updated 05/12/2016 14:28

FC Nantes - RC Lens : les notes MadeInLens

MadeInLens-les-notesÀ l'occasion de la 1ère journée de Ligue 1, le RC Lens se déplaçait sur la pelouse du FC Nantes et s'y est incliné 1-0. Après une prestation courageuse mais tellement innofensive, les Sang et Or sont logiquement repartis bredouilles de ce déplacement. L'unique but de la rencontre est inscrit par Yacine Bammou, sur son premier ballon, sur un centre de Johan Audel, lui aussi sur son premier ballon.

Au classement, qui est anecdotique après seulement une journée, le RC Lens se classe 17ème et premier non relégable, devant Montpellier, Guingamp et Évian.

Ce dimanche, ce sont Christopher et Romain, rédacteurs pour MadeInLens, qui livrent leurs avis sur la prestation individuelle de chaque joueur lensois, du coaching d'Antoine Kombouaré et de la qualité du match réalisé par les Nantais.

Rudy Riou :

- Note de Christopher : 6/10

Une prestation relativement solide pour le portier lensois. Il a été très efficace sans être parfois très académique, notamment sur certaines sorties aériennes qui ont donné des suées aux supporters lensois. Il ne peut rien sur le but nantais.

- Note de Romain : 5/10

Riou a fait du Riou. Rarement rassurant sur les sorties aériennes, il a au moins eu le mérite de retarder l’échéance pendant plus d’une heure. Solide sur sa ligne, il ne peut rien sur le but de de Bammou, où il est totalement lâché par sa défense centrale.  

 

Jean-Philippe Gbamin :

- Note de Christopher : 3/10

De retour à un poste de laréral droit, Jean-Philippe Gbamin a eu toutes les peines du monde à se mettre au niveau de la Ligue 1. Il a terriblement souffert face à Vincent Bessat et a fait preuve de nonchalance, voire de fautes de concentration, lorsqu'il était incapable de réaliser un simple contrôle ou une passe à trois mètres...

- Note de Romain : 3/10

Si Antoine Kombouaré lui fait si souvent confiance, ce n’est sans doute pas pour rien. Le numéro 25 lensois a du talent, c’est certain, mais pas au poste de latéral droit. À la rue sur le centre d’Audel qui amène l’unique but de la rencontre, Gbamin a prouvé qu’il n’avait pas les facultés pour jouer à ce poste. Distance de marquage défaillante associée à une grosse tendance à laisser centrer sans opposition son adversaire, il fut clairement le plus mauvais lensois, hier soir. Il est urgent de recruter un spécialiste du poste.  

 

Loïck Landre :

- Note de Christopher : 6/10

Dans la lignée de sa deuxième partie de saison en Ligue 2, Loïck Landre a été très solide. Il joue beaucoup de son physique et ça fonctionne. On peut regretter tout de même qu'il abuse autant de ballons longs, qui sont souvent mal ajustés.

- Note de Romain : 5/10

Solide au duel, dominateur dans le domaine aérien et plutôt propre à la relance, le stoppeur lensois a plutôt réalisé une bonne rencontre. Si Aristeguieta est à créditer d’un mauvais match, c’est avant tout en raison du pouvoir de dissuasion de l’ancien parisien. Cependant, il a lui aussi sa part de responsabilité sur le but nantais.  

 

Ahmed Kantari :

- Note de Christopher : 6/10

J'étais inquiet de voir Ahmed Kantari titulaire, qui paraissait déjà léger en Ligue 2. Mais il a globalement fait le travail hier et a usé de son expérience. Quelques interventions bien senties. Remplacé par Pierrick Valdivia alors qu'il semblait touché, l'ancien Sedanais n'a pas eu assez de temps pour se montrer.

- Note de Romain : 5/10

Inquiétant en fin de saison dernière, Ahmed Kantari est sur la lignée de ses matchs amicaux, en progrès. Alors certes, il ne dégage pas une assurance folle mais il est présent au duel. Malheureusement pour lui il se fait aspirer par l’appel d’un Nantais au premier poteau, libérant l’espace dans son dos pour Bammou. Encore un peu juste pour le plus haut niveau.  

 

Ludovic Baal :

- Note de Christopher : 7/10

Ludovic Baal recommence la saison comme il avait débuté la dernière. Solide sur son côté gauche il a même tenté quelques montées, dont une qui aurait pu faire mouche lorsqu'il s'infiltre dans le camp nantais et arme un extérieur du gauche qui frôle le poteau de Maxime Dupé, dommage.

