updated 06/12/2016 12:56

Au lendemain de la victoire, les supporters voient la vie en rose

Toulouse-RC-Lens-victoireCe vendredi soir, pour le compte de la 11e journée du championnat de Ligue 1, le RC Lens se déplaçait sur la pelouse du Toulouse Football Club. Après un match de gala face au Paris Saint Germain, qui a laissé beaucoup de traces sur l'effectif lensois avec deux blessés et trois suspendus au total, Antoine Kombouaré devait faire avec un effectif plétorique... ou pas !

Résultat, exit les Touzghar et Riou blessés, les Gbamin, Kantari et Le Moigne suspendus, bonjour aux Sylla, Ba, Belon, Fradj et consorts. Autant dire qu'avec une moyenne d'âge des plus basses, 6 titulaires de moins de 21 ans (ce qui n'avait plus été vu en Ligue 1 depuis 11 ans), l'optimisme n'était pas de mise du côté des supporters, bien que ceux-ci aient encore été plus qu'une légion romaine à faire le déplacement.

Sur le terrain, Antoine Kombouaré a décidé d'aligner Valentin Belon dans les buts, Abdoul Ba et Loïck Landre en défense centrale, les habituels latéraux Dimitri Cavaré et Ludovic Baal, un milieu à trois Benjamin Bourigeaud - Wylan Cyprien - Pierrick Valdivia et une attaque où Baptiste Guillaume en pointe était épaulé par Dème N'Diaye et Alharbi El Jadeyaoui sur les côtés.

En face, le TFC doit composer avec quelques absences, mais globalement l'équipe alignée ressemble à l'équipe-type avec notamment Ben Yedder en pointe, Boucher dans les buts, Grigore en patron d'une défense à 3, et Aguilar en métronome d'un milieu à 5.

Dès le début du match, les Lensois montrent qu'ils ne donneront pas le bâton pour se faire battre. Emmené par El Jadeyaoui, plus haut que depuis le début de saison, les Lensois enchaînent les bonnes phases de jeu. Côté toulousain, Ben Yedder est remuant, mais vite canalisé par Landre qui ne lui laisse aucune miette. Lens fait le dos rond et, à la 11e minute, sur une contre-attaque rapidement menée, N'Diaye sert El Jadeyaoui au point de penalty qui n'a plus qu'à allumer Boucher ! Stupeur dans la ville rose, les Lensois ouvrent le score ! Au passage, c'est le premier but du Lensois en Ligue 1.

Dans la foulée, les Toulousaient essaient de réagir, ils ont le ballon, ne laissent que très peu de possession au RC Lens, mais manquent de précision dans les transmissions. Les occasions toulousaines se succèdent. À la 24e minute, Landre est d'ailleurs à deux doigts de tromper Belon en contrant une frappe du dos, qui échoue alors juste à côté du poteau du jeune portier. Malgré tout, les jeunes Lensois ne se laissent pas impressionner et font douter des Toulousains qui ont peut-être trop sous-estimé le niveau des jeunes du RCL.

27e minute : nouveau contre emmené par Bourigeaud qui a intercepté le ballon dans la moitié de terrain lensoise. Il remonte le pré et décale El Jadeyaoui qui tente de frapper mais est contré. Le ballon revient sur Bourigeaud : plat du pied, sécurité ! C'est au fond !!! 0-2, les Lensois font le break.

Les Toulousains tentent de sortir la tête de l'eau, mais les Lensois sont solides. À l'image de l'intervention pleine de sérénité de Ba sur Akpa Akpro à la 29e minute, Lens est généreux et agît intelligemment. Les Sang et Or agissent en contre, comme à la 43e minute, où, servi par un El Jadeyaoui transcendé, N'Diaye manque de peu le 0-3, son ballon échouant au ras du poteau de Boucher. 

À la mi-temps, le TFC est trop imprécis, Lens trop réaliste, le score est au final assez logique. La seconde mi-temps s'annonce plus dure. 

En seconde mi-temps, le TFC est revenu avec d'autres intentions. 49e et 50e minute, Valentin Belon doit s'employer deux fois et se mettre en valeur pour sa première en L1 : une fois dans les pieds d'un attaquant, à la limite de sa surface, une seconde fois en bloquant parfaitement le ballon sur sa ligne sur corner. 5 minutes plus tard, le jeune portier s'envole et claque magnifiquement le ballon au dessus de sa barre. Il est clair, il n'a pas peur !

En défense, Landre et Ba ont beau n'avoir que la vingtaine, ils agissent en vieux briscards et tiennent tranquillement sans s'affoler sous les assauts successifs de Toulousains qui ne toruvent pas la solution.

Premier changement pour les Lensois à la 66e : Lalaina remplace un N'Diaye remuant qui s'est d'ailleurs offert une passe décisive en emmenant parfaitement le premier contre lensois. Du côté toulousain, l'entrée de Regattin à la mi-temps a réveillé ses coéquipiers. A la 73e minute, la mauvaise nouvelle de la soirée : Valdivia sort sur une légère blessure. Comme si le RCL avait besoin de ça... Il est remplacé par un énième bizut : Boubacar Sylla. Ce dernier va se montrer intéressant dans l'entrejeu, en s'activant à la récupération. Il a montré en 20 minutes qu'il était une possible alternative au milieu de terrain. 

Le temps s'écoule et, à la 77e minute, frayeur dans le camp Lensois ! Ben Yedder sert Braithwaite dans la course sur le côté droit toulousain, l'attaquant se présente à l'entrée de la surface lensoise et se présente pour un duel face à Belon. Le jeune gardien lensois sort parfaitement dans les pieds de l'attaquant toulousain et détourne du pied gauche la frappe à ras-de-terre de Braithwaite ! Belon réalise une très grande partie.

Pour les 10 dernières minutes, Fradj remplace un Bourigeaud intéressant dans son rôle de sentinelle. Fradj également réalise une bonne rentrée, mais il manque cependant la balle du 0-3 en ratant son contrôle à l'entrée de la surface toulousaine. Dommage.

La fin du match voit les crampes de Lalaina pourtant entré en jeu pour une demi-heure seulement, mais aussi une énième preuve du talent d'un jeune Abdoul Ba en défense centrale, l'abnégation de Sylla, qui prend certes un carton jaune, mais sur une faute "intelligente" qui coupe une action intéressante des Toulousains.

L'arbitre siffle la fin du match au stadium : Lens prend les 3 points ! Une équipe très jeune, mais généreuse et appliquée, qui crée la surprise dans la ville rose, mais aussi chez tous ceux qui avaient déjà enterré les Sang et Or ou qui ironisaient après la conférence de presse d'Antoine Kombouaré en lui conseillant de déclarer forfait pour «ne prendre que 3-0 » ! Les jeunes pouces, Valentin Belon et Abdoul Ba en tête, ont montré qu'ils pouvaient aider l'équipe dans le dur combat qui s'annonce cette saison.

3 points mérités, 3 points qui font du bien, 3 points qui vont nous faire passer un bon week-end ! ;-)

Thomas V.

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.