updated 10/12/2016 12:26

Vue d'en face : Metz - RC Lens

FC-MetzDepuis le début de la saison, MadeInLens, au travers de sa rubrique « Vue d’en face », vous propose un autre point de vue des rencontres du RC Lens en allant à la rencontre des supporters adverses. A la veille du choc de Ligue 2 entre le FC Metz et le RC Lens, nous sommes allés à la rencontre d'Arnaud, co-créateur du site sociosfcmetz.fr

 

- Tout d'abord, pouvez-vous vous présenter et nous expliquer comment est né votre attachement au FC Metz ?

Je m'appelle Arnaud, 27 ans et amoureux du FC Metz depuis 1994. Issu d'une famille qui n'est pas du tout "footeuse", je me suis créé moi même mon attachement au club de ma région. Cela a tout d'abord commencé par le biais de l'émission Téléfoot avant de se concrétiser par le déplacement au stade St Symphorien puis par des déplacements à l'extérieur. Depuis, le FC Metz est devenu une réelle passion de tous les instants, dans les bons comme dans les moments un peu moins bons, qui se caractérise aujourd'hui par mon implication pour le site sociosfcmetz.fr dont j'ai intégré l'équipe dès sa création.

 

- Justement, parlez nous de votre site.

Le site sociosfcmetz.fr est un site d'actualité indépendant entièrement consacré au FC Metz. Nous sommes une équipe d'une dizaine de rédacteurs qui font vivre ce site riche de nombreuses catégories. On y traite bien entendu les news du jour, les avant et après-match, on peut y trouver des interviews, des interviews décalées. Mais nous allons aussi prendre des nouvelles d'anciens joueurs grenats ou bien encore faire découvrir les pays d'origine de nos joueurs au travers de l'histoire, de la culture, du patrimoine ... ou bien encore faire des reportages au sein du club pour faire découvrir à tous, la manière dont fonctionne le club comme par exemple lors de notre série de reportages au sein du centre de formation. Nous essayons d'être le plus complet et surtout le plus objectifs possible. Nous n'hésiterons pas à dire que le match ou des joueurs ont été mauvais si ça a été le cas comme nous ne nous priverons pas de mettre en avant les points positifs. Notre but va être de pouvoir donner le maximum d'informations à propos du club à tous les amoureux du FC Metz. C'est un support qui permet à bon nombres d'expatriés de suivre au quotidien l'actualité de leur club de fétiche. Loin de Metz pour certains mais pas loin du coeur ! A côté de ça, nous essayons de récompenser ponctuellement les supporters par l'organisation de jeux concours, comme par exemple pour la venue de Lens où nous avons organisé un concours qui va permettre à un supporter de vivre le match en VIP (Repas gastronomique, cocktail à la mi-temps et après le match, place en tribune présidentielle). Couplé à notre site, nous avons également une page facebook et un compte twitter.

 

- A côté de ce site d'actualité, vous gérez également le site sociosgrenats.fr. Expliquez-nous ce projet.

Ce projet qui consisterait à entrer dans le capital du club (actionnariat dilué) afin d'apporter par notre structure une possibilité d'entrées économiques supplémentaires au club. Cela permettrait par exemple à des petits artisans ou des petites entreprises qui n’ont pas forcement les moyens de débourser des dizaines de milliers d’euros dans l’achat d’un panneau publicitaire ou d’emplacement maillot, de pouvoir aider le FC Metz en devenant en quelque sorte partenaires à leur niveau et avec leurs moyens. Cela permettrait au FC Metz d’augmenter son capital partenaire, réanimer le sentiment d’adhésion au FC Metz, dans un paysage sportif national et international caractérisé par une dynamique de concurrence intense liée à des enjeux financiers et économiques croissants, incarner une vision sociale, permettre au FC Metz de sortir de son cadre habituel et l’amener à rayonner sur son environnement avec ses partenaires internes et externes à travers une nouvelle communication qui met en avant nos valeurs régionales, de partage, de solidarité, de fierté, de générosité et de vie.

Cela passerait par exemple par :

- Organiser en partenariat avec le club ou le centre de formation des actions à but caritatives (récoltes avec les banques alimentaires, soutenir des associations comme le rêve de Ludo par exemple …)

- Organiser des rencontres entre le FC Metz et des clubs amateurs

- Nouer des partenariats avec le club et permettre par exemple d'offrir des places de matchs à toute personne qui donnera quelques heures de son temps à une association caritative ou humanitaire

- Permettre grâce aux fonds de l’association d’organiser secteurs après secteurs un déplacement en bus pour les personnes qui aimeraient venir au stade mais ne pourraient pas, pour des causes financières par exemple, contre une participation symbolique. Ce déplacement comprendrait l’aller-retour en bus + une place au stade.

