updated 05/12/2016 05:34

RC Lens - Le Havre : un match nul miraculeux

24-RC-Lens-HAC-Le-HavreCe lundi soir, au stade Bollaert-Delelis, le RC Lens recevait Le Havre pour le compte de la 24e journée de Ligue 2 et avaient l’occasion, en cas de victoire, de revenir sur le podium et à deux points du leader messin.

Mais ces dernières semaines, les Sang et Or ne parviennent pas à l'emporter à domicile et ce lundi, on est encore passé près d’une déconvenue magistrale car les Havrais peuvent nourrir des regrets…

Malgré les nombreuses sources de motivation possibles, telles que la volonté d’effacer le revers cinglant du match aller (défaite : 6-2) ou celle d’offrir un somptueux cadeau aux Red Tigers pour leurs 20 ans, les Sang et Or ont connu toutes les peines du monde à obtenir un match nul mais se sont battus jusque dans les derniers instants pour l’arracher.

Pourtant, les Lensois débutent bien et se montrent offensifs dès le coup d’envoi.  Mais les Havrais répliquent immédiatement et sont même tout proches de doucher les velléités lensoises. A la 2e minute, il faut un sauvetage de Lalaïna Nomenjanahary sur sa ligne pour repousser une volée havraise après un corner qui a pris de court la défense lensoise.

Jouant bas, le bloc havrais gêne bien des Sang et Or positionnés assez bizarrement. En effet – ce fut le cas durant toute la première mi-temps, Lalaïna Nomenjanahary s’est retrouvé sur le flanc droit, bien souvent à proximité de Pablo Chavarria, alors que le flanc gauche de l’attaque artésienne était libre…

Le premier quart d’heure est à l’avantage des Sang et Or, qui se créent quelques situations mais sans grand danger pour Diallo, le gardien normand.

C’est au contraire Le Havre qui va prendre l’avantage à la 19e minute. Sur le flanc gauche, Tristan Dingome s’échappe et entre dans la surface. Il sert Le Bihan, qui n’a plus qu’à pousser le ballon sous le ventre d’Alphonse Aréola pour ouvrir le score. (0-1)

Et la réaction des Sang et Or est… attendue un petit moment. En effet, si les joueurs d’Antoine Kombouaré parviennent régulièrement dans les 30 mètres normands, rares sont les réelles occasions car la défense normande repousse assez facilement les assauts lensois, qui manquent de tranchant, de volonté, de vitesse dans les passes et les courses. Et cela sera le cas jusqu’au coup de sifflet de la mi-temps, les joueurs regagnant les vestiaires dans un silence marqué.

La seconde mi-temps débute par un changement pour le RC Lens : Edgar Salli remplace Pierrick Valdivia. Comme en première période, le Racing démarre bien mais les soucis restent les mêmes : ça manque de tranchant, même si Edgar Salli fait du bien dans l’attaque lensoise.

Et ce sont les Havrais qui manquent de doubler la mise à la 50e. Après un déboulé de Mesloub côté droit, le ballon navigue dans la surface lensoise et Mesloub reprend à 10 mètres, mais sa frappe passe heureusement à l’extérieur des buts d’Alphonse Aréola.

Quelques minutes plus tard, Pablo Chavarria se crée une bonne occasion mais l’ailier argentin s’excentre après son contrôle. Sa frappe en angle fermé, puissante, est détournée en corner. Mais l’Argentin se blesse sur l’action et doit céder sa place à Adamo Coulibaly.

Malgré les entrées en jeu du côté lensois, rares sont les situations dangereuses pour les Sang et Or. Les Havrais, jouant très bas, repoussent les timides attaques lensoises. Pire, sur leurs occasions, les Normands semblent souvent proches de doubler l’addition. Sur un contre, Sacko est même à deux doigts de doubler la mise, se présentant seul devant Alphonse Aréola. Mais du pied, le portier lensois parvient à détourner en corner.

Les minutes s’égrainent et on se dit que les Sang et Or vont connaître une nouvelle défaite. Et cette impression est renforcée après l’expulsion stupide d’Adamo Coulibaly en toute fin de rencontre. Averti pour avoir contesté, l’attaquant continue de contester et l’arbitre sort un carton, certes sévère, mais pas illogique.

Et soudain, le miracle. Comme à Lyon, on joue les dernières secondes des arrêts de jeu. Edgar Salli obtient un corner sur le flanc gauche. Alphonse Aréola monte dans la surface havraise mais c’est finalement Lalaïna Nomenjanahary qui se libère du marquage et place sa tête hors de portée de Diallo. Le RC Lens égalise et Bollaert exulte !

Une nouvelle fois, les Sang et Or frôlent la correctionnelle et reviennent dans les derniers instants, à l’arrachée, au moral. Certes c’était moche et pénible mais cette équipe a un moral d’acier exceptionnel et ne lâche rien. Il fallait y croire et ils y ont cru !  Maintenant, place au repos, à la récupération et aux soins !

Thomas

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.