updated 06/12/2016 08:37

Olympique Lyonnais - RC Lens : premier but et premiers points !

Lyon-RC-Lens-victoire-Ligue-1Après deux matchs pour autant de défaites, le RC Lens se déplaçait à Gerland afin d’y affronter l’Olympique Lyonnais. Privé de nombreux titulaires (Gourcuff, Grenier, Bedimo, Umtiti et Fofana) et sous le choc après sa défaite surprise en Europa League contre le FC Astra Giurgiu, l’OL se présente en bête blessée mais revancharde. Côté Lensois, Antoine Kombouaré doit faire face au forfait d’Alharbi El Jadeyaoui et est toujours privé d’Alaeddine Yahia. Pour ce nouveau match à l’extérieur, le 433 est de retour. Wylan Cyprien est préféré à Benjamin Bourigeaud au cœur du jeu, tandis que Lalaina Nomenjanahary remplace Pablo Chavarria dans le onze de départ.

 

 

De l’envie, du pressing et un but

Les Lensois entament le match tambour battant. Dès les premières minutes de jeu, le pressing lensois gêne la première relance lyonnaise. Si Jean-Philippe Gbamin, coutumier du fait, est sujet à quelques erreurs de placement sur son côté droit, le bloc lensois est bien en place et coulisse parfaitement sur toute la largeur du terrain. Les milieux lyonnais peinent à lancer leurs latéraux dans la profondeur, alors qu’Alexandre Lacazette est obligé de décrocher très bas pour toucher le ballon et espérer se mettre en position dangereuse. Les Artésiens se montrent rapidement dangereux en contre, la vitesse de Yoann Touzghar et la vivacité de Lalaïna Nomenjanahary posent de nombreux problèmes à l’arrière-garde lyonnaise.

Si les premières actions sont lyonnaises (Dabo, 4’) et (Yattara, 6’), ce sont les Lensois qui ouvrent la marque à la 11e minute à la suite d’un super enchaînement d’Adamo Coulibaly dans le rond central. Le numéro 9 lensois réalise un magnifique contrôle orienté qui met hors de portée Maxime Gonalons, puis lance en profondeur Yoann Touzghar qui après avoir pris de vitesse Christophe Jallet, glisse astucieusement le ballon à Lalaina Nomenjanahary qui n’a plus qu’à s’appliquer pour envoyer le ballon au fond des filets. Premier but lensois cette saison, et premier but en Ligue 1 pour le Malgache.

Les hommes d’Antoine Kombouaré profitent de cette ouverture du score précoce pour laisser venir un peu plus les Lyonnais en continuant pour autant à se montrer dangereux en contre. Solidaires et appliqués défensivement, les Sang et Or ne sont que très peu inquiétés par des Lyonnais en manque d’inspiration. C’est à la suite d’une dernière intervention de Rudy Riou dans les pieds du remuant Mohamed Yattara, que l’arbitre centrale renvoie les 22 hommes au vestiaire avec un avantage d’un but pour les Lensois au tableau d’affichage.

 

Une victoire acquise aux forceps

Le scénario de la deuxième période sera moins favorable aux Lensois. Si les premières minutes semblent prometteuses, le penalty non sifflé suite à une faute de Lopes sur Nomenjanahary, la frappe de Touzghar détournée en corner par le portier lyonnais, et enfin, le coup-franc de Cyprien sur la barre transversale sont les seules occasions franches pour les Sang et Or lors de ce second acte. Trois occasions dans le premier quart d’heure de cette deuxième mi-temps, et puis plus rien. Fort de ce but d’avance, les coéquipiers de Jérôme Le Moigne reculent au fil des minutes et finissent par accepter la domination lyonnaise synonyme de danger sur les buts de Rudy Riou.

Le sursaut lyonnais viendra, peu avant l’heure de jeu, d’Alexandre Lacazette qui prend les choses en main et remet son équipe dans le sens de la marche avec une reprise qui frôle les buts artésiens suite à une belle déviation de Malbranque dans la surface de réparation. L’international tricolore se montre encore à son avantage quelques minutes plus tard en éliminant deux Lensois avant de buter sur un Riou attentif et appliqué. C’est finalement Clinton Njie, entrée à la place de Lindsay Rose, qui se montre le plus dangereux en appuyant sur le côté droit lensois où Gbamin peine à terminer la rencontre.

Antoine Kombouaré décide de réagir en faisant entrer Dimitri Cavaré, permettant ainsi au coach artésien de solidifier un côté droit en grande difficulté sur le plan défensif durant toute la rencontre. Pour autant, la pression lyonnaise se fait de plus en plus forte sur le but de Riou. Mais ni Malbranque, qui bute sur le poteau gauche de la cage nordiste, ni N’jie, qui voit sa tentative repoussée par le portier lensois, ne trouvent la faille. Les Sang et Or ont su résister dans leur temps faible, la victoire est désormais acquise. Les Lyonnais ne parviendront plus à se montrer dangereux dans les ultimes instants de la rencontre.  

 

Portés par un excellent Adamo Coulibaly, les Lensois marquent leurs premiers points en Ligue 1 cette saison. Surtout, l’état d’esprit affiché par les joueurs et la solidarité défensive tout au long de la rencontre sont autant de motifs d’espoirs face au flou régnant sur la régularisation de la situation lensoise avant la fin du marché des transferts. À une semaine de la réception, à la Licorne, du Stade de Reims, la saison lensoise semble – enfin – pleinement lancée !

Romain P.

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.