Et encore biens d'autres actions possibles ...

Nous avions par exemple proposé, il y a 3 ans, la possibilité de rapprocher les partenaires du club et les supporters afin que les chercheurs d'emplois puissent fournir leur CV aux partenaires. Rien ne s'était fait et nous voyons maintenant que le club s'est rapproché d'une agence d'intérim et vont mettre en place des opérations dans ce sens. L'idée était là depuis longtemps mais il est bien que le club l'exploite maintenant.

Le football peut être un fabuleux vecteur d'unité, à nous de le prouver. Vous trouverez beaucoup d'informations concernant notre projet sur le site internet sociosgrenats.fr

 

- Samedi, on assistera à un choc de la Ligue 2. En début de saison, on ne s'attendait pas forcément à voir le FC Metz faire la course en tête. Que pensez-vous du parcours de votre équipe ?

Personne ne s'attendait à ce parcours, même si au fond on en rêvait. Mais le but du club était tout d'abord de se maintenir et stabiliser en Ligue 2 avant de viser la montée en Ligue 1 dans les 3 ans. Car il ne faut pas oublier d'où l'on vient. Le FC Metz revient de loin et a connu une quinzaine d'années difficiles qui nous a vus faire l'ascenseur entre Ligue 1 et Ligue 2 avant de connaître pour la première fois de notre histoire le 3ème échelon du football français. Mais, comme on dit, ce fut un mal pour un bien et on peut le mesurer actuellement. Cela a permis au club de se restructurer, de retrouver des valeurs qui s'étaient petit à petit envolées et qui étaient l'identité du club. Le retour de certains anciens cadres de l'équipe ... On ne peut qu'être fiers de ce parcours, on reprend du plaisir à venir à St Symphorien et ça se voit, le public répond présent, il y a une belle ambiance. Les gens n'attendaient que ça, pouvoir vibrer à nouveau pour le club. Cette équipe apporte du plaisir aux gens et ce n'est pas négligeable en ces périodes difficiles. On a déjoué sûrement tous les pronostics de début de saison, ce qui prouve bien que dans le football, rien n'est joué d'avance et tout peut se passer, les favoris ne sont pas toujours au rendez-vous pendant que d'autres clubs que l'on attendait moins travaillent sans pression, ce qui leur permet d'aborder l'exercice plus sereinement.

 

- Vous êtes plutôt confiant sur le fait que votre équipe accroche en fin de saison l'une des 3 premières places ?

Personnellement je pense que les joueurs font tout pour réussir à accrocher le trio de tête et ça se voit sur le terrain. On a connu notre traditionnel passage à vide au début du mois de janvier mais par chance les poursuivants ont aussi calé par moment ce qui nous a permis de rester accrochés à notre place de leader que l'on occupe depuis la 15ème journée. Il nous reste environ une quinzaine de points à aller chercher en 12 journées, le quatrième est relégué à 10 points de nous, ce qui normalement devrait nous rendre confiants. Mais attention à l'excès de confiance car tout peut aller très vite en football. Mais il est vrai que l'on peut dire que l'on est quand même dans une position plutôt confortable pour accrocher le trio de tête et on ne va pas s'en plaindre.

 

- Il est tout de même assez surprenant de voir un promu réaliser un tel parcours. Quelles sont les clés de votre réussite ? Albert Cartier, Diafra Sakho, l'état d'esprit du groupe ?

Il y a quand même eu quelques précédents de doubles montées comme Bastia par exemple ou encore Toulouse pour ne citer qu'eux. Mais notre réussite c'est avant tout le groupe. Ce n'est pas une personne qui est à l'origine de cette réussite mais vraiment tout un groupe. Car une personne seule ne peut pas faire le boulot sur le long terme. Notre réussite est le fruit d'un travail réfléchi et qui a été fait dans l'ordre. Et cela a commencé dès la descente en National avec la restructuration interne qui s'est opérée au club. Départ des uns, arrivées de nouvelles têtes comme Dominique D'Onofrio, notre directeur sportif par exemple, le retour d'Albert Cartier qui connait très bien la maison ... . Le retour de Grégory Proment a été également un des éléments déclencheurs. Il est quand même revenu dans un club en plein doute, qui venait de descendre en National et qui ne savait pas de quoi demain serait fait. Il aurait pu très bien rester à Caen, jouer en Ligue 2, mais non. Le club l'a appelé à l'aide et il a répondu présent, il est revenu seul en Moselle, sa femme et ses enfants étant restés à Caen, a concédé de nombreux sacrifices. Quel meilleur message est-il possible de passer à destination des jeunes du centre de formation ? C'est une application en bon et du forme de ce que l'on essaie d'inculquer aux jeunes qui passent par le centre de formation. Car avant de former des footballeurs, on forme des hommes !

