updated 03/12/2016 17:00

Châteauroux - RC Lens : les occasions manquées des Sang et Or

33-Berrichonne-Chateauroux-RC-LensCe lundi soir, le RC Lens se déplaçait à Châteauroux avec la volonté de frapper fort, de prendre les trois points avant d’affronter Nancy ce vendredi au stade Bollaert-Delelis. Et, malheureusement, les Sang et Or ne prennent qu'un point sur la pelouse du stade Gaston Petit, après avoir mené durant une bonne partie de la rencontre.

Le RC Lens démarre fort

Souvent pris en défaut lors des entames de match,  les Sang et or ont cette fois-ci démarré pied au plancher, avec un pressing haut très efficace pour gêner les Castelroussins. Dès les premiers mouvements, Pablo Chavarria est proche d’ouvrir la marque. Décalé sur le côté droit, l’ailier argentin décoche une frappe repoussée difficilement du pied par Landry Bonnefoi.

La domination lensoise est complète : les Berrichons ne passent que rarement le milieu de terrain et perdent rapidement les ballons. L’ouverture du score des Sang et Or s’avère complètement méritée. Après quelques coups-francs, le RC Lens obtient un bon corner côté gauche. Wylan Cyprien le tire et la défense castelroussine cafouille pour sortir le ballon. Au deuxième poteau, Yoann Touzghar met le pied pour contrer le dégagement d’Obiang et le ballon part au fond des filets (0-1, 11e).

Sur le coup d’envoi, la défense lensoise se fait une belle frayeur. Sur un coup-franc lointain, Alphonse Aréola sort au poing à deux reprises… sans parvenir à dégager le ballon. La défense lensoise peine un peu à se dégager mais les Castelroussins n’en profitent pas.

Fin de première mi-temps plus calme

La domination des Sang et Or reprend, mais sans être dangereuse, sans amener de véritables situations chaudes sur le but de Landry Bonnefoi. Et cela permet aux Castelroussins de revenir dans le match avec quelques occasions (tête de Maboulou sur corner (25e), frappe de Bourgeois (27e)).

Dominateur en début de partie, le RC Lens recule durant les 20 dernières minutes de la mi-temps. Les combinaisons fonctionnent moins bien, quelques passes mal ajustées annihilent les offensives lensoises. Du côté castelroussin, la domination reste stérile. Les Berrichons parviennent à approcher du but d’Alphonse Aréola mais, au final, le gardien lensois n’est pas vraiment mis en difficulté.

Châteauroux reprend fort

Peu dangereux en première mi-temps, les Castelroussins reprennent la seconde période sur un tout autre rythme, beaucoup plus offensifs et se créant plusieurs occasions, dans le jeu et sur les phases arrêtées. Pendant une vingtaine de minutes, Alphonse Aréola doit s’employer à plusieurs reprises, sortant notamment dans les pieds de Kinkela (50e). La défense  lensoise, plus sollicité, réalise également quelques bonnes interventions (Loïck Landre devant Maboulou, 54e).

Sur le plan offensif, les Sang et Or ne proposent quasiment rien sur le début de mi-temps. Quelques contres, de nombreuses pertes de balles trop rapides pour exploiter les situations favorables… et c’est tout. Et c’est dans les tribunes que le RC Lens fait le spectacle, les supporters lensois étant – sans surprise – largement plus bruyants et actifs que leurs homologues castelroussins. A l’heure de jeu, les Corons entonnés reçoivent d’ailleurs l’ovation du public berrichon.

Il faut attendre la 66e pour voir une bonne phase lensoise. Une bonne percée d’Alharbi El Jadeyaoui, entré en jeu quelques minutes plus tôt, permet à Lalaïna Nomenjanahary de décocher une belle frappe, détournée en corner. Yoan Touzghar, au second poteau, est d’ailleurs proche de doubler la mise, mais c’est à côté.

Et ce sont alors les Castelroussins qui obtiennent une énorme occasion. Sur un coup-franc, Chamed récupère un ballon cafouillé dans la défense lensoise et sa reprise est heureusement complètement ratée (69e)…

Les occasions gâchées des Sang et Or

A l’entame du dernier quart d’heure, les Sang et Or se réveillent brutalement, avec quelques bons contres et occasions, malheureusement mal conclues. A la 74e minute, les Sang et Or sont proches de doubler la mise avec un nouveau but gag. Sur une remise en retrait un peu molle d’un Castelroussin, Yoann Touzghar se précipite mais Landry Bonnefoi sort au pied et devance l’attaquant lensois d’un cheveu… Dans la minute suivante, Yoann Touzghar reprend un centre en retrait d’Alharbi El Jadeyaoui, mais sa frappe passe au-dessus. Puis c’est Lalaïna Nomenjanahary qui, lancé en profondeur dans la surface, ne pique pas son ballon au-dessus de Bonnefoi alors que l’occasion était énorme (76e).

Ce qui devait arriver arriva…

Ces occasions ratées, les Lensois vont les payer immédiatement. A la 78e, Maxime Bourgeois est servi au deuxième poteau et reprend de volée un centre de la droite. Alphonse Aréola ne peut rien et Châteauroux égalise (1-1, 78e). Par la suite, les Castelroussins, encouragés par leur public, restent dangereux et la fin de rencontre s’avère stressante pour les Lensois, qui procèdent en contres. La vitesse d’Alharbi El Jadeyaoui permet au secteur offensif de bénéficier de plusieurs bonnes opportunités, mais la finition n’est pas au rendez-vous.

 

Au final, les Sang et Or ont livré une prestation très mitigée et, surtout, deux visages complètement différent. Conquérants, pressant haut et dangereux en début de match, les joueurs d'Antoine Kombouaré ont finalement reculé à partir de la demi-heure de jeu. A la mi-temps, l'entraîneur lensois avait souligné la nécessité de tuer le match. A plusieurs reprises, ses joueurs en ont eu l'occasion mais n'ont pas su concrétiser leurs occasions. Espérons qu'au final, on n'ait pas à regretter ces deux points (bêtement ?) perdus...

Thomas

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.