- Note de Romain : 5/10

Il aura tenté, en vain, de prendre l’espace dans son couloir tout au long de la rencontre, malheureusement il était bien trop seul. Sur le plan défensif, il s’est contenté de bien faire son travail, en laissant comme souvent une ou deux situations chaudes se créer dans son dos, mais il a chaque fois éteint l’incendie. C’est clairement le seul défenseur lensois qui est aujourd’hui indiscutable.  

 

Benjamin Bourigeaud :

- Note de Christopher : 4/10

Le jeune lensois souffre dans ce genre de rencontres. Trop frêle, il ne peut pas jouer avec ses qualités. Il manque de vitesse mais aussi et surtout de physique pour un poste si difficile que celui de milieu défensif. Sa technique ne peut être mise en avant que quand son équipe a le ballon, ce qui n'a pas été le cas hier. Suppléé par Lalaïna Nomenjanahary, qui n'a rien apporté pendant les 25 minutes qu'il a passé sur la pelouse.

- Note de Romain : 3/10

Meilleur lensois lors du dernier match de préparation contre Saint-Étienne, Bourigeaud est totalement passé à côté de sa première en Ligue 1. Imprécis dans ses passes et brouillon lors de ses montées balle au pied, il est la principale déception de cette rencontre. Son activité et sa générosité au pressing ne suffisent pas à relever sa prestation clairement en demi-teinte. Cependant, il a de qualité et nul doute qu’il rebondira lors de la prochaine rencontre.

 

Jérôme Le Moigne :

- Note de Christopher : 4/10

Clairement fautif sur le but nantais où il ne suit pas l'attaquant, Jérôme Le Moigne a souffert à la Beaujoire. Il a semblé courir dans le vide une bonne partie de la rencontre. Il n'a certes pas été aidé par son jeune compère mais on attendait mieux d'un joueur si expérimenté.

- Note de Romain : 6/10

Souvent critiqué pour son manque d’impact et son incapacité à tenir la distance sur toute la longueur d’un match, le capitaine lensois est à créditer d’une très bonne copie. Toujours en protection de sa charnière, il a coulissé pour compenser les mouvements de ses latéraux tout au long de la partie. À l’aise à la relance, il n’a eu que très peu de déchets dans ce secteur du jeu. Un vrai relais et homme de confiance pour Kombouaré.

 

Alharbi El Jadeyaoui :

- Note de Christopher : 5/10

Il n'a pas été très en vue mais a eu le mérite d'essayer et de se battre. Quelques tentatives d'accélération mais trop d'imprécisions dans ses transmissions et de déchets sur coups de pied arrêté, notamment en toute fin de match lorsque le Racing tentait d'égaliser.

- Note de Romain : 4/10

Positionné à gauche de Lemoigne dans le 433 concocté par Antoine Kombouaré, l’ancien angevin fut meilleur que la semaine dernière contre Saint-Étienne. Moins de ballons perdus et plus de simplicité dans son jeu de passes. Cependant, il ne faut pas occulter qu’il n’a pas l’influence attendue sur le jeu lensois. Un repositionnement sur l’aile gauche et un déchargement de toutes ses responsabilités est peut-être la solution pour le remettre dans le rythme progressivement.   

 

Pablo Chavarria :

- Note de Christopher : 4/10

Encore une fois je vais louer son énorme apport défensif alors que Jean-Philippe Gbamin souffrait beaucoup. Mais offensivement Pablo Chavarria n'a rien montré. Son déficit technique est assez flagrant, ses conduites de balle sont moyennes, notamment en première période lorsqu'il part en contre-attaque mais qu'il ne garde pas le ballon dans ses pieds et le perd. Trop d'approximations et trop peu de danger apporté.

- Note de Romain : 3/10

L’ailier lensois n’a plus le peps et la vivacité de l’an dernier, c’est une certitude. À aucun moment il n’a été en mesure de déborder son adverse direct. En un-contre-un, Chavarria ne fait plus aucune différence et ce depuis bien trop longtemps. Sur le plan défensif, il a été discipliné pendant une grosse heure de jeu avant d’être moins assidu à la tâche.  

 

Adamo Coulibaly :

- Note de Christopher : 4/10

Placé sur le côté gauche, un poste où il n'est pas du tout à l'aise par son manque de vitesse et de qualité technique, Adamo Coulibaly a très peu été dangereux. Des appels à contretemps, des passes ratées... L'attaquant a, surtout en première période, tenté quelques percées balle au pied, mal conclues malheureusement...