Albert Cartier a inculqué sa rigueur, sa soif de vaincre et Grégory Proment a ramené son expérience de joueur, un très bon relais pour les jeunes. On a intégré énormément de jeunes issus du centre de formation qui se connaissent donc, qui ont déjà joué ensemble ce qui facilite grandement la mise en place d'une équipe. De plus Albert Cartier est quelqu'un de très pédagogue, très ouvert sur les jeunes. Et la tâche n'était pas simple car le passage d'Yvon Pouliquen ou de Dominique Bijotat avait laissé énormément de traces chez les jeunes et c'était loin d'être du positif.

Et maintenant cette saison de Ligue 2 n'est que la continuité de la saison de National qui a permis à beaucoup de jeune d'éclore, de retrouver confiance en eux, de se prouver du potentiel qu'ils ont. Et le recrutement a été un recrutement très malin. Un savant mélange de prolongation de contrats, de confiances aux jeunes pousses du club, le retour de certains éléments d'expérience qui connaissent la maison tel que Sylvain Marchal, Romain Rocchi couplé à des arrivées telles que Jérémy Choplin, Nicolas Fauvergue pour ne citer qu'eux. Il y a quelque chose de cohérent qui a été mis en place. Comment ne pas parler également de Diafra Sakho qui confirme ce qu'il avait déjà montré la saison précédente.

Et c'est vraiment tout un groupe qui est à l'origine de ce succès actuel, de ce parcours car tout le monde se sert les coudes. Ce qui est difficile pour les clubs qui rencontrent Metz, c'est que d'habitude vous avez toujours 1 ou 2 joueurs qui sortent du lot et que vous pouvez plus ou moins marquer. Mais là c'est vraiment tout un groupe qui fait des efforts avec des attaquants qui sont réalistes devant le but et qui n'hésitent pas à revenir défendre, des défenseurs qui filent un coup de main en attaque avec les montées de Métanire ou Bussmann, un milieu de terrain intraitable avec par exemple un Ahmed Kashi qui est une véritable sangsue pour les adversaires, qui ratisse un nombre incalculable de ballons et qui a sûrement bien plus que 2 poumons :) On pourrait continuer à faire la liste de tous les joueurs car chacun apporte vraiment sa pierre à l'édifice et c'est bien ça notre force. Un savant mélange d'expérience et de jeunesse. Car il ne faut pas oublier que tous ces jeunes qui sortent du centre de formation, ont joué toute leur jeunesse ensemble et se connaissent par coeur. Et ça ce n'est pas négligeable. Et Albert Cartier est là pour veiller au grain afin que personne ne se disperse.

 

- Le FC Metz est invaincu sur ses 4 derniers matches (3 victoires et un nul) et reste sur une victoire chez le rival nancéien. Parlez-nous de cette rivalité.

Ah ben vous savez, c'est une rivalité de toujours, qu'elle soit politique ou sportive. Déjà au niveau politique elle a toujours existé. C'est un éternel combat pour savoir qui est le meilleur, quelle ville est la "capitale" de la Lorraine ... On en est même arrivé à construire un aéroport et une gare TGV au milieu des champs pour que ces équipements se trouvent à peu près à égale distance de ces villes. Le décor est planté.

Après au niveau sportif, c'est la bataille pour la suprématie régionale. Les villes ne sont distantes que d'une soixantaine de kilomètres, c'est donc ce que l'on appelle un vrai derby ! Pas un derby médiatique monté de toute pièce par les journalistes comme le classico. Un derby vécu avec passion. Je pense que le match aller a permis de s'en rendre compte. Avant c'était Metz qui faisait la course en tête devant l'ASNL, ensuite l'ASNL a tenté de reprendre les devants et de s'installer devant le FC Metz lorsque nous avons connu notre passage à vide. Mais maintenant le FC Metz est bel et bien de retour et a repris son dû. La suprématie régionale a retrouvé sa vraie place du côté de Metz :)

 

- Existe-il un contentieux entre fans messins et artésiens ? Que pensez-vous de l'arrêté de la préfecture de Moselle pris envers les supporters lensois ?

