessus sur Gignac.

Ahmed Kantari :

- Note de Rémi : 5/10
Efficace, il est parfaitement dans le dicton "si ça ne gagne pas ça débarrasse" lorsqu'il relance le ballon. Il reste perfectible sur son accélèration et sa vitesse.
 
- Note de Morgan : 6/10
Lui aussi a fait son match, les attaquants marseillais ont eu du mal à passer dans l'axe défensif lensois.

Ludovic Baal :

- Note de Rémi : 4/10
 A l'inverse de son début de saison, Ludovic Baal a joué un ton en-dessous face à l'OM. Le deuxième but marseillais vient de son côté et il n'a pas su apporter le surnombre en attaque comme il avait l'habitude de le faire sur les matchs précédents.
 
- Note de Morgan : 5/10
 Le latéral gauche a réalisé un match correct, prenant le plus souvent le dessus sur ses adversaires.  

Jérôme Le Moigne :

- Note de Rémi : non noté
 Avant de céder sa place à la 34' après une élongation, la sentinelle lensoise avait su grapiller quelques ballons chauds devant sa défense. Il fut remplacé par Gbamin (note 4/10) qui est resté trop discret face aux milieux marseillais. Le jeune Lensois, qui a perdu sa place à droite de la défense, risque de la perde définitivement s'il ne hausse pas son niveau de jeu.
 
- Note de Morgan : non noté
Le capitaine lensois a récupéré quelques ballons et commis quelques fautes dans un début de match où Lens perdait trop rapidement le ballon. Il est impliqué sur l'ouverture du score marseillaise où il dévie involontairement le ballon pour N'Koulou. Il a dû rapidement céder sa place sur blessure, remplacé par Gbamin.

Wylan Cyprien :

- Note de Rémi : 6 /10
Qu'il paraît loin le Wylan Cyprien agaçant de la saison dernière. Poussé par un Antoine Kombouaré qui mise beaucoup sur lui, il avait en main les clefs du milieu de terrrain lensois hier. Très présent offensivement, c'est lui qui offre l'action amenant le premier but lensois. Fatigué, il a progressivement perdu son influence sur le jeu avant de laisser sa place à El-Jadeyaoui qui aurait pu être le héros du match en offrant un caviar à Touzghar à la 95'.
 
- Note de Morgan : 6/10
Le milieu lensois a eu beaucoup d'impact dans la récupération, il est aussi à l'origine du but lensois. Remplacé par El-Jadeyaoui (79e) qui n'a pas fait que des bons choix, mais qui a tout de même servi une belle balle de but pour Touzghar qui a buté sur Mandanda (90e).  

Pierrick Valdivia :

- Note de Rémi : 4/10
Il a certes touché beaucoup de ballon, mais le plus expérimenté des milieux lensois n'a pas pesé sur cette rencontre. Peu présent offensivement, il s'illustre néanmoins sur une lourde frappe déviée par Mandanda. Preuve que, quand il accélère un peu, il est dangeureux.
 
- Note de Morgan : 5/10
Beaucoup de ballons touchés pour le milieu lensois, qui a participé au pressing collectif mais qui a semblé souffrir sur le plan physique. 

Benjamin Bourigeaud :

- Note de Rémi : 5/10
Match difficile pour le jeune Lensois qui avait manifestement pour consigne de défendre avant d'attaquer. Difficile pour lui donc de se mettre en valeur dans un match où le contrôle du milieu de terrain s'est avéré décisif. Remplacé logiquement par Touzghar (70e) qui a, une nouvelle fois, loupé l'immanquable face à un grand Mandanda. Sa confiance, déjà bien entammée, risque d'en prendre un coup...
 
- Note de Morgan : 5/10
Lui aussi a surtout été à la manœuvre sur le plan défensif, et dans la récupération. Remplacé par Touzghar (70e) qui a manqué une énorme occasion en toute fin de match face à Mandanda, en ne piquant pas suffisamment son ballon. 

Pablo-Chavarria-RC-Lens-14Pablo Chavarria :

- Note de Rémi : 9 /10
Au four et au moulin, il a su faire connaître son nom à Marcelo Bielsa ! Sans cesse en mouvement, cela faisait longtemps que nous n'avions pas vu l'Argentin aussi bien en jambe. Assurément le meilleur Lensois sur ce match. Que ce soit sur le plan offensif où il a posé de gros problèmes à la défense phocéenne ou sur le plan défensif ou son pressing constant a gêné la relance marseillaise, Pablo Chavarria était partout. Il ne manque plus que la régularité pour permettre à ce joueur de devenir le maillon incontournable du onze lensois.
 
- Note de Morgan : 9/10
Quel pressing de la part de l'Argentin notamment en première période, où il a donné l'impression d'être partout sur le terrain. Les défenseurs centraux marseillais ont sans arrêt été harcelés par l'attaquant lensois qui a, par ailleurs, souvent pris le dessus sur eux ballon au pied, comme sur le but où il sert Baptiste Guillaume. 

Baptiste Guillaume :

- Note de Rémi : 7/10
Beaucoup de dépense d'énergie, notamment dans le pressing, enfin récompensé par un joli but. Il fixe avec beaucoup de sang-froid Rod Fanni avant d'inscrire son premier but en Ligue 1. Prometteur pour la suite de la saison.
 
- Note de Morgan : 8/10
Lui aussi très présent au pressing, il n'a pas hésité à redescendre au milieu pour venir chercher les ballons faisant montre de son habileté et de sa vitesse. Servi par Chavarria, il a fixé Fanni avant d'inscrire le premier but de sa carrière en Ligue 1.  

 

Le coaching d'Antoine Kombouaré :

- Note de Rémi : 9 /10
On ne peut rien reprocher à Antoine Kombouaré. Sa tactique initiale a posé d'énormes problèmes à son vis-à-vis, notamment avec cette consigne de pressing constant. Au-delà de l'aspect tactique, c'est la mentalité de l'équipe lensoise qui impressionne, et le coach Sang et Or peut être fier d'avoir une équipe à son image sur ce plan.
Antoine-Kombouare-RC-Lens-25
- Note de Morgan : 8/10
L'entraîneur lensois a parfaitement joué le coup tactiquement, en disposant son milieu en losange et en demandant à ses attaquants de harceler les défenseurs centraux marseillais. Si Marseille a été brouillon, c'est aussi dû au Racing qui a gêné sa construction et qui a récupéré le ballon assez haut. Lens, qui a accroché le leader, aurait mérité de ramener un point du Vélodrome.

La prestation de l'Olympique de Marseille :

- L'avis de Rémi :
Difficile de croire que Lens a affronté le leader de la Ligue 1 hier soir. L'OM a cru avoir fait le plus dur en ouvrant le score dès la 10', mais c'était sans compter sur la ténacité des Artésiens qui ont su réagir efficacement. Porté par des individualités fortes, notamment le trio Mandanda-Thauvin-Gignac, l'OM a su s'en sortir mais n'est pas passé loin d'une déconvenue qui aurait fait notre bonheur aujourd'hui...
 
- L'avis de Morgan :
Les attaquants marseillais ont souvent été bien contrôlés par les défenseurs lensois. Marseille a réalisé une bonne entame, ouvrant le score au bout de 10 minutes. Mais le jeu marseillais s'est ensuite délité, sous la pression d'un Racing jouant de manière décomplexée. Au final, l'OM parvient à l'emporter grâce au talent individuel de la paire Gignac-Thauvin, non sans avoir vécu encore quelques frayeurs comme sur cette ultime occasion manquée par Touzghar.  

Rémi, Morgan et Christopher

Image : DavidB Art-Design

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.