updated 11/12/2016 17:00

RC Lens - Reims : les notes MadeInLens

MadeInLens-les-notesÀ l'occasion de la 4e journée de Ligue 1, le RC Lens recevait le Stade de Reims et a confirmé de belles manières sa victoire à Gerland de la semaine dernière. Menant rapidement au score, les Rémois ont ensuite subi l'expulsion de Prince Oniangué. En toute fin de première période, Cyprien trouvait la lucarne adverse et permettait à son équipe de revenir au score.

Toujours animés du même état d'esprit, les Lensois marquèrent à trois reprises en seconde période (dont deux penalties). Au classement, le Racing Club de Lens pointe désormais à la 11e place et compte 5 points d'avance sur leur adversaire du jour.

Ce lundi, ce sont RomainP et Simon, rédacteurs pour MadeInLens, qui livrent leurs avis sur la prestation individuelle de chaque joueur lensois, sur le coaching d'Antoine Kombouaré et la qualité du match réalisé par les Rémois.

Rudy Riou :

- Note de RomainP : 5/10

Grand artisan du succès lensois à Gerland le week-end dernier, le portier lensois a eu moins de travail contre Reims, mais il n’a cette fois-ci pas réussi à garder sa cage inviolée. Fautif sur l’ouverture du score de Mandi en première période, il est à l’inverse totalement abandonné par sa défense sur la réduction de l’écart de Courtet lors du second acte. L’expulsion d’Oniangue très tôt dans le match a rendu son match plus tranquille qu’attendu, une prestation délicate à juger qui mérite donc tout juste la moyenne.

- Note de Simon : 5/10

Même si le gardien Lensois a encaissé deux buts samedi soir, il a, tout de même, su tenir sa défense. 

 

Dimitri Cavaré :

- Note de RomainP : 6/10

Pour sa première titularisation en Ligue 1, le jeune latéral artésien est à créditer d’une excellente prestation. Titulaire en lieu et place de Gbamin, en délicatesse depuis le début de saison, le numéro 33 a connu une entame de match un peu délicate face à la vivacité et les décrochages de Moukandjo. Quelques soucis de placement et deux trois interventions ratées, puis il a régné en maître dans son couloir. Impressionnant sur le plan physique, il a progressivement bloqué son couloir lui permettant de se projeter avec envie et réussite sur le front offensif. Il obtient le penalty du break transformé par Touzghar. Une première pleine de promesse qui donne envie de le revoir le plus tôt possible. 

- Note de Simon : 6/10

Des petites hésitations mais dans l'ensemble une très bonne prestation pour son premier match en tant que titulaire en L1. En seconde période, il a provoqué le pénalty transformé par Touzghar. 

 

Loïck Landre :

- Note de RomainP : 5/10

En forme depuis le début de la saison, le stoppeur lensois n’a pas déçu. Face à la pression rémoise dans le premier quart du match, il a tenu la baraque alors que le navire lensois était en train de tanguer. Si le duel promis avec Gaëtan Charbonnier n’a pas vraiment eu lieu, le défenseur formé au PSG a régulièrement eu affaire à De Preville, muselant parfaitement ce dernier. Cependant, à l’image du but encaissé contre Nantes, il est pris sur le centre venu du côté gauche alors que c’est lui qui doit être au marquage de Courtet.

- Note de Simon : 7/10

Il sait se faire respecter. Le défenseur Lensois va se faire un nom en L1, c'est une certitude. 

 

Ahmed Kantari :

- Note de RomainP : 5/10

Inquiétant contre Nantes et Guingamp, Kantari semble monter en puissance au fil de la saison. Très bon contre Lyon, le week-end dernier, il a su être sobre et plutôt efficace samedi contre Reims. S’il est dans le coup sur le second but rémois, il n’a pas craqué au plus fort de la pression rémoise même s’il ne rassure pas toujours au moment d’intervenir. Il aurait été intéressant de voir sa capacité de résistance si Reims n’avait pas évolué pendant une heure à onze contre onze. 

- Note de Simon : 5/10

On l'a peu vu mais il a été propre dans ses relances. Il aurait, toutefois, pu ne pas finir le match si l'arbitre avait vu son mauvais geste sur un joueur Rémois. 

 

Ludovic Baal :

- Note de RomainP : 5/10

Un match assez frustrant pour le latéral gauche des Sang et Or. Meilleur élément défensif d’Antoine Kombouaré depuis le début de saison, c’est lui qui est pris de vitesse sur le côté gauche sur l’action amenant le deuxième but adverse. Jusqu’ici, il avait parfaitement bouclé son couloir, bien aidé par la sortie prématuré de Diego, il est vrai, mais aussi en raison d’une rigueur défensive qui n’est plus discutable. Sur le plan offensif, on ne l’a que trop peu vu, et pourtant il a passé son match à proposer des solutions. Mais la sortie sur blessure de Nomenjanahary explique sans doute cela, la relation technique avec Adamo Coulibaly est encore bien perfectible.