- Note de Romain : 3/10

Excentré sur le côté gauche dans le 433, Adamo Coulibaly a frôlé la correctionnelle. Incapable de faire la différence sur le plan offensif, il sauve sa rencontre en raison de son courage et de sa volonté de bien faire. Mais si Lens espère se maintenir en Ligue 1, ça sera clairement sans Coulibaly dans le onze de départ.  

 

Yoann Touzghar :

- Note de Christopher : 6/10

Certainement le meilleur lensois avec Ludovic Baal hier. Il a beaucoup essayé, faisant de nombreux appels. Il est d'ailleurs celui qui se crée les seules occasions sur deux frappes lointaines. Sa vitesse et sa combativité vont encore beaucoup aider les Sang et Or cette saison mais il va avoir besoin de soutien pour faire mieux. Il a laissé sa place à Baptiste Guillaume, qui n'a pas eu assez de temps pour se mettre en avant.

- Note de Romain : 4/10

À peine remis de sa blessure, le numéro 7 lensois fut aligné à la pointe de l’attaque lensoise. Et comme on pouvait si attendre il s’est montré dangereux sur le peu de contres que les Lensois ont su bien exploiter. Mais sur le plan des attaques placées, il a souffert de l’impact physique de ses adversaires du soir. Touzghar a des qualités mais il ne pourra pas assumer seul la responsabilité de la ligne d’attaque sang et or tout au long de la saison, il aura besoin d’un soutien tant technique que physique.  

 

Le coaching d'Antoine Kombouaré :

- Note de Christopher : 4/10

Des choix surprenants pour Antoine Kombouaré. La titularisation de Jean-Philippe Gbamin sur le côté droit de la défense, celles de Benjamin Bourigeaud et Alharbi El Jadeyaoui dans un milieu très léger ou encore celle d'Adamo Coulibaly sur le côté gauche de l'attaque. Le coach lensois s'est selon moi trompé et a tardé à faire des changements alors que son équipe n'existait pas offensivement.

- Note de Romain : 4/10

Difficile de noter le coaching de Kombouaré sur cette première rencontre, tant le tacticien lensois est limité dans ses choix, que ce soit en quantité ou qualité. Son premier choix fort est donc le 433, il en avait déjà pris l’habitude l’an dernier en déplacement. Ce schéma lui apporte une certaine sécurité défensive qui n’est pas négligeable tant les Lensois sont en danger à la perte du ballon. Mais le revers de la médaille est que les Lensois éprouvent les pires difficultés du monde à se créer une véritable occasion. Son coaching en match n’a pas eu un impact majeur, mais pouvait-il en être autrement ? L’entrée de Nomenjanahary a apporté un peu de vivacité à un côté gauche qui en avait bien besoin, mais les Lensois ont surtout commencé à avoir le ballon après l’ouverture du score nantaise. Seul hic, la sortie de Touzghar et non de Coulibaly, l’attaque lensoise a alors perdue toute la mobilité offerte par l’attaquant de poche lensois.  

 

La prestation du FC Nantes :

- L'avis de Christopher :

Une prestation solide, notamment défensivement avec les rocs que sont Kian Hansen et Oswaldo Vizcarrondo dans l'axe de la défense. Sinon dans le jeu c'est faible, très faible je serai même tenté de dire. Les Canaris n'ont du leur salut qu'à une grossière erreur de marquage. Sans ça on se dirigeait vers un score nul et vierge qui aurait récompensé le courage des Nordistes. Des joueurs comme Fernando Arristeguieta, Jordan Veretout, Alejandro Bedoya ou Serge Gakpé n'ont pas apporté grand chose. Face à une équipe de Lens si diminuée, les Nantais ont eu toutes les peines du monde à créer le danger. Leur saison risque d'être longue...

- L'avis de Romain :

Si le RC Lens n’a pas impressionné les observateurs hier, les Nantais n’ont pas non plus été exceptionnels. Aristeguieta peine à faire oublier Djordjevic. Derrière, Hansen a totalement maîtrisé Touzghar, il est l’auteur d’une excellente partie. Surtout, les Nantais ont été plus complets dans tous les secteurs du jeu, avec des couloirs bien plus percutants, et un milieu de terrain plus dense et cohérent. Un match nul n’aurait donc pas été volé pour les Lensois, mais la victoire nantaise est loin d’être illogique. Pour autant, la saison risque d’être longue aussi pour les Nantais. Et il ne serait pas étonnant que l’on ait assisté hier, à une rencontre entre deux sérieux prétendants au maintien.  

 

Christopher et Romain

Image : DavidB Art-Design

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.