Il paraîtrait si l'on s'en tient à la décision prise par la préfecture de vouloir encadrer puis limiter maintenant à 400 supporters lensois leur déplacement à Metz. Mais c'est vraiment dommage de prendre une telle décision surtout à 2 jours du match. Cette rencontre doit être placée sous le signe de la fête du football. On pouvait avoir une belle joute sportive sur le terrain et un beau spectacle en tribune avec la présence de 1100 lensois. Je ne peux que regretter cette décision qui ne sert pas du tout le football français. Nous avions connu pareil traitement lors de notre déplacement à Nancy où la préfecture Meurthe-et-mosellane avait limité à 450 le nombre de messins autorisés à se déplacer au stade Marcel Picot. Et dire que la France va accueillir l'Euro 2016. Comment compte elle s'y prendre lorsque des dizaines de milliers d'anglais, d'ukrainiens, d'allemands, de croates, de polonais ... vont débarquer en France s'ils ont déjà peur de gérer le déplacement de 1000 messins, lensois, havrais ... . Nous avons l'impression que le but recherché est d'aseptiser les stades et il n'y aura plus de saveurs dans les matchs de foot. Il y a quelque chose qui ne trompe pas : quand les plus fervents supporters d'un club commencent à être dégoûtés, c'est qu'il y a vraiment quelque chose qui ne va pas.

 

- Selon vous, y a-t-il une raison particulière de craindre des affrontements ?

En ce qui concerne les affrontements, je ne saurais dire mais une chose est sûre, c'est qu'aucun club n'est épargné par la présence de "hooligans", de casseurs qui ne viennent là que pour frapper et détruire. A Metz comme à Lens. Et si des personnes veulent organiser des fights et se mettre dessus, ce n'est certainement pas ces arrêtés qui vont les en empêcher. Les supporters messins comme lensois veulent assister à un beau match de football, à une fête dans les tribunes sur des airs de Ligue 1 pour montrer qu'il est tout à fait possible d'organiser une réelle fête. Et cet arrêté est vraiment dommageable.

 

- Le match aller a donné lieu à un match de qualité. Qu'en aviez-vous pensé ?

Un très beau match de football. Je pense que les spectateurs et les téléspectateurs ont pu se régaler en assistant à un match de qualité où les équipes ne se sont pas gênées pour se répondre l'une à l'autre. Au final on a eu du spectacle, 5 buts. Que demander de plus ?

Le FC Metz était bien rentré dans son match, avait pu ouvrir le score et il est vrai que la blessure de Sylvain Marchal a été un tournant de notre côté puisque c'était la charnière centrale de la défense. Ensuite il y a eu quelques choix tactiques en terme de coaching que l'on n'a pas vraiment compris et qui ont quelques peu déstabilisé l'équipe qui avait perdu ses repères. Mais néanmoins, nous avons pu assister à une belle partie de football et l'on espère bien entendu prendre notre revanche ce samedi :)

 

- Le Messins doivent surtout leur première place à leurs résultats à St-Symphorien, or le RC Lens voyage bien depuis quelques mois. Pensez-vous que votre invincibilité à domicile prendra fin ce week-end ? Quel est votre pronostic pour la rencontre de samedi ?

Il est vrai que l'on a pris 33 points sur 39 possibles à domicile, que l'on est invaincu à St Symphorien, mais nous sommes quand même classés 3ème équipe à l'extérieur avec 18 points pris sur 39 possibles, un petit point derrière le RC Lens. Il est vrai également que le RC Lens a beaucoup plus de mal à domicile et est donc obligé d'aller chercher à l'extérieur les points perdus à Bollaert.

Je pense que les lensois vont vouloir faire un coup pour leurs supporters qui n'ont pas pu faire le déplacement à St Symphorien comme ça avait été le cas pour les joueurs messins lors de notre dernier déplacement à Nancy, mais pour moi, notre invincibilité de ne prendra pas fin ce weekend.

Je vois bien un match nul 2-2 ou alors une victoire 3-2 de la part du FC Metz.

Comme en 1998, Messins et Lensois se courent après, avec encore une fois le RC Lens dans la position du chasseur. Espérons que cette fois, le scénario de 1998 ne se reproduise pas, même si l'objectif numéro un est une place dans le trio de tête. Mais au fond, personne ne cracherait sur le titre de champion de Ligue 2.

Nous souhaitons un bon match à tous les supporters lensois : que le meilleur gagne et surtout qu'à la fin de la saison, nous montions ensemble en Ligue 1, la vraie place pour nos équipes respectives.

 

Entretien réalisé par Samuel

MadeInLens tient à remercier Arnaud S., co-créateur, webmaster et infographiste du site sociosfcmetz.fr

qui a accepté de participer et de répondre à cette interview.

 

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.