updated 11/12/2016 17:00

MiL et une question : le poste de latéral droit

MiL-et-une-question-Dimitri-Cavare-Jean-Philippe-GbaminAu travers sa rubrique "MiL et une question", MadeInLens lance le débat et deux rédacteurs vous livrent leur avis sur l'actualité du RC Lens.

Le débat du jour concerne le poste de latéral droit qui suscite de nombreuses interrogations depuis le début de la saison : les prestations de Dimitri Cavaré et Jean-Philippe Gbamin vous rassurent-elles ou faut-il recruter un joueur à ce poste si le Racing en a la possibilité ?

Le débat est lancé ! N'hésitez pas à réagir sur les réseaux sociaux, votre avis nous intéresse !

- Que pensez-vous des performances de Cavaré et Gbamin au poste de latéral droit ?

RomainP : S’il y a bien un poste qui symbole pleinement les difficultés lensoises, c’est bien le poste de latéral droit. L’an dernier, Patrick Fradj, Loïck Landre, Jean-Philippe Gbamin, Alassane Touré et enfin Marcel Tisserand ont successivement occupé le poste. Avec le départ des deux derniers cités et le replacement définitif dans l’axe de l’ancien Parisien, Antoine Kombouaré se retrouve face un réel problème. Jouer toute une saison de Ligue 1 avec un joueur totalement inexpérimenté, Dimitri Cavaré, et un autre dont ce n’est clairement pas le poste de prédilection, Jean-Philippe Gbamin. C’est finalement le dernier cité qui entame la saison titulaire avec des performances en demi-teinte que ce soit à Nantes ou à Lyon. C’est lors de ce match à Gerland qu’Antoine Kombouaré décide de lancer dans le grand bain pour le dernier quart d’heure du match le jeune Cavaré. Confirmé titulaire contre Reims la journée suivante, il démontre de réelles qualités de contre-attaquant et un potentiel physique indispensable à tout latéral dans le football moderne. Cependant, cet excès d’enthousiasme peut aussi s’avérer néfaste, comme à Rennes samedi soir où le néo-international français des moins de 20 ans s’est épuisé physiquement en se portant trop fréquemment vers l’avant. Cette débauche d’énergie fut payée en deuxième mi-temps quand Ntep monta en puissance. Le dilemme aujourd’hui est donc de savoir si Antoine Kombouaré doit miser sur le potentiel de Cavaré ou sur la prétendue assurance défensive que lui apporte Gbamin.

Thomas : N’ayant pas pu recruter un joueur à ce poste cet été, alors que Christopher Glombard (Reims) était attendu en prêt, Antoine Kombouaré fait avec les moyens du bord pour le poste de latéral droit, comme pour les autres postes d’ailleurs. Déjà utilisé dans ce registre la saison passée, Jean-Philippe Gbamin semblait plus apte à ce poste, un peu plus expérimenté que Dimitri Cavaré. Ce dernier apporte toutefois un peu plus de danger offensivement à mon avis et un peu plus d’assurance derrière. Mais les deux joueurs ont plusieurs fois commis des erreurs et mis la défense en situation périlleuse. Vu leur jeunesse et leur inexpérience, ce n’est pas anormal non plus …

- Faut-il continuer à alterner les titularisations des 2 joueurs ?

RomainP : L’alternance des deux joueurs est loin d’être absurde. Tout d’abord car le destin force Antoine Kombouaré à agir de la sorte. Samedi dernier à Rennes, la suspension d’Ahmed Kantari l’oblige à aligner Gbamin dans l’axe. Qui plus est, et ce malgré les capacités physiques de Dimitri Cavaré, ce dernier semble avoir du mal à enchaîner les matchs. Autant, il fut impressionnant contre Reims, autant il a terminé le match sur les rotules contre Saint-Etienne. Le constat est identique pour le match de Rennes. Sa non-titularisation contre Evian en a surpris plus d’un, mais la décision prise par Kombouaré était la bonne. Tout d’abord, pour le joueur lui-même qui n’est pas habitué à cette répétition des efforts, mais aussi pour l’ensemble de l’équipe qui avait déjà des joueurs au bout du rouleau parmi lesquels Landre et Baal, alors fortement amoindris. Cependant, cette alternance doit tendre à disparaitre pour plusieurs raisons. Premièrement, Gbamin n’est pas à l’aise à ce poste : il n’a clairement pas le coffre pour jouer latéral, il est et restera un joueur d’axe. Deuxièmement, car il est important de stabiliser un joueur au poste, pour le mettre dans les meilleures dispositions mentales possibles mais aussi pour s’assurer d’établir de sérieux repères avec l’ensemble de ses coéquipiers. Le turn-over a ses limites, encore plus dans une équipe jouant le maintien.

Thomas : En ce début de saison, l’alternance au poste de latéral droit ne me semble pas forcément justifiée. Déjà en Ligue 2, j’appréciais peu le positionnement en Jean-Philippe Gbamin en latéral droit. En Ligue 1, il semble souvent dépassé, bouffé par les ailiers adverses comme à Evian où Daniel Wass l’enfume complètement sur l’ouverture du score. Dimitri Cavaré s’en sort mieux lors de ses apparitions et me semble plus intéressant comme titulaire à ce poste.

- En cas de lever de l'interdiction, faut-il recruter un joueur à ce poste ?

RomainP : Si la défense lensoise ne semble pas être le secteur le plus en difficulté, il me semble pourtant primordial voire prioritaire de recruter un latéral droit si l’interdiction de recrutement est levée. Cela permettrait alors de disposer d’une solution supplémentaire dans l’axe avec le retour à son poste naturel de Gbamin qui pourrait alors soulager la doublette Landre-Kantari, héroïque mais plus que jamais exténuée par ce début de saison ; mais aussi d’entourer Dimitri Cavaré sans pour autant le sortir de la rotation de Kombouaré. Si le nom de Christopher Glombard a été cité cet été, son recrutement paraît impossible, à moins qu’il vienne en qualité de joker. La solution pourrait alors de se tourner vers un joueur d’expérience qui serait à la fois une vraie solution pour intégrer le onze de départ, mais aussi un catalyseur à même d’apporter toute sa science du jeu et son vécu à Dimitri Cavaré. Cependant, trouver un joueur avec ce profil n’est pas mince à faire. Surtout que pour que tout cela devienne réalité il faudrait déjà que Lens arrive à régulariser sa situation.

Thomas : Le recrutement d’un latéral droit constitue pour moi une priorité. Certes, pour ses premiers matchs en Ligue 1, Dimitri Cavaré s’en sort plutôt pas mal, mais il est encore fort tendre par moment et Jean-Philippe Gbamin ne constitue pas – à mes yeux – une solution intéressante comme latéral droit. L’arrivée d’un joueur plus expérimenté peut permettre de sécuriser un peu plus ce couloir droit cette saison et encadrer la progression d’un Dimitri Cavaré qui, s’il progresse régulièrement, peut devenir une solution à l’avenir sur ce poste.

 

Crédis photos : rmcsport,asse.fr

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.