- Note de Simon : 6/10

Il continue à être régulier dans ses différentes prestations depuis le début de saison. 

 

Jérôme Le Moigne :

- Note de RomainP : 6/10

Devant la télévision, le travail de sape du capitaine lensois est sans doute difficilement décelable, mais il est le chainon majeur du dispositif d’Antoine Kombouaré. Son rôle de libéro du milieu de terrain lui sied à merveille, il passe son temps à compenser les mouvements de ses coéquipiers, c’est lui qui guide le déplacement du bloc équipe sur toute la largeur du terrain, il est également à l’origine du déclenchement du pressing. Bref, Le Moigne joue parfaitement son rôle de relais du coach sur le terrain, plus encore, il est clairement revenu au top sur le plan physique, à des années lumières du joueur qui terminait les matchs sur les rotules l’an dernier. 

- Note de Simon : 5/10

En souffrance en début de match, le milieu étant trop facilement passé, il a su remettre son milieu en place. Il n'a pas calculé et a fini sur les rotules en fin de match. 

 

Pierrick Valdivia :

- Note de RomainP : 6/10

Valdivia suscite toujours autant la polémique chez les supporters lensois, certains considérant qu’il ne mérite pas sa place dans le onze de départ, étant à des années lumières de son meilleur niveau, d’autres pensant qu’il est indispensable tant son profil est unique et que sa qualité technique n’a pas d’égal au sein de l’effectif. Il y a, comme souvent, dans ce genre de situation un juste milieu. Celui-ci  est de dire que si Valdivia semble moins tranchant qu’il y a deux ans, c’est en effet car il ne démontre plus autant cette capacité à se projeter vers l’avant, mais surtout car le manque de mouvements devant lui l’oblige à temporiser et à conserver – parfois excessivement – le ballon. Au final, quand le milieu lensois possède le ballon il se dégage un sentiment de sécurité. Valdivia ne perd que très rarement le ballon, il est l’un des seuls milieux à même d’alterner jeu court et jeu long. Enfin, il est l’un des moteurs de l’excellente entame nordiste au retour des vestiaires. Il progresse à chaque sortie et on peut encore – légitimement – espérer retrouver le numéro 18 qui a fait lever les foules il n’y a pas si longtemps. 

- Note de Simon : 5/10

Un peu moins en vue que lors du dernier match à domicile face à Guingamp. 

 

Pablo Chavarria (remplaçant de Lalaina, sorti sur blessure) :

- Note de RomainP : 5/10

Hormis son but, Pablo Chavarria a peiné à se montrer dangereux offensivement. Au final, il a intelligemment profité des débordements de son latéral se mettant à son service en lui servant de relais lors de ses raids offensifs. Sur le plan défensif, l’Argentin s’est une nouvelle fois montré généreux et a parfaitement contribué à la montée en puissance d’un bloc équipe cohérent et bien en place. 

- Note de Simon : 5/10

Buteur en tout début de deuxième période, il s'est battu pendant ses 60 minutes de jeu. Néanmoins, un peu brouillon techniquement par moment. 

 

Wylan Cyprien :

- Note de RomainP : 7/10

Le joueur formé à la Gaillette est à l’origine du retour des Lensois dans cette rencontre. Sa magnifique frappe à l’entrée de la surface de réparation, juste avant le retour aux vestiaires, arrive au meilleur des moments. Egalement décisif sur la réalisation de Pablo Chavarria, il s’est montré très conquérant et inspiré dans ses choix, dans la lignée de sa prestation à Gerland. La saison s’annonce longue pour Benjamin Bourigeaud qui semblait pourtant être passé devant son coéquipier ces derniers mois. Remplacé par Alharbi El Jadeyaoui qui a eu du mal à rentrer dans son match, il a apporté une touche technique non négligeable permettant aux Lensois de remettre le pied sur le ballon à un moment où ils reculaient dangereusement. Cependant, en phase offensive, il a régulièrement fait les mauvais choix et semble toujours en manque de rythme. 

- Note de Simon : 7/10

Le détonateur du retour Lensois. Auteur d'un sublime but et d'une passe décisive pour Chavarria sur le deuxième but. Le joueur formé à Lens confirme. 

 

Yoann Touzghar :

- Note de RomainP : 5/10

Le fer de lance de l’attaque artésienne a fait oublier son penalty raté contre Brest en mai dernier, en transformant sa tentative contre Placide, samedi soir. Cependant, dans le jeu, le numéro 7 lensois a toujours autant de mal à faire des différences, son manque d’appels dans la profondeur complique le jeu lensois. Plus libéré et en confiance après l’ouverture de son compteur personnel, il a terminé la rencontre en laissant une bonne impression. Espérons qu’il soit désormais en mesure d’aborder la rencontre dès le coup d’envoi avec un tel état d’esprit. 

- Note de Simon : 5/10

Il a su transformer le pénalty du 3-1, faisant souffler un peu les supporters Lensois. Néanmoins, il reste un peu léger face à une défense de L1. 

 

Adamo Coulibaly :

- Note de RomainP : 6/10

Meilleur lensois à Lyon, l’attaquant lensois a mis longtemps à rentrer dans son match. Totalement inexistant en première mi-temps, il a profité de la chute libre rémoise en seconde période pour briller. Relais de Wylan Cyprien sur l’action du deuxième but lensois, il obtient le pénalty qu’il transforme juste avant sa sortie. A côté de ça, son positionnement sur le côté gauche pose toujours autant de questions. Que ce soit offensivement, où ses largesses techniques ralentissent le tempo lensois, que sur le plan défensif où son manque de repli à tendance à mettre en danger le collectif. Remplacé par Deme Ndiaye qui malgré le faible temps de jeu offert par son entraîneur a failli offrir un cinquième but au public lensois.  

- Note de Simon : 8/10

Encore un grand match d'Adamo. Le public ne s'y est pas trompé en l'ovationnant à sa sortie. Le second but par de ses exploits individuels. La délivrance passera par un pénalty provoqué par son crochet déroutant, qu'il transformera ensuite pour offrir définitivement la victoire aux Sang et Or. 

 

Le coaching d'Antoine Kombouaré :

- L'avis de RomainP :

En confirmant le onze de départ à une exception près (Cavaré en lieu et place de Gbamin), Antoine Kombouaré semble progressivement mettre la main sur son équipe type. Sur le plan tactique, le 433 semble être le schéma qui apporte le plus de sécurité, on risque donc de voir les Lensois jouer toute la saison dans cette configuration. Son pari de faire débuter Dimitri Cavaré est plus que payant et relance donc la concurrence au poste de latéral droit. En match, le coach lensois a dû modifier ses plans rapidement en raison de la blessure de Nomenjanahary. L’entrée de Chavarria n’a pas considérablement modifiée les plans des Sang & Or, mais il n’a pas non plus affaibli son équipe. Pour le reste, l’entrée d’El Jadeyaoui démontre une volonté de remettre le pied sur le ballon et de voir son bloc équipe remonté d’un cran alors que ses joueurs commençaient à se mettre un peu tout seul en danger. 

- L'avis de Simon :

Il a effectué un pari audacieux en titularisant pour la première fois, le jeune Dimitri Cavaré. Choix qui s'est révélé payant. Le coach Kanak tire le meilleur de ses joueurs. C'est un des grands artisans du bon début de saison Lensois.

 

La prestation du Stade de Reims :

- L'avis de RomainP :

Les Rémois ont entamé le match de la meilleure manière qui soit en marquant rapidement grâce à une tête de Mandi, leur meilleur élément samedi soir. Cette ouverture du score venant récompenser un excellent pressing qui étouffait la relance lensoise. L’expulsion précoce d’Oniangue a totalement déséquilibré le milieu rémois, et on ne peut que regretter le choix de Jean-Luc Vasseur de faire rentrer en jeu Ca en lieu et place de Diego à la suite de cette expulsion. L’ancien nantais n’est jamais rentré dans la rencontre, et les Rémois ont alors perdu leur meilleur joueur sur le plan technique. Une approche frileuse qui a fini par être payée quand Reims a totalement explosé au retour des vestiaires. Pire défense du championnat, les Rémois semblent orphelins de Weber, ni Conté ni Tacalfred ne sont à créditer d’une bonne prestation. Au final, le seul Aissa Mandi est à ressortir au milieu de ce naufrage collectif, même si Placide ne peut pas grand-chose sur les quatre buts encaissés. 

- L'avis de Simon :

Après un début de match favorable, les Rémois se sont compliqués la tâche avec l'expulsion logique d'Oniangué. Ensuite, les défenseurs de Jean-Luc Vasseur ont été mis au supplice en concédant deux pénaltys forts logiques. 

 

RomainP, Simon et Christopher.

Image : DavidB Art-Design

 

 

 

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.